Bordeaux 2-1 Videoton : l’association Malcom-Lerager

Jeudi dernier, les Girondins ont officiellement débuté leur saison par un match contre Videoton (vice-champion de Hongrie) pour le compte du 3ème tour préliminaire de Ligue Europa. Ils se sont logiquement imposés (2-1) après avoir largement dominé la rencontre en terme de tirs (21-6).

Seul bémol, ils n’ont pas su se mettre à l’abri avant le match retour. Au-delà du but encaissé, ils ont surtout manqué de précision dans le dernier geste, ce qui est un mal récurrent pour pas mal d’équipes en début de saison. Du coup, ils se déplaceront en Hongrie jeudi avec un légère pression sur les épaules : pour passer, il faudra absolument marquer là-bas.

Inutile de se le cacher, l’objectif est largement dans les cordes des joueurs de Jocelyn Gourvennec, qui sont sortis du match aller avec une excellente production offensive (3,46xG pour). Avec une semaine d’entraînement de plus dans les jambes, ils devraient être capables de reproduire la même à l’extérieur pour valider leur qualification.

xG_bordeaux-videoton

Ce premier match officiel de la saison a notamment été marqué par la performance de Malcom. Passeur sur le premier but, le Brésilien est aussi à l’origine du décalage sur le second. Au-delà de cette implication sur les deux réalisations bordelaises, il s’est retrouvé à l’origine d’une grande partie des actions des Marine et Blanc. A la mi-temps, il était déjà impliqué sur 9 tirs (5 tirs et 4 passes-clés).

S’il a manqué de précision sur ses tentatives (1 seul tir cadré), c’est surtout le Malcom créateur qui nous intéresse puisque toutes ses passes-clés ont été données dans le jeu. A celles-ci, il faut en plus ajouter d’autres ballons, qui ont aussi mis en grande difficulté la défense adverse. Bref, le Brésilien s’est mué en un meneur de jeu hyper-productif durant ce premier match de la saison… et son nouveau partenaire côté droit, Lukas Lerager, n’y a pas été étranger.

passmap_bordeaux-videoton

Suivi de longue date par la cellule de recrutement bordelaise (son nom était déjà lié aux Girondins dès le mois de janvier), l’international danois a débarqué au Haillan à la mi-juin. Grand, athlétique, box-to-box, son profil est à l’opposée de celui de Valentin Vada, qui était le titulaire à ce poste de relayeur droit jusqu’ici. Comme le montre la passmap ci-dessus, Lerager n’est pas un milieu attiré par le ballon. Mais il peut peser sur une rencontre d’une autre manière, par ses déplacements et son jeu sans ballon.

Face à Videoton, il a ainsi eu un impact direct sur le rayonnement de Malcom. Son adversaire direct suivait toutes ses projections. Dès que le Danois montait, il embarquait ce dernier, qui se retrouvait à défendre au niveau de sa propre ligne défensive. Résultat, un grand espace à exploiter pour les Bordelais au milieu de terrain. Une aubaine pour Malcom qui a passé une bonne partie du match à l’exploiter pour mener le jeu et distribuer dans les 30 derniers mètres.

Evidemment, l’adversaire ne défendra pas toujours de la même manière mais la complémentarité Malcom-Lerager reste prometteuse. Par ses courses et sa capacité à faire office de pivot dans le dernier tiers, Lerager se pose après ce premier match comme un partenaire très intéressant du Brésilien. A cela, il faut en plus ajouter son impact dans le jeu aérien (visible sur le 1er but) et son activité défensive. Bref, pas mal d’arguments qui expliquent aujourd’hui pourquoi il semble être passé devant Vada dans la hiérarchie.

Avoir un milieu qui se projette autant peut néanmoins poser des problèmes d’équilibre. En cas de perte de balle, le danger peut vite revenir sur la défense. Mais on en revient à celui qui mène le jeu dans ces conditions : quand on lui offre assez d’espaces, Malcom perd très peu de ballons et ses prises de décisions sont souvent assez bonnes pour ne pas mettre l’équipe en danger. Tant que le Brésilien reste lucide dans ce domaine, on ne peut conseiller aux Girondins de parfaire cette association.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Adrien dit :

    Salut Florent !

    J’ai une petite question à te poser concernant une certaine stat que je trouve intéressante mais que je ne trouve pas ! Je recherche le nombre de passe effectué en avant et en arrière d’une équipe. Je vais sur whoscored mais c’est loin d’être clair. Par exemple sur Bordeaux – Angers quand tu vas dans le « tableau noir », tu vois que Bordeaux a effectué en tout 494 passes et pourtant quand tu rentres dans les détails c’est indiqué qu’ils ont fait 473 passes courtes et 71 passes longues, ce qui ne fait pas le compte. Ou encore : 303 devant et 120 en arrière. Bref je comprends pas très bien pourquoi cet écart, est-ce que tu connaitrais un site un peu plus précis concernant cette statistique ? Je te remercie d’avance !

    PS : continue ce super site, c’est un vrai régal. Compliment identique pour « Vu du banc » ! A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *