Milan AC 2-0 Barcelone, l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

16 réponses

  1. aziz dit :

    Très bonne analyse! Mais comment fais-tu en si peu de temps??
    Sinon, c’est sûr la méforme physique de beaucoup de joueurs et l’effet fin de cycle a rendu les joueurs du Barça amorphes. Ils n’arrivent plus à changer de rythme quand l’adversaire élève son niveau. L’organisation du Milan même si remarquable reste pour moi un remake du chelsea 2012 ou inter 2010. On sait que ça marche quand le Barça n’est pas à fond. Mais il y a en plus de la méforme un autre point important : l’entraineur (si on peut appeler le Jordi comme ça) n’a rien apporté en termes de tactique et de coaching.
    Finalement, je voudrais insister comme ce point que tu as soulevé : la manie du Barça à jouer dans l’axe même quand ça ne passe pas. Tout ça parce qu’ils n’ont pas d’ailiers de débordements (il n’y a qu’ Alba -un latéral- qui déborde!!), ils repiquent toujours dans l’axe -Alves, Pédro, Iniesta Messi…- Pourtant c’était un principe sacro-saint de Cruyff quand il a établi les principes du jeu du Barça. Utiliser toute la largeur du terrain signifiait pour lui attaquer de partout et le Barça de Guardiola du début (l’époque faste) jouait avec deux attaquants qui débordaient (Henry à G et Messi à D). En ne jouant plus comme ça, le jeu du Barça a perdu de sa diversité et donc de sa capacité à surprendre.

  2. Je suis tout à fait d’accord sur ce point.

  3. anto86 dit :

    très bonne analyse sur ce match. pour moi, par contre on ne parle pas assez du travail d’ambrosini au milieu, pour couper les passes et empêcher les milieux de se retourner!!! le pressing milanais a fonctionné grâce à l’intelligence tactique de ces milieu axiaux. montolivo a lui aussi fait son travail défensif mais il a surtout su garder le ballon et diriger le jeu quand milan en avait besoin, pour laisser souffler un peu l’équipe!!! Bref, pour moi milan a été plus performant que chelsea l’année dernière car ces milieux ont su garder un minimum le ballon.

  4. nesta dit :

    je pense que le système du jeux du milan était ce lui de jose mourinhio avec l’inter donc il y a que mou qui a réussi a décrypter le jeux du barca et l’équipe qui veut battre le barca doit jouer comme l’inter mais il faut une application stricte des consignes . et une présence physique et mental impeccable pendent 90 minutes

  5. fouad dit :

    Bravo pour ta rubrique. Elle très intéressante.
    Juste une remarque par rapport au match d’hier que j’ai trouvé très triste. Face à une équipe qui joue et une autre qui défends à 11: les tacticiens comme toi ont dû prendre leurs pieds. N’est ce pas.
    Mais moi je me suis fais Ch…en regardant les interistes de mourinho, les chelsea de 2012 et maintenant les milanais de Allegre. je me dis que face à une équipe qui défends à 11 et qui utilise les contre-attaque. N’importe quelle équipe joueuse comme Le Barça sera désarmée et perdra à coup sûr.Dommage que le foot soit ainsi devenu: une affaire d’argent.
    Le Palmarès au détriment du beau jeu.
    A ce jeu là, Le Barça va encore perdre.
    Que c’est triste!

  6. RMCF dit :

    Le Barça ne sort plus autant du lot qu’avant,..
    J’étais vraiment surpris de voir autant de difficultés de leur part à percer la défense milanaise, ou le milieu plutôt.
    Quand à Milan bravo à eux, ils ont su se battre et tenir tête face à la meilleur équipe du monde, vivement le match retour qui risquerait d’être d’avantage explosif côté barcelonais.

  7. Toto dit :

    Excellent travail, j’ai compris beaucoup de choses et le commentaire d’Aziz complètent ton analyse, j’espère que le Barça retiendra la leçon en essayant le jeu sur les ailes au Camp Nou mais depuis la saison 2009-2010, ils ne jouent que dans l’axe…

  8. François dit :

    Encore très concret Florent, merci !

    Le foot italien représente ce qu’il y a de plus rentable dans ce sport. On joue pour le résultat et pas pour mettre 10 goals par matches.

  9. Houssem dit :

    Moi, se que je trouve triste dans certains commentaires, l’idéalisation du Barça et le rabaissement des autres équipes, la science tactique fait aussi partie du football, bien défendre fait aussi partie du football, chaque équipe rentre sur le terrain avec ses armes, les armes du Barça c’est un milieu et une attaque comme nul autre, les armes du Milan était une rigueur tactique a tout épreuve et une défonce de fer.

  10. Leomaestro dit :

    Il ne faut pas tout confondre. le milan de mercredi n’a rien a voir avec chelsea. Chelsea a refusé le jeu. Milan c’etait catenaccio mais sur phases d’attaques (et il y en avait) ils etaient bons et maitrisaient le barca. donc bravo a milan mais chelsea j’espere ne plus jamais revoir ca en LDC.

    Le barca n’etait pas la physiquement tout simplement, et il a manqué adriano je pense qui plusieurs fois cette année les a libéré par des tirs de loin, ce qu’il fallait pour faire sortir les milanais mercredi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *