Real Madrid 2-3 Barcelone : l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Donadoni dit :

    Excelente analyse comme trop souvent. Bcp de fatigue des 2 côtés et manque de lucidité de Suárez et Ronaldo dans les 2 camps. Grande partido de Messi. Le Real a manqué d’intelligence footballistique je dirai. Après légalisation de James ils auraient dû gérer ce résultat.
    Match assez rythmé mais pas de très haut niveau

  2. makumi dit :

    Bon le barca a fait sa final

  3. Oui c’est vraiment bête de la part du real de partir chercher la victoire à 10 contre 11 pendant les arrêts de jeu ,alors qu’un match nul était comme une défaite pour Barça.
    Comme cette saison ils ont l’habitude de faire des victoires aux ultimes minutes des matchs ça s’est retourné contre eux.

  4. Michael Kasingou dit :

    Je pense surtout que Zidane a fait 2 erreurs fondamentales. Très inhabituel pour lui.
    Premièrement, il s’est privé d’une option de remplacement en mettant un Bale en méforme titulaire dans LE match plus intense de l’année (hors LDC). Deuxièmement après l’égalisation de James, l’équipe presse tout terrain en infériorité numérique alors qu’il reste 2 minutes. Paradoxalement, cette deuxième erreur fait partie de sa philosophie qui est au final est propre à Zizou: Aller chercher le nul et/ou la victoire quelque soit les conditions. Ce qui a rapporté pas mal de points au Real sur les fins de rencontres. Pas cette fois…

  5. Aziz dit :

    Bonjour Florent,
    J’ai une question: le fait de jouer sans Neymar et Alcacer étant fontômatique est- ce que tactiquement, le fait de jouer à un seul attaquant (Suarez) et Messi en -vrai- 10 ne constitue pas la solution pour le Barça pour retrouver sa verve: les joueurs partant du milieu sont obligés de se projeter et donc de créer ce mouvement qui leur a tellement manqué face à la Juve et de manière générale toute l’année ??
    Sinon, comme tu dis s’il n’ y avait pas la fatigue, je pense qu’on aurait eu un tout autre match.

  6. Chimith Vilus dit :

    L’échec du real se resume a la multiplication de fautes qui est soldée par la sortie de Sergio Ramos.

  7. Chalbi Bechir dit :

    La faute de l’entraîneur de Réal Madrid c’est le déséquilibre défensif entre le côté droit ( Nacho et Carvajal: Joueurs moyens) et le côté gauche (Ramos et Marcello: Joueurs expérimentés). la conséquence: les deux buts marqués par Messi arrivent du côté droit du défense Madrilène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *