La séance vidéo, épisode 1 – Jeu sans ballon

Les nouvelles rubriques n’en finissent plus d’affluer sur Panenka. Au gré des buts et des beaux mouvements collectifs, la séance vidéo vous permettront de voir certains principes de votre sport préféré expliqués en décortiquant une phase de jeu. Premier exemple, le jeu sans ballon par le FC Barcelone lors de son cinquième but face à Almeria.

L’action démarre côté gauche. Abidal vient de recevoir le ballon dans le couloir de la part de son milieu de terrain. Le score est déjà de 4-0 et Les onze joueurs d’Almeria sont dans leur moitié de terrain. Dans le champ, on distingue parfaitement les deux lignes défensives : quatre derrière et cinq devant, très resserré sur le côté où est le ballon. Le joueur hors-champ est au bout de la ligne bleue qui va au-delà de l’image : il s’occupe de Daniel Alves, collé comme d’habitude à sa ligne de touche. Comme signalé sur l’image, le Barça possède trois joueurs entre les deux lignes. Et un quatrième va y venir en allant dans la zone laissée libre par le bloc adverse.

Attention, l’image est très cruelle pour la défense d’Almeria. Le score aidant peut-être, deux des trois joueurs les plus proches du ballon au départ de l’action ont complètement coupé leur effort. Le milieu ne resserre pas donc l’espace entre les lignes et les trois intercalés de la première image ont encore plus d’espace. Suite logique de son une-deux avec son milieu de terrain, Abidal se projette vers l’avant et embarque avec lui l’ailier adverse. Problème pour la défense, en plus de l’ailier, le latéral et le stoppeur le plus proche sont aussi attirés par le déplacement du Français. Résultat, aucun pressing sur le porteur qui va pouvoir se retourner et remettre le jeu dans l’axe. Or, quand ce genre de passe aboutit à 30 mètres des buts, le danger n’est pas loin.

Le ballon est arrivé à Messi qui, faute de repli des milieux adverses, se retrouve immédiatement face au jeu. Cela a quand même le don de réveiller ces derniers qui viennent à sa rencontre pour tenter de l’arrêter avant qu’il ne puisse accélérer. En haut de l’image, on distingue un trois contre trois. Cerclé de blanc, on s’aperçoit que Keita, le futur buteur, n’est absolument pas pris par son adversaire (ou très mal alors). Une chose à signaler, le défenseur d’Almeria le plus avancé est sur le point de demander à l’un de ses coéquipiers de l’attaque de venir marquer le joueur positionné sur la même ligne que Messi et Keita. Pendant ce temps-là, Pedro est au contact de son défenseur.

Parce qu’il faut bien un petit spécial Messi, l’Argentin passe entre les deux milieux de terrain venus à sa rencontre et s’ouvre donc tout le côté opposé. Un côté complètement ouvert par le déplacement de Pedro. Au contact du latéral gauche sur l’image précédente, l’Espagnol s’infiltre dans l’axe dans le dos du défenseur central qui a lâché le marquage et se replie… Dans une zone désormais couverte par son latéral. Derrière, Keita a déjà déposé son adversaire le plus proche pour s’engouffrer dans cet espace. La suite, c’est une finition parfaite qui aurait même pu se conclure par une passe à Pedro complètement démarqué dans l’axe.

Conclusion :

Si le talent de Messi est indispensable pour qu’il puisse s’ouvrir l’angle de passe, cette action est surtout révélatrice de quelques-uns des principes de jeu fondateurs du Barça actuel (et du football plus globalement). La qualité du jeu sans ballon d’Abidal et de Pedro est tout aussi importante que les dribbles de l’Argentin sur cette action, voire plus. Enfin, la capacité de Keita à dépasser sa fonction de simple milieu de terrain pour pouvoir terminer le mouvement en position et comme un attaquant est un nouvel exemple de la capacité des Blaugranas à répondre à un évènement sur le terrain (ici, l’ouverture d’un espace).

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Bonjour, serait il possible de rentrer en contact avec vous pour vous proposer une collaboration entre e-foot.eu et foot-direct.com sous ?
    d’avance, merci

    bien cordialement,
    pim

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *