Lyon 3-1 Bordeaux, l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. The teacha dit :

    Le 3-5-2 de Bordeaux peut être pas mal à terme mais pour l’instant, il dépend trop des 2 latéraux, si jamais un jour ils sont en méforme ou absent, à part Chalmé à droite, je doute qu’il y est d’autre solutions sérieuse. A suivre…Bonne analyse qui nous résume rapidement les points forts et faiblesses d’un 3-5-2. Lyon a bien joué le coup tactiquement en faisant dézoner certains joueurs pour créer un surnombre offensif et faire courir les bordelais.
    Rémi Garde à l’air d’etre un tout bon tacticien, ca fait 3 fois qu’il est mené au score ( Lorient, Om, Bordeaux ) et à chaque fois il parvient à trouver une solution face au dilemme tactique qu’il à résoudre et revient au score. Il a le banc pour aussi….

  2. Stéphane dit :

    Gillot a réussi à trouver une animation très bien adaptée à son groupe.
    La véritable difficulté réside en la capacité à défendre en avançant, notamment des joueurs de couloir. Son central attitré devant assurer la couverture de la zone délaissée…
    Et sincèrement, je trouve que l’équipe de Gillot commence à avoir vraiment de la gueule…
    Félicitations à Gillot !

  3. jojofoot225 dit :

    Très belle analyse.Bonne continuation!

  4. Soubi dit :

    Oui le 5-3-2 de Gillot peut être une bonne solution comme des équipes faibles techniquement. Mais pas contre les cadors du championnat qui avec un coup de génie technique arrive à faire sauter le verrou et ensuite difficile de demander à Carrasso de sortir des parades car c’est du 1 contre 1 du fait qu’on défend juste devant la surface de réparation.

    Contre Lyon le meilleur façon de défendre et effectivement d’avancer au devant du ballon. Les bordelais ont été trop attentistes en défendant trop bas. Un Nguemo nous aurait été bien utile car sans lui on voit bien que le pressing n’est pas le même. Sertic est bon techniquement mais il n’a pas le mental de chien de garde d’Nguemo.
    Avec on défense à 5 aligné il aurait fallu voir sortir un défenseur central pour aller aider au pressing dans les 30 derniers mètres.

    Bordeaux a quand même de bonne opportunité mais c’est pas avec la force de frappe de Gouffran que ça risque de rentrer. Comment un attaquant peut-il avoir si peu de puissance dans ses frappes. A part courir comme un poulet sans tête je ne vois pas quel est son rôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *