S01E10 : un 4-2-3-1 pour contrer l’Espagne ?

Comment affronter l’Espagne ? La question est sur toutes les lèvres depuis la victoire des Bleus face à la Géorgie vendredi (lire : France 3-1 Géorgie : l’analyse tactique). Si le 4-3-3 semble tenir la corde, le 4-2-3-1 qui avait permis aux Bleus d’aller chercher le nul à Madrid au mois d’octobre a plus d’un argument à faire valoir.

En juin dernier, la Croatie avait posé d’énormes problèmes à l’Espagne dans un système de jeu similaire (lire : Euro 2012 – Comment contrer l’Espagne : les exemples italien et croate). A l’époque, leur formule ne semblait pas transposable à l’équipe de France en raison de l’absence d’un milieu offensif capable de tenir le rôle de Luka Modric : soit un n°10 capable de fluidifier le jeu grâce à sa mobilité et sa capacité à lâcher rapidement le ballon. Depuis, Mathieu Valbuena s’est affirmé – et a confirmé – dans ce registre, à Marseille comme avec les Bleus.

Malgré tout, les dernières informations rapportent que Didier Deschamps devrait faire le choix de reconduire le même système qu’à l’aller, soit un 4-3-3 avec Pogba encadré par Matuidi et Cabaye dans l’entrejeu. Défensivement, ce système peut permettre de résister aux déplacements d’Iniesta vers le coeur du jeu sans avoir à faire dézoner le milieu droit (qui serait Valbuena), Cabaye récupérant le marquage en tant qu’axial droit pour protéger Pogba devant la défense. Dans ces conditions, l’ancien Magpie aura certainement aussi pour mission de sortir sur Xabi Alonso, afin de compléter le travail de Benzema sur le double pivot espagnol. Dans ce cas, Valbuena et Ribéry se replieraient à hauteur de Pogba et Matuidi. S’il laissera du champ à Monreal dans ces conditions, Valbuena pourra à son tour protéger Pogba des mouvements d’Iniesta.

Comme cela a été démontré dans la vidéo, le 4-3-3 peut être un problème face au pressing espagnol. L’une des solutions possibles serait de voir Valbuena quitter son aile droite pour offrir des solutions dans l’axe. Mais dans les faits, le Marseillais se jetterait alors dans la zone de confort de Xabi Alonso et Busquets au lieu de les obliger à en sortir en allant sur les côtés (ce qu’il ferait au poste de n°10). Les choix de Varane et Pogba au détriment de Sakho et Gonalons, peuvent eux s’expliquer par la nécessité de relancer proprement malgré la pression espagnole. Un grand match de Pogba sera certainement la condition sine qua non d’une bonne performance des Bleus.

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. nabil dit :

    slt, merci pour la vidéo et l’excellent travail que vous faites
    pour le lien que vous avez mis en bas «  » Euro 2012 – Comment contrer l’Espagne : les exemples italien et croate » » ça donne «  »Non trouvé
    Désolé, ce que vous cherchez n’existe pas. » » »
    donc merci de réajusté le lien

  2. Raph dit :

    Super vidéo! Il me semble juste que au match aller, Sergio Busquets était en défense centrale…ou alors ma mémoire me joue des tours? :)

  3. Non, en effet. C’est une erreur de ma part. Toutefois, elle ne change pas l’analyse globale, qui positionne Valbuena et Giroud face aux deux milieux espagnols. Justement à l’aller, si les Bleus s’en sont sortis, c’est peut-être aussi grâce aux absences côté espagnol, qui avaient forcé Del Bosque à renoncer à son double pivot.

  4. yassed dit :

    Je trouve que vous faites un excellent travail,continuez .on apprend beaucoup de choses avec vous.un grand merci.

  5. benjamin dit :

    C’est une bonne vidéo mais qui laisse tomber une hypothèse étant en 4-4-2 avec Karim BENZEMA et Olivier GIROUD(Même s’il souffre d’un manque de rendement ces temps-ci, je les considère toujours comme essentiel pour l’équipe de FRANCE.) d’autant qu’elle a marchée contre la GEORGIE même si elle n’est certes pas du même calibre que l’ESPAGNE (En termes de pressing, par exemple).

  6. benjamin dit :

    Juste, je parlais bien enetendu de Karim BENZEMA pour le manque de rendement, j’avias juste rajouté Olivier GIROUD entre lui et la parenthèse et j’avais oublié de me rectifier.

  7. Paul dit :

    Un 4-2-3-1 semblait en effet une solution plausible au vu de l’absence de Jordi Alba et aurait permis à un Ménez ou un Sissoko de pouvoir provoquer sur son côté, chose que n’a pu faire Valbuena qui dézone souvent (mais qui a un fait un match correct) ou un Jallet bien trop à la peine. De plus, au vu du match, la solution ne semble pas anodine du fait de la prestation moyenne de Cabaye et de Matuidi – dans une moindre mesure – peut-être émoussé…

    La première place du groupe semble désormais bien difficile à espérer.

  8. RMCF dit :

    Vraiment super comme d’hab..
    Mais je conseille vivement le logiciel « tactical pad » ;)
    Il est très intéressent pour ce travail !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *