Lyon 1-2 La Gantoise, l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. Darkgugu dit :

    Merci pour cette analyse subtile.
    C’est étonnant de la part de Lyon de voir les voir en difficulté sur le positionnement en 1ère mi-temps, alors que les Belges étaient clairement coupés en deux blocs. Tolisso ne servait donc à rien car il n’avait plus personne dans sa zone. On comprend aisément pourquoi Vanhaezebrouck est un entraineur qui va certainement attirer de plus grosses écuries.

    Ne penses-tu pas qu’une autre solution aurait été un pressing de Malbranque ou Ferri sur un des 3 centraux adverses en soutien de Lacazette ? Tolisso coulissant alors Neto ou Kums.
    Ce schéma était prisé par Jardim en LDC l’an dernier avec Moutinho.
    Étrange aussi de voir la défense de Lyon aussi basse, il est bien plus simple de mieux défendre lorsque l’équipe fait bloc.
    Toutefois, cela n’enlève rien à la qualité tactique des Belges, qui requiert une bonne qualité de relance des centraux pour que cela puisse fonctionner.

  2. ChantinEight35 dit :

    dans tout les cas, les lyonnais doivent bien regretter de s’être foutu de la Gantoise lors du tirage au sort

  3. Darkgugu dit :

    Originally Posted By ChantinEight35dans tout les cas, les lyonnais doivent bien regretter de s’être foutu de la Gantoise lors du tirage au sort

    On entend soudainement moins Monsieur Aulas se moquer des clubs qui n’ont pas réussi en Europe les années précédentes et qui selon lui, ne joue pas le jeu pour l’indice UEFA. Finalement, ce n’est guère mieux que Marseille en LDC avec son zéro pointé, St Etienne ou Bordeaux l’an dernier.
    Les excuses ont bon dos : les finances illimités du Zenit pour expliquer leur défaite face aux Russes, les blessés contre Gent (au moins dit 4 fois dans l’interview d’après match sur BeIn). Mais à ma connaissance, seuls Umtiti et Fekir sont les blessés titulaires. Jallet étant remplacé par équivalent – avec Rafael.
    On va perdre cette 3ème place en LDC en tour qualificatif et barrage.

  4. ranstadt dit :

    Sinon les deux goals qui sont à mettre sur le compte de Gomes on en parle?

    sur le goal de milicevic, le mur doit etre décalé d’un petit M sur la gauche (et il n’est pas normal que ce soit Rafael, le plus petit du mur qui se trouve sur la trajectoire de la frappe) de plus Gomes est occupé de discuté avec un de ses défenseurs au moment ou le frappeur s’élance…

    sur le corner victorieux il est anormal que Gomes se trouve sur sa ligne alors que le ballon est sortant, il devrait être un M devant sa ligne pour pouvoir intervenir sur un second ballon, comme cela à été le cas on voit sur sa sortie qu’il est trop court ce qui n’aurait pas été le cas avec 1 mètre d’avance…

  5. tler dit :

    @ranstadt – C’est qui Gomes?
    Et tu crois que c’est Lopes qui décide où se met Rafael dans le mur? ?

  6. HyghlyXO dit :

    Et oui Lyon a manqué beaucoup trop de discipline tactique depuis le début de cette compétition… Merci pour cette analyse.

  7. Remo dit :

    Mouais, en première mi-temps, l’objectif de Lyon était de mettre Kums hors du match, parce que c’est le moteur de Gand. Et ça a bien fonctionnéparce qu’on ne l’a pas vu alors qu’il avait marché sur le milieu de Valence et même du Zenith à l’aller. Alors c’est vrai que Nielsen avait de la liberté, mais entre laisser un bon stopper de D1 belge faire des diagonales et permettre à Kums de combiner et de s’infiltrer, le choix est vite fait. En deuxième mi-temps, j’ai l’impression que paradoxalement, plus Lyon abandonnait sa tactique en ajoutant du poids devant, plus la Gantoise s’est dit que finalement, un point c’est bon et a cessé de se projeter vers l’avant à quatre ou cinq dans le rectangle adverse comme elle l’a fait même à Valence et au Zenith, où ils se prennent des buts sur des phases de transition, ce qui est un peu ahurissant pour un « petit poucet » en déplacement.

  8. Mettre Kums hors du match ok, mais tu pouvais tout à fait le faire sans pour autant ouvrir autant le terrain à Nielsen. D’ailleurs, l’OL l’a fait en deuxième mi-temps et on n’a plus vu ni Kums ni Nielsen. Bizarre.
    La Gantoise a compris en arrivant à l’heure de jeu qu’ils ne feraient pas mieux que le résultat du moment parce que l’OL a réussi à mieux les bloquer après la pause. Le coach a fait des changements pour assurer derrière et ils ont tenu jusqu’au bout.

  9. Lantar dit :

    Je lis enfin la (très bonne) analyse de ce (mauvais) match (de Lyon).

    Mon dieu, j’aimerais bien dire que Fournier fait honte aux coachs français, mais il doit faire partie des meilleurs, alors qu’il a de toute évidence aucune idée de ce qu’est un pressing, se retrouver à jouer à 5 défenseurs contre la Gantoise, mais c’est tellement la honte, heureusement que personne à part quelques français et quelques belges ont vu ce match, cette équipe a fait 2ème de L1 ! Mais que c’est triste.

    J’en peux vraiment plus de ces coachs faibles qui restent toute une saison sur une formation parce qu’elle a marché sur un seul match, et qui ne comprennent même pas pourquoi elle a marché, qui ont le courage de tenter autre chose presque au hasard, parce qu’ils s’y retrouvent forcés après une série de mauvais résultats, où à cause de la peur de perdre en coupe d’Europe.

    De plus Fournier en plus d’être un piètre tacticien, n’est pas un bon manager, qui charge à plusieurs reprises ses joueurs, qui doivent mieux jouer parce qu’ils ont été augmentés, qui ont fait basculer le match car ils ont raté la seule occasion qu’ils ont eu, ça me dégoute au plus haut points, et derrière on va toujours se chercher des excuses, l’argent, les blessures, les « ça se joue à des détails », « la réussite a pas été de notre côté », j’en peux plus !

    Même les commentateurs de ce blog sont plus éduqués tactiquement que Fournier, qu’on aille chercher des coachs en Espagne ou en Italie, n’importe lesquels mais qu’on arrête de monter en cadors des Fournier, des Sagnol ou Montanier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *