Southampton 4-0 Arsenal : stats et palette

Tous les voyants étaient pourtant au vert pour les Gunners : la défaite de Leicester dans l’après-midi contre Liverpool (0-1) les avait mis dans les meilleures conditions pour s’emparer du fauteuil de leader alors qu’ils se rendaient au Saint-Mary’s Stadium pour affronter une équipe de Southampton en difficulté. Mais comme cela leur est déjà arrivé, les joueurs d’Arsène Wenger sont complètement passés à côté de leur sujet. Retour en chiffres et en images sur un match à oublier pour Arsenal.

– Des créateurs aux abonnés absents : 

Si la défense a sombré en deuxième mi-temps avec 3 buts encaissés, c’est surtout l’attaque des Gunners qui a été en-dessous de tout durant 90 minutes. Avec seulement 7 tirs tentés, les Londoniens ont été loin des standards établis depuis le début de saison (16,2 tirs/match en moyenne). En cause, un déchet technique assez incroyable : à la mi-temps, ils avaient déjà perdu 24 ballons, eux qui en laissent filer en moyenne 27/match. A l’issue des 90 minutes, ce chiffre s’élevait à 36 ballons perdus.

Si Giroud n’a pas eu plus de déchet que d’habitude, Ramsey, Campbell, Özil et Walcott sont tous passés à côté, rendant 4, 5, 6 et 7 ballons à l’adversaire. Aucun d’entre eux n’a réussi à se défaire du milieu adverse, porté par un duo Wanyama-Clasie en grande forme (13 tacles et 7 interceptions). Maître à jouer d’Arsenal ces dernières semaines, le meneur de jeu allemand n’a eu que très peu d’influence, Southampton le privant notamment de profondeur dans les 30 derniers mètres.

fsdfds

Que ce soit pour Özil ou toute l’équipe d’Arsenal, très peu de passes dans le dernier tiers ont été effectuées vers le but de Butland.

A noter aussi les difficultés d’Arsenal dans la relance : capable de mettre l’équipe dans le sens du jeu lorsque ses milieux sont bloqués, Laurent Koscielny a terminé la rencontre avec seulement 75% de passes réussies, lui qui dépasse habituellement les 85%. L’activité de Shane Long en pointe pour les Saints a mis plusieurs fois l’international français en difficulté. Face à des Saints conquérants, Arsenal a eu du mal à poser son jeu et placer ses attaques.

– Pas de transition, pas de danger : 

Les Gunners ont toutefois démontré tout au long de l’année 2015 qu’ils savaient élever leur niveau face à ce type d’adversaire, agressif en défense. Dans ces rencontres, ils parvenaient à répondre en mettant l’accent sur les transitions, frappant grâce à des attaques rapides. Mais pour développer ces dernières, il faut aussi mettre de l’intensité à la récupération du ballon, à défaut d’attendre une erreur de l’adversaire. Or sur ce point aussi, les Londoniens se sont manqués face à Southampton.

A la mi-temps, alors que les Saints répondaient présents dans les duels (15 tacles réussis sur 18), Arsenal était en-dessous des 50% de tacles réussis (6/14). Habituellement, l’équipe fait beaucoup mieux dans ce domaine (20 tacles réussis sur 30 en moyenne). Les Gunners ont notamment eu du mal à bloquer les sorties de balle adverses tout au long de la rencontre : chaque ballon perdu par l’attaque offrait quasiment une possibilité de contre aux joueurs de Ronald Koeman en deuxième mi-temps.

walcott2eme

Quelques secondes avant le second but de Southampton, Walcott manque de soutien et va perdre le ballon, qui va repartir dans l’espace non-occupé devant le duo Clasie-Wanyama.

La palette : 

Certes, le score était déjà bien à l’avantage de Southampton à cet instant du match (65e) mais cette séquence illustre le manque de cohésion des Gunners dans l’entrejeu. Alors que l’équipe parvient au départ à forcer les Saints à relancer long, elle est finalement dépassée à la retombée.

run-davies1

Au départ de l’action, Bertrand s’apprête à allonger alors qu’Arsenal quadrille plutôt bien la moitié de terrain adverse. Dans la zone de Ramsey, Davies accélère pour offrir une solution dans le camp adverse dans le dos de Bellerin.

rundavies2

Ramsey laisse filer son vis-à-vis et Bellerin reprend le marquage.

run-davies3

Le problème intervient à la retombée alors que Bellerin et Davies sont au duel : Ramsey ne revient pas assez rapidement et laisse Flamini en un-contre-un face à Mané.

run-davies4

Plus vif, le milieu offensif de Southampton prend possession du ballon.

run-davies5

Ramsey revient pour l’enfermer mais pas assez rapidement pour bloquer le Sénégalais qui joue en retrait.

run-davies6

Bertrand récupère la balle malgré la pression d’Oxlade-Chamberlain. Il remet à Mané qui a de nouveau de l’espace.

run-davies7

Mané remet une deuxième fois en retrait pour Van Dijk, qui contrôle le ballon et permet à Southampton de poser le jeu au milieu de terrain.

Conclusion : 

Cet accident est finalement le premier (et le dernier ?) de l’année 2015 pour les Gunners, qui ont vu ressurgir toutes leurs anciennes (?) mauvaises habitudes en 90 minutes. Le calendrier leur offre toutefois une deuxième opportunité demain à domicile face à Bournemouth. Arsène Wenger a déjà promis une réaction de son équipe sitôt la rencontre terminée au Saint-Mary’s Stadium. Une affaire à suivre de près alors que Leicester (1er) et Manchester City (3ème) s’affronteront mardi soir en clôture de la 19ème journée.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *