Paris SG 4-0 Barcelone : l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

20 réponses

  1. cyril mandin dit :

    au delà de ton analyse très juste, je trouve que le PSG a joué très fluide. (comme le psg de blanc) MAIS vers l’avant avec des projections des milieux à tous les niveaux.Physiquement c’est dur mais ca met une sacré pression sur l’équipe adverse.Avec Kimpembe qui n’a pas hésité à monter avec le ballon , on a vu tout le bienfait au niveau de la gestion du pressing

  2. Enzo90910 dit :

    Merci pour cette analyse, très intéressante comme à ton habitude.

  3. ffff dit :

    Cette victoire t’a fait faire une insomnie ?

  4. Mauro dit :

    Grand match de Paris, mais également un très mauvais match du Barça. A aucun moment on a senti qu’ils avaient envie de réagir. On souligne la prestation de Neymar, mais je trouve qu’il n’a pas fait mieux que lors de ses dernières sorties (pas exceptionnelles); c’est juste qu’il n’a pas sombré comme le reste de l’équipe. Je reconnaît volontiers le mérite du PSG (Rabiot était immense à la récupération, malgré avoir joué presque toute la rencontre averti), mais le Barça n’aborde pas la rencontre en tant que 1/8ème de finale de ligue des champions, et ça facilite la tâche aux parisiens.

  5. Pedro dit :

    Le seul joueur un peu en-dessous côté Paris c’est Kurzawa: ce mec a des qualités techniques et de vitesse, mais son manque d’intelligence est quasiment rédhibitoire pour un telniveau. Sa défense sur la grosse d’occasion de Gomes est ridicule, il hésite à sortir sur le porteur au lieu de continuer à courir vers son but, ce qui permet à Neymar de l’éliminer facilement en une simple passe entre lui et Kimpembe…

  6. Arnaud dit :

    Très belle analyse, merci !
    Et je peux ajouter un élément qui rajoute à la préparation minutieuse d’Emery : l’échauffement des Parisiens a été plus long que d’habitude hier soir, avec encore plus d’intensité qu’habituellement. Le contraste était important avec l’échauffement des Barcelonais qui sont arrivés sur le terrain 20-25 minutes seulement avant le coup d’envoi et avec un échauffement très soft (notamment pour Neymar et Suarez qui ont passé les 2/3 de leur temps à rigoler entre eux). Je pense que cela a eu un impact aussi sur le début de match très intense des Parisiens avec le gros pressing et les Barcelonais peut-être un peu moins motivés / réveillés.

  7. benm dit :

    La différence entre le psg et les autres équipes qui ont mis le barca en difficulté cette année, c’est qu’il y a des joueurs de qualités pour ressortir le ballon proprement et rapidement…..maintenant il me semble que matuidi a presque joué en position de 10 hier, il était beaucoup plus haut que verratti et rabiot et me semblait très axial notamment dans le pressing ou il c’est souvent retrouvé en face d’iniesta qui n’est pourtant pas de son côté et était souvent derriere cavani également

  8. niakola dit :

    merci pour la nalyse, la qualité des latéraux du barça et d’André Gomés pose question…Iniesta semble cramé et Messi absent tout comme Suarez, finalement le mental n’était pas là, avec plusieurs qualifications successives face au psg, ils se sont dit ça va le faire comme d’habitude…le pressing inexistant de la MSN contrairement aux début de Suarez au barça…

  9. Jerome dit :

    Je n’ai pas encore revu le match (toujours difficile d’analyser sous le coup de l’émotion, encore quand elle est forte comme hier), mais ce qui m’a marqué c’est la préparation assez incroyable de permutations entre Verratti et Rabiot. On avait vraiment l’impression qu’ils alternaient les positions pour pouvoir mieux gérer leurs physiques et continuer à presser comme des ahuris. Une telle intensité pendant plus de 60 minutes, c’est vraiment très très fort… Merci pour l’analyse en tout cas !

  10. Aziz dit :

    Ce match va faire très très mal au Barça. Je crois même qu’ils ne s’en remettront pas avant des années.
    C’est plus qu’une défaite, c’est la mise à nue de toutes les lacunes du Barça de ces dernières saisons -exception de
    la saison 14/15-
    1- Banc déficient du à des recrutements aberrants (Gomes, Roberto, Turan, Suarez -l’autre-, Vidal, …)
    2- La Masia moins performante (qui se souvient de Bartra, Montoya, Munir, Dos Santos, Tello…?)
    3-Un pressing haut inexistant (sauf en 14/15)
    4-Une défense résumé aux quatre de derrière
    5- Une qualité technique en baisse due aux recrutements non pertinents (points 1 et 2)
    6- Une vitesse perdue en même temps que la jeunesse d’Iniesta, Busquets et … Messi.
    7- Pas de solution alternative au tiki-taka: pas de tirs, pas de tête, pas de victoire au mental…

    Tout ça se voyait année après année. Un premier pas était franchi avec le départ de Pep en 2012. L’intermède 14/15 était juste le chant du cygne. Là pour moi c’est Waterloo. Constat cruel. Le Barça est mort, vive le PSG (enfin, j’espère…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *