De la passe-clé à la passe décisive : qui a le meilleur taux de conversion en Ligue 1 ? 

A l’instar des tirs qui ne se valent pas tous, les passes-clés n’ont pas toutes la même valeur. Une dernière passe faite à l’extérieur de la surface se transformera moins souvent en but qu’une autre qui finit sa course dans les pieds d’un partenaire dans les 6 mètres adverses. Lundi, le premier article consacré aux « créateurs » du championnat s’était intéressé à la quantité de passes-clés effectués, au total tout d’abord puis seulement dans le jeu.

Plus de détails : Qui sont les meilleurs créateurs de Ligue 1 ?

Aujourd’hui, nous nous intéressons à la qualité de ces dernières passes. A défaut de pouvoir juger la valeur de chacune d’entre elles (qui nécessite un modèle d’Expected Assists), calculer le taux de conversion (nombre de passes décisives / nombre de passes-clés) permet d’avoir une petite indication quant aux passeurs les plus dangereux… Néanmoins, il faut immédiatement tempérer les résultats en rappelant que le passeur est aussi dépendant de la qualité de finition de ses partenaires.

passes-conversion

Il n’est dès lors pas surprenant de retrouver les Parisiens en bonne position. Avec près de 30% de ses passes-clés transformées en buts, Zlatan Ibrahimovic plane une nouvelle fois au-dessus de la mêlée. Le Suédois est même le n°1 tous championnats confondus, devançant des joueurs comme Luis Suarez, Karim Benzema ou encore Ryad Mahrez. S’il est un peu moins créateur que lors de ses précédentes années parisiennes, il met presque toujours ses partenaires en bonne position. Di Maria est le seul joueur à en avoir profité, dimanche soir face à l’OM.

A lire aussi : Marseille 1-2 Paris Saint-Germain, l’analyse tactique 

Le classement des créateurs avait révélé un Lorientais en la personne de Walid Mesloub. L’international algérien est en effet le deuxième dernier passeur du championnat dans le jeu derrière Di Maria (2,09 passes-clés/90 min). Ses passes se transforment toutefois moins en occasions de but

Un autre Merlu sort du lot dans celui-ci : Yann Jouffre. Avec près d’un but offert toutes les 5 passes décisives, il devance Jimmy Briand et Angel Di Maria. Il faut toutefois signaler que le joueur breton a eu beaucoup de réussite sur coup de pied arrêté : 25% de ses passes-clés sur phase arrêté se sont transformées en but.

Toujours en Bretagne, Jimmy Briand réalise une très belle saison sous les couleurs de Guingamp. En soutien d’un deuxième attaquant, l’ancien Lyonnais pèse sur le jeu et est un élément-clé de l’animation des Rouge et Noir. Ses six passes décisives en sont une preuve, tout comme le bilan de l’En Avant lorsqu’il n’est pas là : 3 défaites en 3 rencontres.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *