Marseille – Paris Saint-Germain : le fil tactique du Trophée des Champions

Bon ben ça c’est fait. Le Trophée des Champions a donc ouvert la saison de Ligue 1 2010/2011. Pour tout vous dire, je me serai plutôt bien passé d’un match pareil. Il n’y a presque rien de sérieux ni d’intéressant à en tirer. Ah si, l’OM perd Diawara pour au moins trois semaines : on peut en tirer du négatif donc. Trêve de plaisanterie, pour ceux qui en auraient le courage, voilà le fil tactique de la rencontre. Vous verrez qu’il y a quand même une ou deux petites choses intéressantes. Enfin j’ai essayé de les mettre en avant.

0′ : Comme prévu, Deschamps et Kombouaré ont composé avec plus ou moins d’absents. Les compositions sont les mêmes que celles présentées sur Panenka.fr dans l’après-midi (les découvrir).
4′ : Deux accélérations sur une dizaine de mètres de Sessegnon pour deux mises hors de position du milieu marseillais et un décalage sur l’aile pour Jallet.
6′ : Premier carton jaune pour Armand pour une faute sur Lucho. A noter que Valbuena redescend travailler avec Azpilicueta pendant que l’Argentin reste haut sur le côté droit.
11′ : Les Parisiens attendent les Marseillais dans leurs 40 mètres pour les presser, Bodmer donnant l’impulsion. Quand il faut aller chercher plus haut, c’est Makelele qui s’en charge.
14′ : Paris trouve le point faible de la défense marseillaise avec les appels en profondeur de Erding entre Taïwo et Hilton. Bodmer y envoie notamment un ballon intéressant.

16′ : Jeu à trois côté droit du milieu marseillais, Valbuena en accélérateur, Kaboré en appui et Lucho recherché en bout de mouvement pour qu’il envoie le décalage dans le couloir. Sans succès.
20′ : Côté gauche, c’est beaucoup plus direct avec de longs ballons en direction de Ayew ou de Taïwo selon celui qui décide de prendre le couloir.
21′ : Tous les milieux parisiens, et Luyindula, travaillent défensivement. Erding reste en pointe et pose beaucoup de problèmes à l’arrière-garde marseillaise. Après Hilton, c’est Diawara qui se fait prendre.
26′ : Où l’on revoit enfin Sessegnon à l’entrée de la moitié de terrain de l’OM. Peut-être le futur signe de la capacité des Parisiens à varier le jeu : s’il ne touche pas le ballon, Paris ne compte que sur Erding.
29′ : Nenê et Bodmer qui cherchent Erding, Sessegnon qui se retrouve dans l’axe pour chercher Luyindula : Paris ne cherche que les solutions rapides dans la profondeur pour approcher les buts phocéens.

30′ : Ayew averti pour une faute sur Camara qui tentait une remontée de balle rapide par le côté droit de sa moitié de terrain.
37′ : Nenê et Luyindula défendent sur Valbuena et Azpilicueta. Preuve supplémentaire que Armand s’occupe d’un Lucho positionné plus haut que la saison dernière.
39′ : Samassa est touché en relais dans le rond central. S’en suit une attaque à trois avec Valbuena dans l’axe, Ayew  à gauche et Lucho à droite. Frappe du premier, dans les bras de Coupet.
42′ : Lorsque Marseille passe dans l’axe, on a droit à un décrochage de Lucho qui cherche immédiatement Samassa devant lui. Malheureusement, ça ne vas pas plus loin, les ailiers sont éloignés de la pointe.
43′ : Et voilà, Paris patiente un peu : Nenê combine avec Sessegnon entre les lignes marseillaises, le Béninois le ressert dans la profondeur mais Mandanda sort au devant du Brésilien.

Mi-temps ! Fin de 45 minutes indigentes d’un côté comme de l’autre. La possession de balle est partagée entre deux équipes qui n’ont pas montré grand chose. Si Erding a eu plusieurs ballons intéressants dans la profondeur, les Parisiens gagneraient à être un peu plus patients à la construction car l’équilibre marseillais semble assez bancal défensivement. Et la blessure de Diawara (remplacé par N’Diaye) risque de pousser Deschamps à rééquilibrer les choses au retour des vestiaires. A Nenê et Sessegnon de se rendre disponibles…

49′ : Première prise de balle de Ayew dans le coin gauche du terrain pour un duel face à Jallet. Après quelques secondes d’incertitude, l’affrontement tourne à l’avantage du Parisien.
52′ : Permutation entre Nenê et Sessegnon. Le second est servi par la remontée de balle parisienne et il décale le premier côté droit. Le Brésilien décale Jallet dans la surface mais le latéral est hors-jeu.
55′ : Prise de balle plein axe de Nenê qui prend le dessus sur le milieu marseillais avant d’être arrêté irrégulièrement par Hilton. Coup-franc à 35 mètres… Qui ne donne rien du tout.
57′ : Nouvelle utilisation de la largeur côté parisien dans la préparation, Nenê renverse le jeu sur Sessegnon. Sur la relance, Samassa touche un ballon en décrochage sur le côté gauche. Ayew est devant.
59′ : Remontée de balle marseillaise plein axe. Le circuit démarre par Valbuena, pour Lucho qui joue avec Samassa en décrochage une nouvelle fois. L’Argentin est séché par Sakho. Carton jaune.

61′ : Pressing payant des offensifs marseillais sur le côté droit de la défense marseillaise. On note aussi plus de soutien à Samassa sur les relances longues à sa destination. Ben Arfa remplace Valbuena.
63′ : La première accélération de Ben Arfa met le feu dans le bloc parisien, un bloc qui comprend désormais Luyindula dans l’axe devant la paire Bodmer/Makelele.
65′ : Sessegnon sort, remplacé par Ludovic Giuly. Fini les permutations, la préparation parisienne risque de pencher à gauche en comptant sur la dernière passe et la finition côté droit.
70′ : Nenê donne l’impulsion aux offensives parisiennes par des accélérations côté gauche et rentrant dans l’axe. Avec deux solutions dans la profondeur, Luyindula à gauche et Erding plein axe.
74′ : La remarque à la con de ce fil : si la valeur ajoutée d’Azpi, c’est ses touches longues, il fallait recruter Rory Delap qui doit être beaucoup moins cher. Ceci est bien évidemment un troll.

77′ : Jérémy Clément remplace Mathieu Bodmer dans l’entrejeu parisien. On se retrouve avec la formation de base de la saison dernière, avec l’accélérateur (Nenê, ex-Sessegnon) côté gauche.
80′ : Makelele/Clément restant en place, c’est Jallet qui profite de désaxage côté gauche du premier pour prendre l’axe balle au pied et apporter le ballon jusqu’à ses attaquants. Mais rien ne se passe.
81 : Mateja Kezman remplace Mevlüt Erding qui était redescendu défendre sur le côté droit depuis quelques minutes maintenant. Avec un Giuly plus haut évidemment.
86′ : André Ayew va remplacer Gnabouyou. Dans le même temps, Ben Arfa reprend le rôle de Valbuena et joue derrière un Lucho qui évolue quasiment en tant que deuxième attaquant.
89′ : Paris sur un espace crée par Giuly et terminé par Luyindula a eu sa chance. Marseille aussi à la sortie d’un coup de pied arrêté. Mais personne ne fera la différence. C’est parti pour les tirs au but…

Coup de sifflet final ! Que dire franchement ? Tout en restant poli je veux dire… On a eu droit à deux prestations collectives indigentes, une habitude pour un Trophée des Champions. Côté Paris, on a vu de bonnes choses lorsque Nenê et Sessegnon décidait de se chercher sur le terrain (utilisation de la largeur). La baisse de rythme d’Erding y a sans doute aidé. A Marseille, difficile de tirer quoi que ce soit de ce match. L’animation offensive est extrêmement bizarre avec un Lucho très haut, quasiment en deuxième attaquant et l’ailier droit qui compense en travaillant dans l’entrejeu. Peut-être n’avait t-il pas les jambes pour faire plus sur ce match ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *