Lyon 1-2 Saint-Etienne, l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Louharse dit :

    Article très intéressant! (Enfin un sur les verts d’ailleurs ^^)
    Je n’ai vu que la deuxième mi-temps, mais j’ai l’impression que l’abandon du losange pour un 4-4-2 plus classique a apporté plus de verticalité au jeu lyonnais, et a notamment participé au recul des latéraux stéphanois par la menace que représentaient les ailiers.
    Penses-tu que ce système pourrait être ré-utilisé par Garde contre la Juve ? Il semble en tout cas plus adapté à contre un 3-5-2 que ne l’est sa formation habituelle.

  2. DT21 dit :

    Salut et merci pour cet article très intéressant!!

    Pour continuer le débat sur ce match, j’ai l’impression que Rémi Garde, surpris par le système n’a pas su réagir assez vite pour rectifer le tir. Par exemple, on a tous vu que Trémoulinas était quasiment « le seul » danger offensif chez les Verts, mais Tolisso était mal placé et peu aidé collectivement. Peut-être Rémi Garde aurait du lui dire de jouer plus haut, plus proche de Trémoulinas dès le départ, en sachant que Ferri aurait pu couvrir ou l’accompagner pour ne pas trop l’exposer dans son dos.

    Car,selon moi, si Lyon avait juste pu contenir un peu mieux Trémoulinas les Verts n’auraient rien pu faire offensivement, tant l’animation, le mouvement et la technique manquent dans cette équipe (Hamouma?) surtout derrière ou les 3 + Guilavogui n’ont rien apporté niveau relance.
    Si un seul joueur du 3-5-2 a suffi pour faire très mal au système lyonnais j’ose imaginer contre la Juve qui elle maitrise magnifiquement l’animation dans ce système. Il y a un risque de démonstration italienne malheureusement pour nous….

  3. @Louharse – Si Lyon avait la balle contre la Juve, j’aurais répondu oui. Mais ça ne sera pas le cas. Et dans ce cas, le 4-4-2 sera extrêmement difficile, voire impossible, à tenir face au 3-5-2 de la Juve en raison de l’infériorité numérique dans l’axe.

    @DT21 – En effet, tout au long du match, Tolisso a eu du mal à se positionner face à Trémoulinas. A sa décharge, il fallait aussi protéger la profondeur puisque Saint-Etienne jouait avec deux attaquants (donc un capable d’aller demander la balle dans son dos). Sans doute les limites de Tolisso-Ferri, jeune, première saison etc…

  4. Yassine dit :

    Merci pour cet article éclairant sur la très belle bataille tactique qu’a été ce match.

    @DT21 – C’est un peu exagéré de dire « si Lyon avait juste pu contenir un peu mieux Trémoulinas les Verts n’auraient rien pu faire offensivement, tant l’animation, le mouvement et la technique manquent dans cette équipe (Hamouma?) ». Galtier a parfaitement reconnu les faiblesses de ses deux tactiques habituelles (4-2-3-1/4-3-3) face au 4-4-2 losange (principalement le 2v2 en défense centrale et le contrôle du milieu). Il a fait le choix ultra audacieux de lancer une défense à 3 inédite pour avoir un « spare man » derrière à mon avis en considérant que la ligne d’attaque lyonnaise a plus de talent que son milieu de terrain (au moins sur ce match au vu des absents coté lyonnais, notamment grenier). Par la même occasion, il en a profité pour mettre la pression sur une défense lyonnaise recomposée en créant son propre 2v2 en attaque. Il a donc parfaitement mis en valeur les défauts de la formation lyonnaise tout en minimisant l’exposition des défauts de la sienne (en gros la liberté laissé à ferry). Le pari osé était que ces joueurs serait assez intelligent pour implémenter un système complètement nouveau pour eux et force est de constater que ça a très bien marché. Merci Galtier et les joueurs !

  1. 31 mars 2014

    […] Républicain LorrainOL – ASSE : et Lyon bascula… (1-2) – VIDEOLyon MagLes Chroniques Tactiques -Sport.fr -Eurosport.com FR214 autres […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *