Nantes 0-2 PSG : la paire Motta-Verratti à l’oeuvre

Dimanche soir, le PSG a répondu à l’OL en allant chercher les 3 points à Nantes pour reprendre la tête du championnat. Une rencontre très vite débloquée par les Parisiens (1e), qui se sont une nouvelle fois appuyés sur la paire Motta-Verratti pour réduire les ambitions adverses à néant.

Car oui, les Nantais se sont présentés sur leur pelouse avec le 4-4-2 en losange qui était sorti victorieux de sa rencontre avec l’OM il y a deux semaines (1-0). Comme face aux Marseillais, la première ligne composée de Veretout, Gakpé et Audel, s’est concentrée sur la pointe basse du milieu parisien, en l’occurrence Thiago Motta, afin de limiter son influence. Une chose que n’avaient pas su faire les Lillois dans un système similaire la semaine dernière (lire : PSG-Lille : la connexion Motta-Pastore).

motta1

Dès les premières secondes de la partie, Thiago Motta se retrouve encadré par les trois « attaquants » nantais.

motta2

A l’inverse de Boufal ou Lopes la semaine dernière, Veretout laisse très peu d’espaces au milieu de terrain parisien.

Mais à la différence de l’OM – qui souffre beaucoup la solitude d’Imbula dans le coeur du jeu -, les Parisiens s’appuient aussi sur Marco Verratti pour lancer le jeu. Ils se sont donc très vite rabattus sur ce dernier, qui s’est rendu disponible depuis sa position de relayeur droit. Ses décrochages n’étant pas suivis par Lucas Deaux, il a permis aux Parisiens d’utiliser la largeur afin de faire courir les 3 milieux de terrain adverses.

verratti-solution

Motta isolé, Thiago Silva va chercher Verratti, complètement seul côté droit.

L’absence de pression sur Verratti s’est aussi retrouvée sur les séquences qui l’ont vu permuter avec son partenaire : n’hésitant pas à redescendre plus bas que Thiago Motta pour récupérer le ballon, il s’est offert assez de temps pour se mettre dans le sens du jeu en « sortant » du triangle formé par les attaquants nantais. A partir de là, le terrain s’ouvrait à lui – et notamment la largeur – pour faire courir les sept Nantais restants.

verratti-libre

Verratti décroche plus bas que Motta pour toucher le ballon auprès de ses défenseurs. Mais les Nantais ne vont pas le chercher, sans doute de peur de se faire éliminer.

Cette permutation entre Motta et Verratti – et la différence de comportement des Nantais face à l’un et l’autre – a pesé lourd dans la construction du second but parisien. Positionné devant la défense, Verratti s’est retrouvé à l’origine de l’action, tandis que Thiago Motta a signé l’avant-dernière passe après une belle montée balle au pied dans le camp nantais.

 

verratti-but

Toujours très loin de Veretout, Verratti a tout le temps de lever la tête pour effectuer le meilleur choix.

verratti-pastore-maxwell

En l’occurrence, il trouve un relais de Pastore dans le coeur du jeu. L’Argentin écarte rapidement sur Maxwell.

but2

Les milieux nantais coulissent face à la montée du latéral brésilien qui remet le ballon à Verratti. Veretout tente de ressortir sur ce dernier, mais il ne peut empêcher la passe vers Motta, qui a déjà la tête levée et orientée vers le but adverse. Deaux est aussi beaucoup trop loin de Gomis, ce qui laisse un intervalle bien trop important dans l’axe…

finition

En sortant sur Thiago Motta, le milieu nantais n’est pas non plus dans une position adéquate puisqu’il ne coupe pas le chemin du but à Motta, qui l’élimine facilement sur son contrôle. Le plus dur est alors fait : Motta sert Ibrahimovic, qui lance Matuidi dans une défense nantaise désorganisée. 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *