Paris SG 2-1 Chelsea : l’analyse du but de Cavani

Relégué sur le banc de touche depuis le début de l’année 2016, Edinson Cavani a peut-être fait basculer sa saison et son avenir au PSG en l’espace de quatre minutes mardi soir. Entré en jeu à la 74ème minute, l’Uruguayen a inscrit le but de la victoire à la 78e en profitant d’un superbe service de Di Maria pour tromper Courtois malgré un angle fermé.

Si la finition de cette action fait déjà le tour des journaux français, de la passe de Di Maria au tir de Cavani, l’origine de l’action est bien plus intéressante d’un point de vue tactique. Car en l’espace de quelques secondes, le PSG a (enfin !) su profiter de la faiblesse de Chelsea sur ce match : le manque de mobilité de son milieu de terrain (Mikel-Fabregas), abandonné par le quatuor offensif.

Quelques mots sur le plan de jeu des Blues : 

Les deux milieux de Chelsea ont en effet manqué de soutien tout au long de la rencontre en raison des choix tactiques de Guus Hiddink. Le technicien néerlandais avait notamment demandé à ses joueurs de couloir (Hazard et Pedro) de fermer les côtés plutôt que de revenir défendre à l’intérieur du jeu autour de leurs axiaux.

Résultat, Mikel et Fabregas se sont souvent retrouvés en infériorité numérique face aux nombreux mouvements des Parisiens dans l’axe (Ibrahimovic, Di Maria, Lucas, Verratti, Thiago Motta, Matuidi…). Seul Willian redescendait de sa position avancée pour leur prêter main forte, ce qui ne suffisait évidemment pas à Chelsea pour presser efficacement.

La récupération : 

Parce que le bloc de Chelsea semble totalement désorganisé en fin d’action, il faut d’abord revenir sur la situation originale. Au départ, les Blues viennent de récupérer le ballon dans les pieds de Verratti (Oscar) et semble en mesure de repartir pour une séquence de possession. Willian et Fabregas (à ses côtés dans le rond central) ont de l’espace et donc du temps pour orienter le jeu.

Ayant récupéré le ballon sur le côté gauche, la solution la plus logique pour Chelsea est d’ouvrir vers Pedro à droite. Très passif sur les phases offensives londoniennes dès lors que son premier pressing est effacé, le PSG profite déjà de l’activité de Cavani sur cette séquence. L’Uruguayen va revenir défendre et récupérer lui-même le ballon.

perte1

Verratti vient de perdre le ballon et reste au sol. Willian maintient Thiago Motta et Matuidi à distance et s’apprête à ouvrir vers Pedro.

perte2

Le Brésilien s’appuie sur Fabregas qui se charge lui-même de la passe vers son compatriote. Motta et Matuidi se replient et encadrent Willan. Cavani revient lui aussi vers le porteur.

perte3

Sans solution pour progresser, Pedro veut de nouveau s’appuyer sur Fabregas mais Cavani coupe la ligne de passe et intercepte le ballon.

perte4

L’attaquant de la Celeste renvoie rapidement le jeu à l’opposée vers Di Maria.

perte6

Le PSG repart vers l’avant avec Di Maria et Cavani. Chelsea se replie : Oscar, Mikel, Fabregas, Pedro et Azpilicueta reviennent défendre.

La mise en position :  

Coupable de la perte de balle quelques secondes plus tôt, Verratti n’a pas bougé et est servi par Di Maria qui va se placer aux avants-postes. Le PSG se retrouve avec quatre joueurs dans la moitié de terrain adverse face à huit joueurs de Chelsea : Baba Rahman, Cahill et Ivanovic qui étaient restés en retrait, et Azpilicueta, Mikel, Fabregas, Pedro et Oscar qui sont revenus défendre après la perte de balle.

L’avantage numérique ne va pourtant pas tourner à l’avantage des visiteurs, la faute à la désorganisation du milieu de terrain des Blues. Ibrahimovic et Di Maria vont se balader entre Mikel et Fabregas et profiter des grands espaces laissés par Chelsea dans cette zone du terrain pour se mettre en position.

1butcavani

Malgré le retour d’Oscar, Verratti trouve Ibrahimovic dans le coeur du « bloc » de Chelsea.

2butcavani

Le Suédois contrôle le ballon, Mikel et Fabregas reviennent vers le porteur.

3butcavani

Fabregas va au contact du Suédois pour tenter de récupérer le ballon.

4butcavani

Sans solution courte dans son champ de vision, Ibrahimovic temporise pour se retourner et en chercher à l’opposée. Di Maria voit l’espace dans le dos de Fabregas et s’y dirige pour offrir une solution courte à son partenaire. Baba Rahman lâche le marquage : Mikel doit le reprendre.

6butcavani

Fabregas tente de récupérer le ballon mais la couverture d’Ibrahimovic ne le lui permet pas. Il n’est pas non plus aidé par Pedro, revenu dans son camp mais resté passif sur l’action alors qu’il aurait pu augmenter la pression sur l’avant-centre. Dans le même temps, Mikel laisse partir Di Maria.

La finition : 

Ibrahimovic a laissé Fabregas à distance. Désormais tourné vers l’aile gauche, il a deux options. Maxwell déboule dans son couloir et lui offre une solution extérieure. Même s’il est en retard, Willian revient pour contrer la montée du latéral parisien. Dans l’axe, Di Maria offre une deuxième solution plus courte dans le dos de Fabregas.

C’est donc l’Argentin qui va être servi. En dézonant pour aller se positionner dans l’espace, Di Maria a faussé compagnie à Mikel et a un temps d’avance au moment de recevoir le ballon. Face au jeu, il va ensuite profiter de l’appel de Cavani pour s’offrir une belle passe décisive. Pile, le genre de déplacements en profondeur qui n’existait pas jusqu’à l’entrée de l’Uruguayen.

7but-cavani

Laissé seul par Pedro, Fabregas ne peut rien face à Ibrahimovic.

8but-cavani

L’attaquant du PSG sert Di Maria, qui se retrouve dans l’axe avec de l’espace.

9but-cavani

Au contact de la défense depuis le début de l’action, Cavani déclenche son appel au moment même où Di Maria se retrouve face au jeu. Il plonge entre Ivanovic et Baba Rahman. 

10but-cavani

Forcément répété vu la rapidité d’exécution (de l’appel et de la passe), Di Maria lance Cavani par-dessus la défense londonienne.

11but-cavani

La finition de Cavani est parfaite : la sortie de Courtois ne lui laissait pas d’autre option que cet espace entre les jambes du gardien de Chelsea.

12butcavani
Conclusion : 

Difficile de faire meilleur storytelling pour Cavani sur ce match. En une action, l’Uruguayen a apporté tout ce qui manquait au PSG depuis le début de la rencontre : de l’activité en défense et un appel tranchant en profondeur pour que Paris puisse enfin profiter trouver de la profondeur après avoir dégagé un passeur dans l’axe.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *