Real Madrid 1-1 (5-3) Atletico Madrid : l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Guillaume Laurent dit :

    J’ai l’impression que l’ATM a manqué de banc, la saison a été longue… Autant c’est plus facile face aux deux FCB, autant une autre équipe de contre leur donne moins de possibilité en phase offensive, seule des cartouches sur le banc pouvant aidées en fin de match…

  2. Incontestablement, Zidane a fait preuve d’un pragmatisme intéressant et justifié. Tel un Ancelotti, qui sait s’adapter et contrer ses adversaires, annihiler leurs points forts. Plus un soupçon de Heynckes (quand le Bayern avait écrasé 3-0 le Barca chez lui en demi-finale) quant à l’utilisation de la largeur et les transversales assassines pour une phase de transition accélérée de la défense aux solistes de l’attaque, forts en un contre un (vitesse, dribble).

  3. Rob Bayto dit :

    Merci pour cette analyse,

    Combien de fois vous a t-il fallu de visionnage du match pour réaliser une analyse ce match ?

  4. Former-Emile dit :

    L’impact de Koke dans le cœur du jeu s’était déjà fait ressentir contre le Bayern à l’entrée de Carrasco. On tient bien là le joueur clé de cet Atletico depuis des années, pour ce qui est de la polyvalence de l’équipe.

  1. 3 mai 2017

    […] vérité, ce match a fait écho à la dernière finale de Ligue des Champions qui a opposé les deux équipes. Ce jour-là, le Real Madrid ne s’était imposé qu’aux tirs au […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *