Rennes 4-1 Nantes : la performance d’Ousmane Dembélé

Buteur dès la première minute de jeu et auteur d’un triplé, Ousmane Dembélé a réalisé sa performance la plus aboutie de la saison face au FC Nantes. Une prestation qui a marqué les esprits dans l’un des premiers matchs à gros enjeu (rivalité + importance au classement) depuis qu’il s’est installé dans le onze de départ du Stade Rennais. Retour en statistiques sur sa partie.

Un repositionnement payant : 

C’était la grosse surprise de ce match. Après avoir bluffé toute la semaine concernant son jeune joueur, Rolland Courbis a non seulement titularisé Dembélé mais l’a aligné en position de deuxième attaquant dès le coup d’envoi. Présenté comme le n°10 rennais avant la rencontre, Gourcuff a réellement débuté en tant que milieu gauche. Une décision qui a sans doute autant surpris les commentateurs que les Nantais, et contribué à l’excellente entame de match des Bretons.

Rennes vs Nantes - Football tactics and formations

En prenant cette décision, Courbis est resté sur la lancée de la performance de ses joueurs à Toulouse la semaine précédente : Dembélé avait commencé la partie sur l’aile droite avant de rapidement permuter avec Pedro Henrique (deuxième attaquant). Il avait ensuite terminé la rencontre en trombe, signant le but égalisateur et la passe décisive pour la victoire dans les arrêts de jeu.

Sur le plan tactique, le coach rennais semble laisser beaucoup de liberté à ses joueurs à vocation offensive. Excepté Gourcuff qui est resté dans son couloir gauche, Grosicki, Sio et Dembélé ont beaucoup bougé sur le front de l’attaque. Les deux premiers ont d’ailleurs souvent recherché le 3ème (Dembélé est le premier joueur recherché par Sio dans ce match et le second par Grosicki). Une liberté à double tranchant, qui peut fonctionner avec des joueurs intelligents mais vite tourner au grand n’importe quoi avec d’autres.

dembele-passesrecues

Les passes reçues par Dembélé contre Toulouse (1e et 2e MT) et Nantes : de l’ailier droit au deuxième attaquant axial.

Or Dembélé s’est très bien déplacé tout au long de la partie. Le futur international espoir a travaillé sur tout le front de l’attaque, avec une préférence pour le côté gauche. Avec André et Gourcuff dans cette zone, il a bénéficié de deux relais efficaces pour lui remonter le ballon (12 passes reçus au total de la part des deux hommes). Dembélé a d’ailleurs rendu la pareille à André, s’appuyant souvent sur lui lorsqu’il ne pouvait pas aller de l’avant (8 passes de Dembélé à André).

Sur ce point, il faut justement signaler que l’attaquant rennais a perdu très peu de ballons sur les séquences de construction de son équipe. En se retrouvant dans l’axe, le risque était de le voir tenter sans réfléchir, dans des situations moins souvent propices aux prises de risque que lorsqu’il se retrouve sur une aile. Au lieu de ça, il n’a pas hésité à se reposer sur ses partenaires. En première mi-temps, ses trois pertes de balle ont eu lieu dans les 30 derniers mètres adverses et ont donc été peu dangereuses pour l’équilibre de l’équipe.

Un joueur toujours aussi dangereux : 

Autre point positif, malgré son repositionnement, Dembélé a encore une fois été très déstabilisant pour l’adversaire. En l’espace d’une mi-temps, il a tenté autant de dribbles que durant les 90 minutes de jeu disputées à Toulouse (8) pour un taux de réussite supérieur à 60% (5 dribbles réussis au total).

demb-nantes

La qualité de ses déplacements s’est aussi ressentie dans les 30 derniers mètres. Quelques minutes après son premier but, il aurait pu signer un doublé sur un service de Grosicki. Sur cette action, la qualité de son appel et sa vitesse lui ont permis de se retrouver face à Riou mais le portier nantais a remporté son duel et repoussé l’échéance (6e). Au total, Dembélé a tenté sa chance à 6 reprises (3 dans la surface, 3 à l’extérieur) pour 5 tirs cadrés… Un record cette saison.

Seul bémol, s’il fallait en retenir un, Dembélé n’a signé qu’une seule passe-clé sur l’ensemble de la rencontre. Néanmoins, impossible de conclure qu’il crée moins dans cette nouvelle position axiale puisqu’il avait donné 4 dernières passes contre le Téfécé, dont celle décisive pour Grosicki dans les arrêts de jeu.

demb-gros

Mais le plus impressionnant dans tout ça, c’est que Dembélé a réalisé plus de 90% des chiffres énumérés ci-dessus en l’espace d’une seule mi-temps. Après la pause, Rennais a géré son avance et l’expulsion de Sio a forcé les Bretons à reculer. Comme ses partenaires, Dembélé a alors fait les efforts pour défendre, revenant jusque dans ses 40 mètres pour préserver la solidité du bloc-équipe.

Dembélé, sur les traces des meilleurs au « combiné » : 

Avec son triplé face à Nantes, Dembélé compte désormais 9 buts et 3 passes décisives en 1204 minutes, soit une action décisive toutes les 100 minutes de jeu. En 90 minutes de jeu, il crée aussi en moyenne plus de 5 tirs (que ce soit en tant que tireur ou dernier passeur), ce qui le place juste derrière Zlatan Ibrahimovic et Angel Di Maria en terme de dangerosité… et ce sans avoir la même armada offensive pour le soutenir.

Rappel : ce tableau date du 10 février. Lire : Passeur et buteur : les joueurs les plus « dangereux » de Ligue 1.

Ce succès du Stade Rennais a propulsé le club breton au pied du podium, à une petite longueur de l’Olympique Lyonnais qu’ils reçoivent dimanche prochain au Roazhon Park. Un match sur lequel Dembélé sera évidemment très attendu, par les supporters rennais mais aussi par les Lyonnais, qui risquent de lui porter une attention bien particulière.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *