Théorie : relance à 3 et 4-2-3-1

Vous aimerez aussi...

17 réponses

  1. Matthieu dit :

    Salut,

    Déjà super vidéo et super blog. Avec un ami on lit tous tes articles depuis bientôt 1 an. Tes articles/vidéos théoriques sont vraiment intéressants pour des gens qui, comme nous, découvrent le coté tactique du foot.

    Justement j’ai une question théorique. Quelle est la différence entre un 4-1-4-1 et un 4-3-3? Dans certains articles il me semble que tu parles de l’un puis de l’autre sans distinction.
    Sinon nous conseilles-tu un site qui nous apprendrait les bases des différentes tactiques?

    Merci d’avance.

  2. D’abord merci. Ensuite pour ta question, on rapproche souvent les deux sans distinction parce que pour beaucoup, c’est la même chose. La différence se fait sur la phase défensive : le « vrai » 4-3-3, c’est quand tu opposes une ligne de trois face à la relance adverse. Souvent, tes trois attaquants restent dans l’axe, et les milieux courent beaucoup et sont chargés d’aller bloquer les latéraux (qui sont naturellement dans le dos des attaquants excentrés). Le 4-3-3 type, c’était le Milan AC d’Ancelotti/Allegri dans les premières années. J’ai souvenir d’un match où ils massacrent Arsenal dans ce système.

    Le 4-1-4-1, c’est la disposition plus défensive : au lieu d’évoluer à hauteur de leur avant-centre, les ailiers (attaquants excentrés) vont défendre face aux latéraux adverses. Ils se replient dans leur moitié de terrain et ne les laissent pas se positionner dans leur dos. Les milieux ont moins à courir et peuvent se focaliser sur le marquage de leurs vis-à-vis la plupart du temps.

  3. franz dit :

    Il y a un élément que je « n’arrive pas à comprendre » : C’est l’intérêt de passer à une relance à trois…

    Par ce que la relance à trois ca implique que : on relance à trois on se prive d’un milieu => au milieu, le surnombre supposé du 433=4231=531 vis à vis du 442 ET l’égalité vis à vis d’un 433 disparaît => il faut trouver autre chose que jouer au millieu pour la relance, cf. ta vidéo

    Du coup, en attaque, l’animation me ferait plus penser à un 442 (un attaquant en moins)
    Parce que (je crois), le « losange vert » est typique du 4222: 1 MILLdef + LATd + Md + ATT couvert par l’autre MILLdef (avec une relance à deux du coup)…
    >442
    x x x x | x x
    x x |x x
    x x ||\ x
    x x || x
    |x | x
    | \x x

    >4141
    d d d d | d md d
    md | d d
    m m m m | | \ m
    a | | m
    | m | m
    | \a

    Moi, j’en conclu que la relance à trois serait employé pour éviter le pressing adverse et pouvoir remonter la balle tranquille.
    Mais sachant que dans tout ca on se retrouve avec un MILLdef (javi matinez) à la place d’un ATT dans une animation type 442, je trouve que c’est capilotracté….
    Du coup, ma conclusion est-elle juste ? peut-être pas complète ?

    Merci pour ton blog

    PS : Je suis long, mais bon, on est là pour avoir une analyse et je ne me résume pas facilement ;-)

  4. franz dit :

    merde, mes schémas ne donne rien… :(

    >442
    d-d-d-d
    –m-m
    m—-m
    –a-a

    =>
    –d–d
    d—–d
    |\–m
    |-m
    m-|—m
    -\a–a

    >4141
    d-d-d-d
    –md
    m-m-m-m
    —a

    =>
    -d-md-d
    d——d
    |\–m
    |-m
    m-|—-m
    -\a

  5. TitiHenry dit :

    Autant je trouve ta vision du 4.2.3.1 intéressante, surtout si tu as un 10 de haut niveau, capable de se montrer décisif et animer le jeu, des latéraux pas extraordinaires, n’aimant pas trop se projeter, des ailiers n’aimant pas l’axe, collant la ligne (Réal ou Chelsea aujourd’hui).

    Par contre, ta vision sur le 4.3.3 est incomplète, tu ne peux résoudre cette composition au seul jeu long déployer (valable aussi pour le 4.2.3.1). Sauté les lignes en balançant est assez rare, pour des équipes de haut niveau aimant partir bas pour mieux construire leur domination technique.

    Hormis les trois milieux dans l’entre jeux et la sentinelle. Le véritable avantage du 4.3.3, c’est les latéral jouant très haut, et les ailiers resserrant l’axe pour soutenir leur attaquant. Si tu veux rester sur le modèle Allemand, le Bayer joue ainsi avec son trio : Son, Kießling et Kruse/Jens. Et avec Can, ailier de formation, jouant latéral gauche. Le 4231 s’oriente plus vers un « carré » jouant sur la complémentarité technique du duo pour ressortir les ballons (Arsenal, Réal), ou le décrochage d’un ailier pour animer le jeu (Ribéry l’an passé au Bayern). La sentinelle redescendant au niveau de sa défense centrale reste assez rare dans un 4231.

    Selon moi, si on compare tactiquement les compositions, le 4.3.3 offre bien plus de possibilités offensivement, sous peu d’avoir les joueurs pour bien l’animer. Un bon coach s’adapte toujours aux forces en présence, par exemple un 4.3.3 pour un effectif comme celui de Chelsea aujourd’hui, est ridicule.

  6. Je ne résume absolument pas la composition au jeu long. Je parle du jeu long, parce que c’est ce qui me permet d’appuyer sur la différence entre les deux systèmes. Si tu as un 4-3-3 et que tu joues long, tu peux jouer sur l’attaquant dans l’axe. Si tu as un 4-2-3-1 et que tu joues long, il faut privilégier la distribution sur les côtés pour limiter les risques pour le milieu le plus avancé. Le sujet n’était pas le 4-3-3 et son animation, c’était d’expliquer comment jouer en 4-2-3-1 tout en ayant la possibilité de relancer à 3 derrière.

    Pour Franz, la relance à 3, ça permet de créer un surnombre face à 2 attaquants. Surnombre = décalage = capacité à relancer court correctement = plus de chances de conserver le ballon et de réussir la transition. Si tu as des défenseurs qui savent jouer au foot, ça peut être très utile.

  7. franz dit :

    OK.

    Je pense que je ne me rends pas compte de l’importance d’une « relance propre » et de la difficulté de ressortir le ballon face aux pressings actuels.
    Mais c’est vrai que quand on regarde l’effet que le pressing du barca (début période guardiola) et surtout de dortmund ou du bayern actuel; on se dis que réussir à sortir proprement le ballon pour réussir sa transition doit être essentiel si on veux construire du jeux et ne pas en être réduit à de la pure contre attaque version Real mourinho…

  8. the teacha dit :

    Il est vrai que dans la relance à 3, on pense souvent à Busquets ou à Pirlo quand il joue avec la squaddra mais en France, Toulalan à Monaco est une super option dans la relance à 3, il décroche beaucoup et à une trés belle relance. Ce qui reste important , c’est la mobilité qu’il à autour après…

    Ce qui est encore plus intéressant, c’est la relance à 4 comme le fait Lyon, c’est à dire que les latéraux sont bien sur trés loins et trés écartés, Gonalons décroche beaucoup pour assurer une relance à 3 mais Clément Grenier s’invite également à la relance et cela favorise 2 solutions pour Lyon:
    1) Avoir une transition défensive beaucoup plus rapide en cas de perte de balle du à une mauvaise relance, l’adversaire aura 4 adversaires à éliminer en contre attaque plutot que 3. Et on connait l’importance que donne les meilleurs coachs aux transitions def et off

    2) Fofana, Gourcuff + les 2 attaquants reste assez haut pour éviter que l’adversaire n’avance trop dans le camp lyonnais durant cette phase de relance: l’adversaire reste assez éloigné et du coup, ca ouvre des espaces et les opportunités de passe deviennent beaucoup plus claires dans le jeu lyonnais.

  9. Jack dit :

    Dans tous les cas la relance à trois est « obligatoire » aujourd’hui dans le foot moderne(par obligatoire j’entends bien sur si l’adversaire presse la relance avec deux joueurs). On a tous vu ce qui est arrivé lors des Clasicos ou des matchs avec le Bayern quand Tito Vilanova ne faisait plus comme Guardiola et ne demandait pas à Busquets de décrocher en « regista ».Je que je me demande c’est: Est-ce qu’il est possible pour l’adversaire de contrer cette relance à trois et comment? Merci de me répondre.

    P-S: souleres n’est pas là alors je le remplace, « il faut révolutionner le foot, le 3.4.3 doit être le nouveau système de jeu avec des latéraux-ailiers comme AURIER et des milieux pour couvrir les cotés et que personne me dise que c’est un vulgaire 4.3.3

  10. Pour contrer une relance à 3 ? C’est une prise de risques, mais il suffit de mettre une ligne de trois (4-3-3, 4-4-2 losange etc…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *