Qui sont les meilleurs dribbleurs de Ligue 1 ?

Dans la foulée du retour triomphant de Hatem Ben Arfa avec Nice, la Ligue 1 a vu éclore un certain nombre de joueurs de un-contre-un ces derniers mois. Révélés durant l’hiver, Dembélé, Ounas et Cabot ont suivi les exemples de Boufal ou Nkoudou, qui s’illustraient déjà la saison dernière. Mais parmi tous ces noms, lesquels sont les plus efficaces ? Analyse.

Note : pour cette étude, seuls les joueurs ayant effectué 40 dribbles et plus depuis le début de la saison ont été pris en compte. 

Rappel : Ligue 1 : qui dribble le plus ?

Le Top 10 : 

dribblestentes

Ce qui frappe à la lecture de ce premier classement, c’est la jeunesse de ses membres. Du haut de ses 28 ans, Hatem Ben Arfa fait presque figure de vétéran. Derrière lui, les espoirs poussent. Arrivé dans le groupe pro de leurs clubs respectifs en cours de saison, Ounas, Dembélé ou Cabot n’ont pas perdu de temps pour se distinguer en prenant des initiatives individuelles.

Avoir autant de jeunes dans ce classement s’explique aussi par le statut actuel du championnat de France par rapport aux autres (Espagne, Italie, Allemagne, Angleterre). Pas assez « armé » pour pouvoir conserver ses talents, il doit se résoudre à les laisser partir dès qu’ils arrivent à maturité. Et pour ces profils-là, on peut considérer qu’elle se situe aux alentours de 24-25 ans.

hatem

Aux portes du top 10, on retrouve des joueurs plus âgés comme Maxime Barthelmé (27 ans), Romain Alessandrini (26 ans) ou Nicolas de Préville (25 ans). Des joueurs qui se sont tous construits dans les divisions inférieures et sont donc arrivés en Ligue 1 sur le tard. Trop tard pour partir à l’étranger ? Pas forcément, puisque Abdoul Camara (27 ans) a réussi à rejoindre l’Angleterre (Championship) après une bonne première moitié de saison avec le SCO.

Les joueurs de 28 ans et plus se font encore plus rares. Derrière Ben Arfa, il faut descendre tout en bas du top 20 pour trouver le deuxième homme rentrant dans cette catégorie. Il s’agit d’Angel Di Maria, qui devance de peu Lassana Diarra. Le milieu de terrain marseillais est d’ailleurs le trentenaire le plus « dribbleur » du championnat.

plusde28ans

% de réussite : Lassana Diarra dans une autre dimension

On continue de parler du n°10 de l’OM dans ce deuxième classement, qui permet de mettre en avant ceux qui réussissent le plus souvent leurs dribbles. Lassana Diarra domine assez largement en Ligue 1, prenant d’ailleurs la succession de Giannelli Imbula, en tête de ce classement la saison dernière. Avec plus de 84% de dribbles réussis, il fait même mieux que la plupart des pensionnaires des grands championnats : seul Moussa Dembélé le devance en dépassant les 90% de réussite.

dribbles

Il est logique de retrouver une majorité de milieux de terrain (voire de latéraux) parmi les joueurs ayant réussi plus de 65% de leurs dribbles.

L’absence de Verratti surprendra peut-être certaines personnes. S’il est toujours aussi efficace pour se sortir du pressing adverse, l’Italien dribble quand même moins que la saison dernière et n’a pas encore atteint la barre des 40 dribbles, nécessaire pour apparaître dans cette étude (21 dribbles réussis sur 25 tentés en Ligue 1 cette saison).

dembele1

Mais s’il ne fallait retenir qu’un seul joueur dans ce deuxième tableau, ce serait Ousmane Dembélé. Il est le seul à cumuler un grand nombre de dribbles/match, un taux de réussite supérieur à 70%… en plus d’être un joueur à vocation offensive, susceptible de toucher le ballon dans des espaces bien plus réduits. Et lorsque l’on élargit le champ d’études aux grands championnats européens, ses statistiques peuvent faire rêver plus d’un recruteur.

dembele-euro

Alors oui, le Rennais débute à peine sa carrière en Ligue 1 et ses adversaires n’ont peut-être pas encore pris le temps de le connaître afin de mieux défendre sur lui. Mais entre ses dribbles, ses tirs et sa créativité, il réalise des débuts tonitruants et a tout pour devenir une star du championnat dans les mois à venir.

Lire aussi : Ligue 1 : efficacité et fréquence de tirs

L’équipe-type des dribbleurs : 

En guise de conclusion, voilà l’équipe-type des dribbleurs du championnat. Evidemment, la limite des 40 dribbles minimum a sauté afin de faire apparaître les profils les plus défensifs (défenseurs centraux et même gardien de but !).

L'equipe-type des dribbleurs (L1) - Football tactics and formations

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *