Paris SG 5-1 Angers : comment Paris a déjoué le plan du SCO

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. dorcia dit :

    Ces analyses sont intéressantes et bien argumentées.
    Téléspectateur assidu du PSG, je regarde souvent 2 fois leurs matches…, il y a quelques points que j’aimerais aborder ici.
    – Le jeu parisien à O-O, comparé à celui après l’ouverture du score, ou même quand l’écart est fait. Analyse générale depuis le début de saison. (Toulouse, Wasquehal, St Etienne, Donetsk, Rennes, Bastia…)
    – L’analyse de la joueur-dépendance (Motta-Verratti), et de l’apport des « jokers » remplaçants, essentiellement au milieu de terrain. Une petite comparaison Cabaye-Stambouli (je suis sûr que Blanc voit en Stambouli un jeune Laurent Blanc)
    – Une doublette Rabiot-Stambouli est elle envisageable ?
    – Les circuits de transmission de balle, certains joueurs se font un plaisir à ne quasiment jamais transmettre la balle à un autre joueur ( « remplaçants »)
    – le problème parisien des appels de balle de la ligne d’attaque quand le milieu confisque le ballon. J’avais observé au cours de la tournée US quelques moments intéressants, qui n’existent plus.
    – les absences défensives de Kurzawa (déjà à Monaco..)
    – L’évolution du caméléon Matuidi.
    – L’apport de Di Maria – et où est-il le plus intéressant pour Paris.
    – Les progrès et la volonté de bien faire de Lucas.
    – Le questionnement Cavani
    – l’adaptation de la charnière centrale au jeu au pied de Trapp.
    – qui de Aurier ou vdW est le meilleur soutient de Di Maria quand celui-ci est à droite.
    – Pourquoi Blanc n’a pas encore essayé Di Maria à gauche, comme Ancelotti a pu le faire l’année de la décima.
    – Les raisons de du choix de Trapp.

    Voila.

  2. comorolla dit :

    Sur l’analyse de la joueur dépendance (Motta-Verratti), je trouve cela logique. En effet verratti a l’instar de ce que faisait Xavi, décroche beaucoup et propose des solutions courtes a ses partenaires et je dirais meme qu’il est inmarquable vu sa capacité a s’échapper du pressing par l’élimination ou son jeu long ( tout a fait logique qu’on ne peut se passer de lui). Quand a Motta, il est très important dans le jeu, dans la construction du jeu, sa science du placement et de la passe, ses passes qui cassent les lignes pour éliminer plusieurs joueurs en une seule touche ( on peut lui reprocher de temps en temps son jeu avec le frein a mai, meme si cela est important dans la philosophie de jeu du psg). En conclusion ces deux joueurs (auquel on peut ajouter dans un moindre cas ibrahimovic) incarnent le mieux l’adn du psg.

  3. millionico dit :

    @dorcia – salut Dorcia. J’aimerai pouvoir te contacter stp.

  4. dorcia dit :

    j’ai du mal à reposter sur le site !

  5. dorcia dit :

    pour me contacter, nom et nom de domaine identique plus .com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *