Rapport : l’Angleterre de Hodgson

Tableau Noir – L’heure est venue pour l’équipe de France. Après trois matchs de préparation face à l’Islande, la Serbie et l’Estonie, les Bleus entrent dans leur Euro ce lundi en fin d’après-midi face à l’Angleterre, un adversaire diminué par les forfaits qui va rester très difficile à manoeuvrer. Zoom sur les éléments-clés de l’organisation des Three Lions de Roy Hodgson.

Un article à lire sur la tribune Tableau Noir des Chroniques Tactiques sur le site d’Eurosport :
– L’Angleterre, c’est Chelsea – Eurosport

Et pour illustrer cet article, voilà quelques illustrations commentées tirées du dernier match de préparation des Anglais face à la Belgique. Pour rappel, les Three Lions ont remporté ce match (1-0) grâce à un but de Welbeck à la demi-heure de jeu. Le Mancunien avait profité d’un relais rapide de Young suite à un pressing gagnant de Gerrard pour se présenter seul face à Mignolet.

Les deux lignes de quatre : « prenez deux lignes de quatre, un attaquant de soutien et une pointe et vous obtiendrez le bloc-équipe qui fera face à l’équipe de France lundi soir. »

Rien de bien compliqué ici.Les deux lignes de quatre anglaises sont bien visibles avec notamment un premier rideau défensif presque parfaitement aligné. A signaler aussi, la position d’Ashley Young, juste derrière l’un des deux milieux axiaux belges, prêt à jaillir au cas où le ballon soit transmis dans cette zone.

Parker au pressing : « Ceci fait, les Anglais tentent ensuite d’enfermer leurs adversaires dans les couloirs. Dans cette situation, un milieu axial peut sortir jusqu’au niveau de la ligne médiane tout en bénéficiant de la couverture de son partenaire et du milieu excentré à l’opposée de l’action, qui glisse dans l’axe afin de conserver deux joueurs devant l’axe défensif. »

Ci-dessus, Parker sort dans le camp adverse pour suivre le décrochage de Fellaini. Comme les défenseurs anglais qui suivent les décrochages des attaquants, les milieux suivent les décrochages du meneur de jeu adverse dans son camp. En réaction à cette sortie de Parker, Gerrard reste en couverture et est rejoint par Downing pour former un duo qui va s’opposer aux deux milieux axiaux belges (présents dans le rond central).

Evidemment, ce souhait de conserver constamment deux joueurs dans l’axe pour protéger la défense centrale peut ouvrir des espaces dans les couloirs pour les montées des latéraux adverses. Ici, c’est Vertonghen qui essaie de signaler sa présence à son milieu de terrain afin de pouvoir ensuite porter le ballon jusqu’à son ailier gauche (Mirallas ou Mertens qui ont permuté à plusieurs reprises).

L’Angleterre repliée : « En phase défensive, les Anglais ont aussi l’habitude de se regrouper très bas autour de leur surface de réparation. Parker et Gerrard se retrouvent même parfois à hauteur des 18 mètres, ce qui peut laisser du champ pour des tentatives lointaines (25-30 mètres). »

Ci-dessus, la Belgique vient de tenter une première attaque via son aile gauche. Mertens, suivi au marquage par Johnson qui n’est pas aligné avec ses coéquipiers de la défense, ressort le ballon dans l’axe sur Witsel (hors-champ) qui arrive lancé et va tenter sa chance à distance. A signaler le marquage individuel dans la surface anglaise (vs Fellaini, Hazard et Mirallas), alors que les milieux évoluent eux en zone à hauteur des 18 mètres.

Dernière chose concernant l’Angleterre en phase défensive, la possibilité de voir Ashley Young décrocher très bas pour travailler avec ses milieux de terrain. Ci-dessus, le joueur de Manchester United redescend pour éviter au premier rideau défensif de se briser en allant au marquage du joueur qui vient de lâcher le ballon. Il ne serait du coup pas étonnant de voir Young suivre les milieux qui voudraient tenter leur chance de loin (cf. image précédente).

France-Angleterre, c’est ce soir à 18h.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Bonjour.

    « Rien de bien compliqué ici. Les deux lignes de quatre anglaises sont bien visibles avec notamment un premier rideau défensif presque parfaitement aligné. A signaler aussi, la position d’Ashley Young, juste derrière l’un des deux milieux axiaux belges, prêt à jaillir au cas où le ballon soit transmis dans cette zone. »

    –> C’est clair que ça ne va pas être facile à passer. Je pense que les Anglais vont avoir une bonne défense.

    Cordialement.

    Guillaume du site infofoot.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *