PSG 2-0 Gazélec : des Parisiens trop « gestionnaires » ?

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Marwen dit :

    Quelle analyse ! C’est fluide, clair et concis. Ca permet de comprendre en quelques chiffres le faussé qu’il reste au PSG à combler pour faire partie de l’élite.

  2. Walid dit :

    Je comprends parfaitement que le PSG soit comparé au Barça et au Bayern, mais à dire vrai, la comparaison n’a pas vraiment lieu d’être. Lorsque l’on y regarde de plus prêt, on se rend bien compte que Paris ne joue pas haut sa possession de balle comme ses deux consœur qui redoublent les passes dans les 30m adverses, mais plutôt très bas (le plus souvent dans ses 40m) de sorte à pouvoir lancer des attaques rapides depuis une position assez basse. C’est là qu’on se rend compte de la faculté de Laurent Blanc à utiliser l’héritage d’Ancelotti à bon escient. Et c’est donc – selon moi – pour cela que le PSG récupère le ballon assez bas, non pas par faiblesse, mais surtout parce-que Blanc laisse aux joueurs la possibilité de contre-attaque, chose qu’ils faisaient très bien sous Ancelotti.
    @Marwen: C’est pour les raisons que j’ai cité plus haut que je pense que ce n’est pas là dessus que l’on doit juger le PSG par rapport à ses rivaux européen.
    Je suis supporter du PSG et donc peut-être pas très objectif, mais je reste convaincu que la comparaison avec le Barça et le Bayern s’arrête uniquement à la stats de possession et à la formation utilisé.

  3. Tout à fait d’accord, Walid. Paris redouble les passes beaucoup plus bas que les deux autres. D’ailleurs, la saison dernière, il n’y avait que deux équipes dans les 5 grands championnats d’Europe à faire plus de passes dans leur camp que dans le camp adverse : le PSG et… Swansea. Mais justement, « on » (dans le sens, grand public) fait l’erreur de comparer le PSG avec le Barça, le Bayern et les autres équipes de possession. Cet article est justement pour mettre en avant les différences entre ces trois équipes par les chiffres. Des chiffres défensifs ici, mais j’aurais aussi pu ressortir les zones de possession, on en serait arrivé à la même conclusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *