Atletico Madrid 2-0 Barcelone : l’analyse du but de Griezmann

Comme en 2014, l’Atletico a donc fait tomber le FC Barcelone en quart de finale de la Ligue des Champions. Auteur d’un doublé, Antoine Griezmann a été le héros de la soirée des Colchoneros.

Dix minutes avant la pause, il ouvre le score de la tête en reprenant un magnifique centre de l’extérieur de Saul Niguez. Si cette action a pu se finir grâce au talent des deux hommes, elle a aussi mis en évidence de vraies carences au sein de la défense catalane.

atletico1

Comme souvent avec l’Atletico lorsqu’il affronte le Barça, tout est parti d’un duel aérien. Juanfran remet le ballon en jeu et vise la zone gardée par Alba et Mascherano, les deux plus petits gabarits de l’arrière-garde blaugrana. Saul Niguez est à la réception : sa déviation lobe Mascherano et permet à Koke de prendre la profondeur dans le dos du défenseur argentin.

atletico2

Venu de la gauche, le milieu de l’Atletico se retrouve en un-contre-un avec Piqué qu’il tente de prendre de vitesse.

atletico3

Le un-contre-un entre Koke et Piqué tourne d’abord à l’avantage du milieu de l’Atletico suite à la glissade de son adversaire. Heureusement pour le Barça, Mascherano puis Jordi Alba viennent en soutien et réussissent à récupérer le ballon.

Il faut donc trois Barcelonais pour reprendre le ballon à un seul joueur de l’Atletico. Avec la balle récupérée, cela peut paraître anodin, mais tout va s’enchaîner lorsqu’elle va être de nouveau perdue.

atletico4
Afin de couvrir Piqué et Mascherano, Busquets est redescendu en défense centrale. C’est lui qui est censé défendre sur Griezmann en cas de centre sur cette situation. Pas de danger immédiat toutefois puisque le Barça a le ballon.

Sauf que Jordi Alba se retrouve immédiatement sous la pression de Koke qui maintient son effort. Derrière lui, Saul Niguez resserre aussi le marquage sur Iniesta, première solution courte pour le latéral gauche. Résultat, ce dernier dégage le ballon sans réellement prendre d’informations sur sa destination.

atletico5

Ce dégagement de Jordi Alba provoque la remontée du bloc du Barça. Busquets quitte sa position de défenseur et compte sur le replacement de Piqué et Mascherano dans l’axe.

Le problème, c’est qu’à la retombée du dégagement, c’est l’Atletico qui récupère le ballon par l’intermédiaire de Gabi. Le capitaine colchonero a en plus des solutions à disposition alors qu’Iniesta se dirige vers lui (Augusto, Saul).

atletico7

Plutôt que de servir Augusto Fernandez, il décide de remettre le jeu côté droit en servant Saul Niguez. Malgré le pressing d’Iniesta, le ballon arrive à destination et le jeune milieu droit se retrouve libre à l’angle de la surface du Barça.

Concentrons-nous désormais sur la position de Griezmann : depuis la remontée de balle de Koke, le Français n’a quasiment bougé dans la surface du Barça. Au départ entre Busquets et Daniel Alves, il se retrouve désormais entre Piqué et le latéral brésilien.

Seul détail, et pas des moindres, Piqué ne se préoccupe pas du tout de la position de Griezmann lorsqu’il se replace. Ses yeux restent rivés sur l’action. Autre souci pour le Barça : le Français est à l’abri du hors-jeu. A ce moment précis de l’action, il est couvert par Mascherano et surtout Jordi Alba qui n’est pas encore réapparu dans le champ.

atletico8

Au moment où Saul contrôle le ballon, tous les problèmes du Barça apparaissent. Alba est trop loin pour pouvoir mettre Griezmann hors-jeu, Mascherano, Piqué et Busquets ont les yeux rivés sur le porteur du ballon et laissent Alves entre Griezmann et Carrasco au deuxième poteau.

atletico9

Derrière, c’est la rapidité d’exécution de Saul qui fait la différence. En l’espace d’une seconde, ce dernier contrôle le ballon et ajuste un centre parfait de l’extérieur du gauche qui lobe Piqué.

atletico10

Complètement seul entre Piqué et Alves, qui n’a même pas eu le temps de réagir sur le centre pour resserrer le marquage, Griezmann ajuste une tête parfaite qui ne laisse aucune chance à Ter Stegen.

Conclusion : 

S’il avait été injustement pointé du doigt sur le but inscrit par Torres à l’aller, la responsabilité de Gerard Piqué sur ce but est évidente. Dès le départ de l’action, le fait que le défenseur catalan ne parvienne pas à gagner son un-contre-un face à Koke provoque le décalage dans la défense barcelonaise.

Il n’est toutefois pas le seul fautif : Jordi Alba n’a notamment pas appris de ses deux ballons rendus au Real Madrid (qui se sont transformés en but) lors du Clasico. Son dégagement « à l’aveugle » déclenche l’action pour l’Atletico. Le talent de Saul et Griezmann ont ensuite fait le reste.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *