Le Barça a oublié ses latéraux

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Carlitos__94 dit :

    Tres interessant…il me semble que c etait toi (peut etre les dememanagers des Cahiers) qui avait mentionne la nouvelle tactique de Guardiola qui demande aux ailiers de coller la ligne et aux lateraux de doubler leurs ailiers par l’interieur (et non pas l exterieur comme d’habitude). Penses-tu que ce serait une solution pour le cote gauche du Barca?

    D’ailleurs en voyant Guardiola et le 2-3-4-1 contre ManU (je compte donc alaba et lahm a l’interieur dans le 3), c est la premiere fois qu on a vu ce principe mis en application sur 90min…

  2. C’était un article des déménagers oui. Et oui, ce serait une solution comme je le mentionne dans l’article, Xavi pour Kroos, Alba et Neymar pour Alaba et Ribéry. Viable avec Xavi qui ne monte plus beaucoup, pas avec Iniesta qui serait bridé dans ce rôle-là.

  3. aziz dit :

    Salut,
    Cette défaillance sur les côtés, on en avait parlé aussi en 2012 quand le Barça s’était cassé les dents contre Chelsea. La manière d’utiliser les ailes est même la grande différence entre la philosophie de Cruyff et celle de Guardiola (du Barça pas du Bayern, toujours d’actualité à Barcelone mais en décrépitude). Je suis d’accord avec toi quand tu parles du bouchon à gauche et le vide à droite mais je doute que les solutions proposées apportent quelque chose de décisif au Barça. Je m’explique, le problème est plus profond et est le suivant: comment dynamiter une défense adverse quand tu mets le siège ? Car c’est là que pêche le Barça actuellement (même hier contre le réal).
    – La méthode Guardiola était la suivante: on récupère le ballon très vite et très haut et on élève le rythme de la partie, tous les joueurs sont disponibles et offrent des solutions au porteur. On garde le Ballon et ne le perd pas en risquant un tir de loin, un centre hasardeux ou un dégagement à l’emporte pièce. La défense adverse est bombardée d’appels, de décalages et de une-deux voir une-deux-trois (divins de précision, il faut le rappeler). L’adversaire s’use très vite et cède. ça a marché car au début les adversaires voulaient faire jeu égal avec le Barça mais il y avait un gap énorme quand le Barça élevait le rythme: Seuls ses joueurs gardaient la MÊME QUALITE TECHNIQUE Masia, masia…(même le Réal de Mou. lors du 5-0 ne suivait pas techniquement). Beaucoup de déchets, perte de ballons et sanction pour l’adversaire. Mais, il y a eu ensuite des modifications dans le dispositif qui s’est fait de façon imperceptible et qui a fini à mon avis par donner la bonne solution tactique à ses adversaires: on a viré les avants-centres (Eto’o puis Villa, Ibra je ne le compte pas car ce n’était pas ce qu’il fallait, Villa a été viré certes après avoir baissé de niveau mais n’a pas été remplacé au centre) et on recentré le dynamiteur numéro 1 Messi. Le jeu sur les ailes revenait donc (jusqu’à cette année) aux latéraux qui n’étaient pas des dribbleurs de phase arrêtée (l’apport d’un Pedro ou de Sanchez n’est pas digne d’être mentionner). Du coup une défense adverse relativement basse permettant de densifier le dispositif et rendant plus difficile les combinaisons et les dribbles a été la bonne solution face au Barça. Face à cette situation, pour s’en sortir il aurait fallu de l’impact physique, de bons tireurs de loin, de bons joueurs de tête pour reprendre les centres et bien sûr l’alpha et oméga du foot: le DRIBBLEUR qui sait déborder sur l’aile en phase arrêtée. Or tout ça le Barça ne l’a pas. Cette année on a crû avoir un dynamiteur-dribbleur avec Neymar mais pour l’instant il ressemble au C. Ronaldo d’avant Manchester, un clown plaisant à voir. Il peut devenir grand mais il doit apprendre qu’un gri-gri est fait pour éliminer un adversaire pas pour faire du sur place.
    – Que faire? A mon sens, il faut commencer par rectifier les erreurs tactiques cités plus haut et aussi sortir de la caricature: Barça = petits nains, Barça = ne tire jamais, Barça =passe par le centre etc…
    Il faut donc un grand avant-centre qui joue devant Messi qui use les adversaires mais aussi bon en tant que pivot et remiseur (Diego Costa ?), deux vrais ailiers sur les côtés (Neymar ferait l’affaire à gauche s’il devenait plus efficace, un Robben-like aurait été bon à droite. Remarquez que c’était ça le Barça de Cruyff)). Iniesta (dont on ne tire pas toutes les potentialités) est à mettre à la place de Xavi qui doit prendre sa retraite. Plus de bouchons et les latéraux doivent défendre avant tout. Un 4-2-1-3 en somme avec de l’impact physique avec l’avant centre et le nouveau central en défense (évident qu’il en faut un et pas un nain). Après, faut pas rêver, le Barça 2009-2011 on en voit que tout les 30 ans mais ces changements devraient suffire pour terroriser les adversaires et le premier d’entre eux, le réal.

  4. RMCF dit :

    Sinon, il y aura une analyse sur cette victoire de coupe du Roi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *