Premier League 2015/16 : Leicester ou l’efficacité récompensée

Après la Ligue 1 et la Liga, poursuite de notre bilan des grands championnats avec la Premier League : qui a dominé ? Qui a été efficace en attaque ? En défense ? Tout est compilé dans le tableau ci-dessous.

pl-stats

Leicester City : l’efficacité récompensée 

S’il fallait retenir une seule formule pour raconter le sacre des Foxes, ce serait bien le lieu commun qui dit que « dominer n’est pas gagner. » Les joueurs de Claudio Ranieri sont allés chercher leur titre en étant d’abord les plus efficaces. Deuxième du championnat (36 buts encaissés) derrière Tottenham (35), leur défense est l’une des meilleures d’Europe à ce niveau : 5ème derrière l’Atletico, le PSG, la Juventus et le Bayern Munich. Avec du beau monde donc.

En attaque, les Foxes ne sont pas en reste puisqu’ils sont parvenus à se hisser dans le top 10 européen, ce qu’aucune autre équipe de Premier League n’est parvenu à faire. Evidemment, le duo Mahrez-Vardy a pesé de tout son poids sur cette réussite diabolique. A eux deux, ils ont inscrit 41 buts en 201 tirs, soit environ un but toutes les 5 tentatives (Vardy est à 4,8 – Mahrez autour des 5).

Or sur les cinq dernières saisons, la Premier League a souvent récompensé les équipes les plus efficaces. En 2014-15 (Chelsea), 2012-13 (Manchester United) et 2010-11 (Manchester United), les équipes sacrées ont à chaque fois été celles qui ont été le plus en réussite en attaque. Seuls les titres de City aux dépens de Liverpool (2013-14 sur la glissade de Gerrard) et Manchester United (2011-12 à la différence de buts) ont dérogé à cette règle.

champion

On notera au passage l’effet Suarez arrivé à Liverpool en 2011 et reparti en 2014 après une saison qui a vu les Reds passer tout près du titre de champion…

Liverpool : l’effet Klopp déjà visible 

Arrivé en milieu de saison pour remplacer Brendan Rodgers, Jurgen Klopp n’a pas perdu de temps pour poser son empreinte sur les chiffres des Reds. Depuis l’arrivée de l’Allemand, ces derniers ont largement l’avantage en terme de tirs tentés/match (+6,1 à la différence de tirs, soit le 3ème total du championnat et une présence dans le top 10 européen).

Si les résultats n’ont pas suivi, c’est d’abord parce que l’équipe a cruellement manqué d’efficacité (à l’inverse de Leicester). Devant, les Reds ont certainement souffert de l’absence d’un buteur sur la durée (moins de 1000 minutes jouées pour Sturridge ou Origi, qui possède le meilleur taux de conversion devant le but). Derrière, on peut aussi penser à la petite saison de Mignolet (seulement 1,3 arrêts effectués pour un but encaissé, très loin des portiers des meilleures équipes du championnat).

mignolet

Source : squawka.com.

Manchester United : de l’incapacité à créer le danger 

Sur le podium et aux portes du top 10 européen en terme d’efficacité défensive, Manchester United a vu sa saison plombée par son manque de créativité et d’allant offensif. Des problèmes qui se ressentent dans les deux autres données étudiées dans cet article : la différence de tirs et l’efficacité offensive.

Malgré une possession supérieure à 55%, les Mancuniens n’ont en moyenne produit que 0,4 tirs de plus par match que leurs adversaires. Or sur la saison qui vient de se terminer, les autres équipes ayant au moins le même pourcentage de possession (55% donc) ont tenté en moyenne 5 tirs de plus ! Seul l’OGC Nice fait moins bien que la formation de Louis Van Gaal (-1 tir/match).

possession-difference

Cliquer sur le tableau pour l’agrandir.

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Nicolas Cornette dit :

    Les analyses statistiques sont extrêmement intéressantes. En ce qui concerne Mignolet, je pense qu’il faut nuancer ses performances. Il n’a pas été aidé par sa défense qui laisse trop facilement passer les offensives adverses. On a pu également le voir en Europe League où les attaquants adverses se trouvent parfois en situation très favorable et ne laisse que très peu de chance à Mignolet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *