Real Madrid 1-3 Barcelone, l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Aymeric dit :

    De la très grande nalyse encore !!!

    J’ai regardé le match ce midi en différé (et en connaissant le score forcément) … Ça m’a réconcilié avec le Barça de voir qu’ils avaient besoin d’un plan B et d’un plan C pour gagner ^^

    Ça prouve que le Real s’améliore encore malgré cette nouvelle défaite …

  2. yan dit :

    Merci pour toutes ces analyses

    c’est comme si on m’enlevait des œillères ou que l’on me donnait des lunettes

  3. cule dit :

    le real s’améliore encore et encore… mais en vain ce barca est trop fort.Seul quelques équipes qui ont eu plus de chance les ont battue (finale coupe du roi et l’inter) mdr

  4. Barcafari dit :

    Cher Aymeric,
    Ne pensez- vous pas que le Barça que toutes les équipes sur cette planète cherchent à battre en tuant leurs matchs ne s’améliore t-elle pas en adoptant des plans B, C, et même Y pour y arriver?. Il n’y a avec tout mon respect que les cons qui ne s’améliorent pas.

    Sans rancune.

  5. Patrice Dumont dit :

    Votre texte me reconcilie avec l’ecriture footballistique francaise des annees 70 enrichies par les analyses des Jacques Thibert, Jacques Ferran, Gerard Ejnes (France Football),Francis le Goulven, Francois Thebaud (Miroir du Football). Heureusement qu’apres eux, Larque, brillant footballeur, a maintenu la parole footballistique a un excellent niveau a la tele.
    Votre analyse est a la hauteur des grands techniciens Guardiola et Mourinho qui enrichissent notre sport. Elle demontre cependant clairement la suprematie de Guardiola, plus audacieux, et heritier d’une idee du football qui a trop souffert d’un manque de resultats, mais qui, dans son essence, garantit sa dimension artistique. J’ai appele l’ensemble de l’oeuvre guardiolesque: « Revolution de la Beaute Integrale Barcelonaise ».
    Sur ce match, la rupture de la relation Marcelo-Ronaldo par Alves, le double role de Busquets, le changement de piste d’envol de Messi cote Barca; le placement excentre de Benzema en permutation avec Ronaldo, la ligne de 4, tranchee sur-armee, pour le pressing haut, l’adaptation d’Alonso et Diarra aux decrochages de Xavi cote Real, sur lesquels vous avez dirige vos projecteurs, m’ont considerablement plu…
    J’ai lu football. Et il n’y a que l’ecrit savant et elegant sur le football qui soit aussi beau que le football lui-meme.
    Compliments.

  6. aziz dit :

    Enfin, une analyse tactique digne de ce nom! Depuis le temps que je cherchais un site pour ça. Bravo, ça nous change des pseudo-spécialistes de football qui pilulent dans les médias.

  1. 21 janvier 2015

    […] tenter des coups et à faire en sorte que l’adversaire soit mis en difficulté à chaque instant. L’un des exemples les plus frappants sera le match du Real Madrid face à FC Barcelone en 2011. Le R.Madrid ouvre le score à la 26ème seconde grâce à un pressing étouffant et une mauvaise […]

  2. 7 décembre 2019

    […] tenter des coups et à faire en sorte que l’adversaire soit mis en difficulté à chaque instant. L’un des exemples les plus frappants sera le match du Real Madrid face à FC Barcelone en 2011. Le R.Madrid ouvre le score à la 26ème seconde grâce à un pressing étouffant et une mauvaise […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *