Inter Milan 2-1 Marseille, l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Mr442 dit :

    J’ai trouvé la tactique marseillaise inquiétante dès l’entame du match. On jouait beaucoup trop haut et avec la possession face à une equipe qui ne souhaitait ni avoir la possession ni presser. Ca sentait le sapin en milieu de seconde periode avec une acceleration du jeu de l’inter qui reprendrait la maitrise alors meme que l’om se serait épuisé à ne pas marquer.

    Le gros prob à jouer haut c’est que l’om a offert des situations systémiques de contres en surnombre sur les ailes à l’inter. (on le voit sur le premier schéma)

    finalement on s’en sort bien. Mais l’inter aurait pu réussir l’exploit de se qualifier sans avoir la possession et sans presser alors qu’ils etaient dans l’obligation de marquer pour se qualifier.

    Ceci aurait été je pense une première en LDC. Fort heureusement la réussite etait avec nous.

  2. Alem dit :

    La charniére centrale de l’Inter FRAGILE ?! Ca fait longtemps que je ne les est pas vu jouer mais je ne pense pas qu’ils aient régressé a ce point .
    Vous ne croiyez pas que le probléme de l’Inter se situe au millieu de terrain ? Il manque de mobilité dans leur jeu aussi .

  3. Si si, ils ont régressé à ce point. La charnière centrale est incapable de jouer haut. Le problème se situe là et sur le rôle de Sneijder qui a complètement déséquilibré l’équipe en n’apportant, en plus, rien individuellement. Voilà les deux problèmes à régler pour celui qui succédera à Ranieri en fin de saison.

  4. samirheny dit :

    @ Mr 442: j’estime qu’ils ont fait le bon choix, en plaçant son quatuor offensif très haut sur le terrain, Deschamps a gêné considérablement la relance italienne, a empêché les italiens de poser le jeu et par conséquent de s’installer dans la moitié de terrain marseillaise. Si les phocéens avaient choisi d’attendre les interistes plus bas, je pense qu’ils auraient craqué au bout d’une heure de jeu.
    @ Alem: la charnière centrale a eu beaucoup de mal dans ce match et pour avoir vu l’inter souvent cette saison, je peux te certifier que ca été le cas pendant pas mal de matchs cette année, d’ailleurs le but de Brondao le confirme.
    Sinon, j’ai bien aimé la prestation de la paire Diarra-Mbia, bravo a l’OM et surtout a D.D.

  5. Tom dit :

    Je trouve moi que l’OM n’a pas su profiter de ses supériorités numériques sur les ailes pour entrer dans la surface balle au pied.

    Il y a eu un nombre incalculable de centre envoyés de loin alors que la défense de l’Inter était en place (bas) et en supériorité numérique manifeste (avec seul Remy voire Ayew avec lui à la réception). Du pain béni pour elle.

    La seule occasion dangereuse survenue sur ce type d’action l’a été lorsque Remy a pu recevoir un centre :
    1. dans le dos des défenseurs
    2. avec seuls Maicon et un défenseur central (je ne sais plus lequel) présents

    Pourquoi l’OM n’a-til pas plus cherché à profiter de la faiblesse de la défense dans les duels à terre (Nagatomo prenait le bouillon et la charnière centrale était lente) pour porter le danger ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *