Image par image : le but de Toni Kroos face à Arsenal

Largement dominé par le Bayern Munich mardi soir (lire : Arsenal 1-3 Bayern Munich, l’analyse tactique), Arsenal semblait pourtant être bien rentré dans son match. Mais il a suffit d’un Bayern légèrement plus pressant pour faire voler en éclats les bonnes premières minutes des Gunners. Décryptage des 24 secondes qui ont certainement fait basculer la double confrontation, de la perte de balle d’Arsenal à son exploitation par le Bayern. Avec un Toni Kroos présent en début et en fin de mouvement.

En possession du ballon au départ de l'action, Koscielny transmet à Arteta. Kroos étant dans son dos, ce dernier ne prend pas de risque et remet en retrait vers son défenseur central. Ce dernier a trois solutions autour de lui : Mertesacker à sa droite, Vermaelen à sa gauche ou Szczesny en retrait.

Au lieu de jouer en retrait ou d'écarter vers son latéral, le Français décide de jouer latéralement vers Mertesacker. Ribéry et Kroos profitent cette passe pour sortir en même temps sur les deux défenseurs d'Arsenal, augmentant ainsi la pression sur la défense centrale d'Arsenal. Mertesacker remet à Koscielny qui est forcé de balancer devant en raison de l'arrivée de Kroos dans sa zone.

Sans joueur capable de rivaliser dans les airs, Arsenal perd immédiatement le ballon. Van Buyten profite de l'absence d'adversité pour sortir de la ligne défensive et ramener le ballon dans le camp adverse. Milieu le plus avancé d'Arsenal, Wilshere est battu dès la récupération de balle. Par ailleurs, le défenseur belge du Bayern a déjà deux solutions qui se présentent à lui : Muller sur l'aile droite et Schweinsteiger.

Van Buyten fait finalement le choix de servir Muller dos au but. Vermaelen l'empêche de se retourner et le repousse vers la zone de Podolski, censé récupérer le ballon dans les pieds de son partenaire en sélection. Problème, Schweinsteiger va venir en soutien de Muller et ressortir le ballon du couloir. Aucun milieu d'Arsenal ne va compenser son déplacement (Wilshere ?).

Schweinsteiger profite de l'espace laissé par le milieu de terrain d'Arsenal pour se lancer vers le but adverse. Vermaelen battu (au sol), Arteta compense son absence en "devenant" latéral gauche le temps de l'action. Envoyé au sol sur l'action précédente, Muller est déjà debout et démarre le long de la ligne de touche. Sur toute la largeur du terrain, ce sont donc cinq joueurs du Bayern qui sont séparés de la ligne de but par quatre joueurs de champ d'Arsenal.

Schweinsteiger en a presque fini avec son action alors qu'il entre dans les 25 derniers mètres d'Arsenal. Sur la même ligne au tout début de l'action, Ribéry et Kroos ne sont plus dans les mêmes registres : le premier attire l'attention des défenseurs par sa position avancée tandis que l'autre se fait déjà oublier en vue de la finition. Dans le couloir gauche, Arteta et Muller ont continué les courses entamées sur l'image précédente, même si l'Espagnol est toujours attiré par ce que va faire le porteur du ballon. Côté opposé, Mandzukic approche de la surface de réparation afin d'y apporter une présence supplémentaire.

Arrivé en fin de course, Schweinsteiger assure la transmission vers Ribéry. Le Français se défait lui des défenseurs centraux et évite le pressing de Ramsey, revenu dans l'axe pour compenser à son tour la couverture d'Arteta côté gauche. Ni le Gallois ni Vermaelen, en retard depuis le début de l'action, ne peuvent empêcher Ribéry de décaler Muller sur l'aile droite. En tant que latéral gauche de fortune, Arteta est loin de son adversaire direct, tandis que dans l'axe, Mandzukic sera rejoint par Schweinsteiger.

Muller est décalé. Face à lui, en tant que latéral gauche, Arteta bloque la solution du centre devant le but. A ses côtés, Vermaelen reste en soutien afin de ne pas laisser Ribéry sans surveillance. Dans l'axe, Schweinsteiger a rejoint Mandzukic dans la surface. Il attire avec lui Ramsey... Il ne manquera que quelques centimètres aux Gallois pour dévier le centre en retrait de Muller à destination de Kroos, complètement oublié aux 20 mètres.

Fin du mouvement : Muller centre, Ramsey est trop court et Kroos a le temps d'armer avant la sortie de Mertesacker.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Nimbus dit :

    Merci pour cette analyse !
    Le latéral (Vermaelen) qui tombe, permettant le débordement dans le couloir, ce sont des choses qui arrivent dans toutes les rencontres.
    En revanche, je comprends pas le gunner dans le dos de Kroos, qui ne vient pas le tenir alors que le centre est imminent.

  2. 11vs11Mag dit :

    En un mot le pressing payer vu le mauvais choix de koleslny au depart
    Merci pour le travail et l’analyse de l’actions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *