Barcelone 4-0 Manchester City : l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. C’est Guardiola qui avait « créé » la relance du Barça en passant par Busquets, il est bien placé pour savoir que c’est lui le baromètre de l’équipe et qu’il est LE joueur à cibler au niveau du pressing (je comprends pas d’ailleurs qu’il n’y ait pas plus d’équipes qui le ciblent, c’est vraiment le rouage essentiel du jeu au Barça). Après, son faible rendement vient aussi du fait qu’actuellement il est en dessous de la ligne de flottaison, le Busquets à son meilleur niveau arrive toujours à casser le pressing par son dribble court et à enchaîner la première passe vers l’avant. C’est un véritable problème pour le Barça, actuellement il est down et la fluidité du jeu de l’équipe en souffre énormément.

  2. Simon dit :

    Cibler Busquets est pas la réponse à tout, s’il est marqué par un joueur le Barca trouvera forcément un autre homme libre pour sortir la balle, comme Alonso au Bayern souvent marqué mais pour quels effets ?@Ju de Blograna

  1. 1 novembre 2016

    […] a empêché l’équipe de Luis Enrique de s’installer dans la moitié de terrain adverse note Florent Toniutti dans sa Chronique tactique du match aller. Un chiffre utile pour donner une idée du travail des Skyblues : l’équipe de Luis Enrique […]

  2. 7 novembre 2016

    […] eux. Le FC Barcelone avait pourtant ouvert le score. Deux semaines auparavant, ce sont les Citizens qui avaient perdu contre l’équipe […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *