Dembélé : plus fort que Hazard et Fékir ?

Après 13 titularisations, force est de constater que le Stade Rennais peut désormais compter sur un nouvel atout offensif en la personne d’Ousmane Dembélé. Auteur du premier triplé de sa carrière face au FC Nantes, le joueur né en 1997 compte désormais 9 buts et 3 passes décisives en un peu plus de 1200 minutes de jeu passées sur les pelouses de Ligue 1. De l’autre côté des Pyrénées, la presse catalane s’enflamme déjà et l’annonce du côté du FC Barcelone (source : Sport). Mais ne va-t-elle pas trop vite pour un joueur qui a signé son premier contrat professionnel il y a quelques mois à peine ?

Plus de détails : Rennes 4-1 Nantes : la performance d’Ousmane Dembélé  

Ligue 1 : Dembélé par rapport aux précédents « rookies » 

Au lieu de se perdre dans des comparaisons trop flatteuses pour un joueur qui n’a qu’une poignée de matchs de Ligue 1 dans les jambes, arrêtons-nous sur les chiffres de Dembélé par rapport aux derniers espoirs révélés par la Ligue 1. Depuis l’éclosion d’Eden Hazard au début des années 2010, le championnat de France a vu plusieurs jeunes joueurs sortir du lot dès leur première saison pleine.

Pour cette étude, nous en avons retenu 7 : Wissam Ben Yedder (15 buts et 4 passes avec Toulouse en 2012/13), Florian Thauvin (10 buts et 2 passes avec Bastia en 2012/13), Sofiane Boufal (3 buts et 6 passes avec Lille en 2014/15 – sur une demi-saison), Bernardo Silva (9 buts et 3 passes avec Monaco en 2014/15), Anthony Martial (9 buts et 3 passes avec Monaco en 2014/15), Clinton N’jié (7 buts et 7 passes avec Lyon en 2014/15) et enfin Nabil Fekir (13 buts et 9 passes avec Lyon en 2014/15).

dembele-ligue1

Même si son temps de jeu réduit peut-être encore considéré comme un avantage, Dembélé domine assez largement les meilleurs « rookies » des saisons précédentes. Qui plus est, il est en train d’éclore à 18 ans, soit trois ans de moins que Nabil Fékir, dernière grande révélation du championnat la saison dernière.

Dembélé sur les traces de Hazard 

Il faut vraiment remonter aux premières saisons d’Eden Hazard en Ligue 1 pour trouver trace d’une telle précocité. Après une saison passée entre le banc de touche et le onze de départ (13 titularisations, 17 entrées en jeu), Hazard est devenu un titulaire dans l’effectif du LOSC lors de la saison 2009/2010 alors qu’il n’avait que 18 ans. Sur cet exercice, Hazard a disputé 37 matchs, signant 5 buts et 8 passes décisives en 2689 minutes de jeu… soit seulement une petite action décisive de plus que Dembélé, qui en compte déjà 12, avec deux fois plus de temps de jeu…

Reprenons justement les trois saisons pleines de Eden Hazard sous le maillot lillois et comparons-les aux 17 apparitions de Dembélé (13 titularisations, 4 entrées en jeu) sous les couleurs rennaises.

hazard-dembele

Là encore, les chiffres parlent en faveur de l’attaquant du Stade Rennais : ses débuts sont bien plus impressionnants que ceux de Eden Hazard. Il faut dire qu’avec une action décisive toutes les 100 minutes et plus de 5 occasions crées/90 minutes, les Rennes fait aujourd’hui partie des joueurs les plus dangereux d’Europe sur l’année 2016.

Dembélé et le reste de l’Europe 

L’Europe justement, parlons-en et regardons où se situe la saison en cours de Dembélé par rapport à d’autres jeunes joueurs qui ont brillé dans les grands championnats (Serie A, Premier League, Bundesliga, Serie A) du vieux continent. Le tableau ci-dessous présente un top 10 constitué à partir d’une cinquantaine de performances réalisées sur une saison depuis 2010/2011.

dembele

Les saisons en jaune sont les « premières » saisons pleines réalisées dans un championnat européen.

Non, on peut le dire si cela peut permettre d’éviter certaines comparaisons bien trop hâtives : Dembélé ne fait pas mieux que Neymar. Mais il a toujours trois ans de moins que le Brésilien quand il est arrivé à Barcelone… et joue au Stade Rennais dans une équipe qui n’a pas le même fond de jeu (euphémisme).

Il est toutefois intéressant de voir les autres destins connus par les joueurs qui composent ce top 10. Eden Hazard est monté en puissance durant trois saisons avec Lille avant de réussir la transition vers Chelsea. Idem pour Paulo Dybala à Palerme. D’autres ont aujourd’hui du mal à confirmer leur potentiel, qu’ils soient en bout de banc de touche (N’jié), irrégulier (Boufal) ou ayant des difficultés à franchir un cap dans un nouveau club (Sterling, Draxler…). Enfin, le début de carrière de Nabil Fekir illustre la hantise de tout footballeur en pleine ascension : la blessure longue durée.

Attention à l’effet Depay 

Les statistiques ont beau avoir une utilité, elles peuvent aussi induire en erreur plus d’une personne si certains facteurs sont oubliés ou écartés. Le meilleur exemple est celui de Memphis Depay, passé cet été du PSV Eindhoven à Manchester United. En deux saisons d’Eredivisie, le Néerlandais avait crevé tous les plafonds en terme d’occasions créées et d’actions décisives.

En 2014-2015, il était à lui seul à la base de près de 8 tirs par tranche de 90 minutes, dont les trois-quarts pour lui. Des chiffres impressionnants pour tous ceux qui en restaient là… mais qui devenaient plus problématiques lorsque l’on s’arrêtait sur son efficacité. Mais encore une fois, Dembélé échappe à cet effet du joueur-gâcheur et fait même partie des jeunes les plus efficaces de ces dernières saisons.

tableau-rookies

Excepté Depay entre parenthèses, toutes les saisons mentionnées sont des « premières saisons pleines » dans un championnat européen.

« Je vais me mouiller, mais il pourra prétendre au Ballon d’or (…) J’ai vu Cristiano Ronaldo arriver au même âge à Manchester United, et Ousmane a des caractéristiques qui me rappellent le jeune Cristiano. » Fin janvier, Mickael Silvestre avait fait sourire plus d’une personne en déclarant cela pour France Football.

Aujourd’hui, le chemin est encore très long pour le joueur de 18 ans et les aléas d’une carrière (blessures, transferts etc…) peuvent très vite stopper une ascension, voire provoquer une régression. Il ne serait d’ailleurs pas étonnant de voir les chiffres du Rennais baisser d’ici la fin de la saison. Rennes a un calendrier qui va se compliquer, dès dimanche prochain face à l’OL d’ailleurs, et Dembélé sera désormais très attendu par ses adversaires.

Néanmoins, on ne peut que reconnaître que ses performances actuelles sont très au-dessus de la norme pour un joueur qui n’a que 18 ans… et parier que le Stade Rennais aura beaucoup de mal à le conserver cet été.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *