Qui sont les meilleurs créateurs d’Europe ?

La Ligue 1 ayant eu droit à son étude détaillée en début de semaine, abordons du coup les grands championnats en posant la même question : qui sont les joueurs qui offrent le plus de tirs à leurs partenaires ?

Plus de détails : Qui sont les meilleurs créateurs de Ligue 1 ?

Un homme semble régner sur ce secteur depuis le début de la saison : Mesut Özil. Le meneur de jeu d’Arsenal a déjà donné 16 passes décisives en Premier League. A titre de comparaison, dans les autres championnats étudiés, les meilleurs passeurs atteignent tout juste le seuil des 10 passes (Mahrez, Di Maria et Insigne).

Ce n’est du coup pas une surprise que de retrouver le Gunner en tête du classement des passes-clés (ou dernières passes avant un tir) sur Whoscored (voir ci-dessous). L’Allemand est en bonne compagnie puisque Angel Di Maria, Christian Eriksen, Neymar, Kevin De Bruyne et même Dimitri Payet apparaissent dans ces premiers top 10.

tableau1-va-et90

A gauche, le classement des passes-clés (total). A droite, le classement des passes-clés par tranche de 90 minutes.

La Ligue 1 est elle aussi plutôt bien représentée avec Ryad Boudebouz, Mathieu Valbuena et Abdel Barrada pour accompagner Di Maria. Néanmoins, comme lors de l’analyse dédiée au championnat de France, ces trois-là vont reculer et/ou disparaître du haut du classement dès que les coups de pied arrêtés ne seront plus comptabilisés.

Sans les coups de pied arrêtés : 

Note : pour la suite de l’analyse, seuls les joueurs ayant réalisé 25 passes-clés et plus cette saison ont été pris en compte.

C’est cette barre des 25 qui permet à James Rodriguez de s’incruster dans le top 10, lui qui n’avait pas assez joué pour apparaître dans les deux tableaux précédents. Le Madrilène est même en très bonne position puisqu’il est propulsé à la deuxième place, juste derrière Mesut Özil, en terme de passes-clés/90 minutes.

tableau2-topkp-proportion-cpa

Comme annoncé, les trois représentants de la Ligue 1 qui accompagne Di Maria sont les membres du top 10 qui ont le plus besoin des coups de pied arrêtés pour donner des balles de but. C’est aussi le cas pour Kevin De Bruyne (Manchester City), Dimitri Payet (West Ham), Mesut Özil (Arsenal) ou encore Christian Eriksen (Tottenham), qui font près d’une dernière passe sur trois sur phase arrêté.

Finalement, ce sont les représentants de la Liga (James Rodriguez et Neymar) et de la Serie A (Adem Ljajic) qui « perdent » le moins d’influence lorsque l’on ne compte que les passes données dans le jeu. Toutefois, aucun d’entre eux n’en a donné plus que Mesut Özil, qui règne en maître en terme de valeur absolue (70 passes données dans le jeu, soit 9 de plus que Neymar qui le suit dans ce classement).

Son avance peut toutefois être questionnée, certaines passes-clés lui étant attribuées alors que le destinataire doit encore se déplacer, voire changer sa trajectoire, avant de se retrouver en position de tir.

1ozil

Derniers passeurs : le vrai classement 

Deuxième passeur d’Europe derrière Özil en terme de passes-clés/90minutes, James Rodriguez prend donc la tête lorsque l’on ne prend en compte que celles réalisées dans le jeu/90 minutes.

tableau3-passesjeu

Deux autres joueurs passent devant le meneur d’Arsenal dans ce nouveau classement. Déjà dans le top 10 précédent, Neymar se hisse sur le podium mais il est devancé par Alex Sandro. Malgré un temps de jeu limité, le Brésilien de la Juve est très actif dans son couloir et crée bien plus de positions de tir que n’importe quel autre latéral en Europe.

Sur le plan des meilleures progression d’un classement à l’autre, Eden Hazard se distingue en intégrant le top 5. Malgré une saison très difficile, l’ailier de Chelsea crée toujours des occasions pour ses partenaires… mais l’efficacité ne suit pas (positions de tir moins bonnes ou problème de finition des destinataires ?). Troisième membre de la BBC, Gareth Bale apparaît lui aussi à son avantage, lui qui se signalait déjà pour son taux de conversion élevé devant le but. Enfin, le plus beau bond au classement est à mettre à l’actif de Riccardo Saponara, meneur de jeu d’Empoli qui réalise une belle saison en Serie A.

Pour plus de détails : Qui sont les attaquants les plus dangereux et efficaces des grands championnats ? 

Pour rappel, le premier joueur de Ligue 1 dans ce classement après Di Maria se nomme Walid Mesloub : le Lorientais pointe à 2,09 passes-clés (dans le jeu)/90min. Loin, très loin des 2,68 de Riccardo Saponara…

De la passe-clé à la passe décisive : quel taux de conversion ? 

Troisième étape de l’étude : la mesure de l’efficacité. Le tableau ci-dessous réunit les meilleurs passeurs des quatre grands championnats européens et de la Ligue 1. Le nombre de passes décisives réalisées depuis le début de la saison est accompagné par le ratio minutes/passe (calcul : temps de jeu / passes-décisives) et le taux de conversion des passes-clés (calcul : total passes décisives / total passes-clés).

tableau4-bestassists-efficacite

Déjà sans rival en Ligue 1 sur le plan de l’efficacité de ses dernières passes, Zlatan Ibrahimovic reste aux avants-postes dans ce classement. Il est toutefois suivi de près par Gerard Deulofeu, dont les dernières passes finissent souvent dans des zones dangereuses pour les défenses adverses. Son profil d’ailier de débordement a trouvé en Romelu Lukaku une cible idéale dans la surface de réparation (déjà 6 buts du Belge sur des passes de l’ancien de la Masia).

Troisième joueur installé sur le podium, Ryad Mahrez se pose cette saison comme l’équivalent d’Ibrahimovic en Premier League sur le plan de la réussite dans le dernier geste. Dans un tout autre registre que le Suédois, l’attaquant de Leicester affiche des taux de conversion insolents, que ce soit en terme de buts/tirs ou de assists/passes-clés (plus de 20% à chaque fois).

2mahrez

Ce trio Ibrahimovic, Deulofeu, Mahrez figure aussi dans le classement des « passeurs les plus efficaces ». Cette fois, c’est le taux de conversion (passes décisives / passes-clés) qui a déterminé les joueurs apparaissant dans le tableau ci-dessous. Bale, Raffael et Insigne s’y maintiennent eux aussi.

tableau5-efficacite

Parmi les nouveaux arrivants, Douglas Costa et Luis Suarez sont les plus connus. S’ils ont réalisé moins de passes décisives que Deulofeu, leurs passes-clés se font elles aussi en majorité vers des zones dangereuses, augmentant de fait les chances de conversion (surtout lorsqu’elles sont pour Lewandowski, Muller, Neymar ou Messi).

« Throughball » : les esthètes de la passe ? 

Derrière ce terme qui n’évoque pas grand chose pour les non-anglophones se cache peut-être la plus « belle » passe décisive. Celle qui casse une ou deux lignes avant de mettre l’attaquant en position idéale. Bref, la passe d’esthète par excellence, que d’autres ont déjà surnommé « passe Ligue des Champions. »

tableau6_through

Les profils ont beau être différents, tous les joueurs qui apparaissent dans ce top ont un point commun : une créativité bien au-dessus de la moyenne et la capacité à faire basculer le match sur une action… ou une passe justement.

Absent de tous les classements jusqu’ici, Lionel Messi apparaît enfin. S’il n’est pas en tête en terme de « fréquence », c’est bien lui qui se sert le plus souvent de ce type de passes (1 passe-clé sur 4) pour mettre ses partenaires en position de marquer.

Autre point à souligner, la présence de 3 autres joueurs qui ont été formés ou sont passés par le FC Barcelone à un moment de leur carrière : Nolito, Cesc Fabregas et Alexis Sanchez. Loin d’être un hasard quand on connaît l’importance de ces passes dans le jeu d’attaque des Blaugranas.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *