Real Madrid 1-2 Atletico Madrid, l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Alex dit :

    Cette fin de saison est un cauchemar pour le Zé.
    Et pourtant il était réputé pour ne rien lâcher, là il semble baisser les bras.
    Le Real (et les joueurs) se rendra compte un jour de ce qu’aurait pu lui apporter José Mourinho pour entrer encore plus dans la légende du foot.
    On aime ou on n’aime pas, mais c’est un grand grand monsieur du football.
    Personnellement je n’aime pas trop ses tactiques.
    19 titres majeurs sur la scène européenne en 10 ans en incluant les championnats (et coupes) nationaux, qui dit mieux?
    Ah le Zé au PSG, ça aurait de la gueule !

  2. aziz dit :

    Comme d’habitude, le réal version Mourinho s’écroule dès qu’il y a de la résistance. Je continue à dire que le problème de « ce » réal est qu’il n’ y a pas de fond de jeu. Le réal ne sait dominer que 20 minutes par match contre les équipes de bon calibre. Juste le temps pendant lequel la qualité des individualités et le rush masquent le manque de méthode. Après, c’est fini. Ramos se plaignait l’an dernier du fait que l’entrainement tactique avec mou se limitait aux phases de contre-attaques et que l’équipe se sentait démunie lorsqu’il fallait faire le jeu. On le voyait bien hier, le bloc-équipe ne fonctionne pas correctement. Les adversaires ont toujours des opportunités de faire circuler le ballon et de créer des espaces. Et quand en plus la chance se met du côté des adversaires…
    Le mou va laisser le réal dans un état pire que lorsqu’il est arrivé.
    « Après moi la tempête » semble être sa devise. Grand entraineur vous avez dit???

  3. aziz dit :

    …petit homme en tout cas vous en conviendrez!

  4. jAX dit :

    Originally Posted By azizRamos se plaignait l’an dernier du fait que l’entrainement tactique avec mou se limitait aux phases de contre-attaques et que l’équipe se sentait démunie lorsqu’il fallait faire le jeu.
    […]
    Le mou va laisser le réal dans un état pire que lorsqu’il est arrivé.

    C’était assez incroyable ce que dit Ramos et ça confirme bien l’idée que j’ai de Mourinho. C’est un entraîneur très bon défensivement capable de resserrer les lignes et de laisser peu de chances aux adversaires mais en possession du ballon, ses équipes ne savent rien faire. Chelsea = kick&rush. Inter = équipe de contre. Real = équipe de contre. C’est dommage qu’il jouisse d’une telle cote.

    Par contre je ne pense pas qu’il laisse le Real dans une mauvaise posture au contraire. Je pense qu’avec Ancelotti ou un autre entraîneur de haut niveau, cette équipe pourrait faire très mal la saison prochaine. La défense est impressionnante, les joueurs techniques/physiques sont nombreux au milieu et en attaque il y a du très lourd (manque un neuf). L’effectif est en tout cas d’un très haut niveau, reste à créer un fond de jeu.

    Félicitations à l’Atlético, cette équipe est formidable (3 finales gagnées sur 3 + 3ème place en Liga, la meilleure saison d’un troisième dans l’histoire de la Liga) et le travail de Simeone est génial. Il a réussi à faire de cette équipe de loosers une machine défensive incroyable et surtout très létale devant. Et puis on observe peu à peu qu’il lui donne plus de solutions pour faire du jeu (Koke, Ardan et Diego la saison prochaine), ça s’annonce bien.

  5. Soussou dit :

    Bonsoir,
    Mr TONIUTTI, si vous pouviez nous donner une définition exacte du terme « fond de jeu » dans le foot. Merci d’avance

  6. aziz dit :

    @jAX
    Quand je dis que le réal est laissé dans un état pire qu’en 2010, je visais surtout l’image du club et l’ambiance entre dirigeants, joueurs et autres. L’éviction de Valdano a surement laissé des rancunes entre ceux qui étaient pour et ceux qui étaient contres. Celle de Casillas a divisé le vestiaire (même si sportivement elle n’est pas injustifiée vu les performances de Lopez). Casillas et pro. feront-ils preuve de sagesse contre ceux qui ne l’ont pas soutenu ou contre les ralliés du 6 juin 44 (exemple Pepe)? Je ne suis pas sûr, les égos des sportifs de haut niveau étant généralement démesurés. En tout ça n’est pas bon pour se reconcentrer sur les objectifs sportifs.
    Paradoxalement, je ne trouve pas le bilan sportif de Mourinho complètement négatif. Pour moi, c’est l’histoire du verre à moitié vide ou plein. Plein car avant lui le réal ne dépassait pas les 8emes en LC et avait une défense vraiment passoire. Vide car les objectifs n’ont pas été finalement atteints (LC), les victoires sur le Barça se sont faites quand cet adversaire était déclinant et surtout vu l’énorme potentiel humain qu’aucun entraineur au réal n’avait avant lui.
    En tout cas pour un fan du réal des Butragueno, Sanchez et co et puis des galactiques-le réal qui gagnait dans la modestie et qui perdait dans la dignité- je suis content de son départ.

  7. Ritverato dit :

    Bonjour, je crois que « chroniques tactiques » est un grand sité sur la web. J’ai l’intention de visiter la page souvent. excellent travail et je m’excuse pour français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *