Liga 2015/16 : un top 4 incontestable

Après la Ligue 1, on poursuit notre bilan des grands championnats avec la Liga. Qui a dominé ? Qui a été efficace en attaque comme en défense, tout est compilé dans le tableau ci-dessous.

liga-bilan

Cliquer sur le tableau pour l’agrandir. Rappel : « différence de tirs = tirs tentés – tirs concédés » ; « efficacité offensive = tirs tentés / buts marqués » ; « efficacité défensive = tirs concédés / buts encaissés ».

– Top 4 : la palme à l’efficacité : 

Premier constat évident à la lecture du haut du classement : la Liga 2015/16 a récompensé les équipes les plus efficaces dans les deux surfaces. Le Barça, le Real, l’Atletico et Villarreal se partagent en effet les quatre premières places des classements concernant les efficacités offensive et défensive. Sans grande surprise, les deux « mastodontes » de la Liga sont les plus efficaces en attaque. L’Atletico et Villarreal ont de leur côté impressionné défensivement.

– Barcelone / Atletico : les deux équipes les plus efficaces d’Europe 

Respectivement leaders du championnat en terme d’efficacités offensive et défensive, le FC Barcelone et l’Atletico Madrid sont aussi en tête du classement lorsque l’on élargit le champ d’étude aux cinq principaux championnats. Le Barça (5,39 tirs pour un but) devance le PSG (5,55), le Real Madrid (6,46) et le Borussia Dortmund (6,47). De son côté, l’Atletico est très loin devant les autres (20,48 tirs concédés pour un but encaissé). Le PSG (19,20) et la Juventus (16,91) l’accompagnent sur le podium.

Défensivement, l’équipe de Diego Simeone a d’ailleurs franchi un nouveau cap cette saison. Avec seulement 18 buts encaissés, l’équipe a réalisé (d’assez loin) sa meilleure performance depuis l’arrivée de l’entraîneur argentin sur son banc de touche. Le titre ne lui a pas échappé de beaucoup et elle regrettera peut-être les points perdus face à Malaga (0-1), La Corogne (1-1) ou encore Séville (0-0) tout au long de la saison.

schema-atletico

L’évolution de l’Atletico Madrid sous Simeone : d’une équipe moyenne de Liga à une grande formation capable de titiller les chiffres du Barça et du Real Madrid.

 

– Malaga / Eibar : les deux extrêmes : 

A l’instar de Lille en France, deux équipes ont eu des performances opposées dans les deux surfaces de réparation. Cinquième défense de Liga (à égalité avec Villarreal) avec 35 buts encaissés, Malaga a été plombé par son inefficacité offensive (11,9 tirs pour un but, 85e performance/cinq championnats). A l’opposée, Eibar doit sans doute son maintien à son réalisme et notamment celui de son attaquant Borja Baston, auteur de 18 buts (1 but tous les 5,2 tirs) cette saison.

– Défenses faibles ou attaques fortes ? 

Dernier point à noter, la Liga a été le théâtre de la rencontre entre des défenses faibles et des attaques fortes. Alors que 5 attaques de Liga (Barça, Real, Atletico, Villarreal, Athletic) font partie du 15 plus efficaces au niveau européen, on retrouve aussi 7 défenses parmi les plus faibles (Grenade, Levante, Eibar, Rayo Vallecano, Deportivo, Espanyol, Getafe). De quoi expliquer les nombreux cartons qui animent la saison de l’autre côté des Pyrénées.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *