Inter 0-2 Atletico Madrid : Dejan Stankovic entre deux chaises

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Erwann dit :

    Excellent site. J’y passe assez régulièrement mais avais souvent la flemme de commenter ; je vais essayer de faire plus d’efforts afin d’encourager cette initiative fort bienvenue de « Zonal Marking » à la française.

    Sur ce match, j’ai du mal à comprendre pourquoi Benitez a préféré ce schéma hybride au 4-2-3-1 « mourinhesque ».
    L’entraîneur intériste voulait couper les transmissions vers Aguero et Forlan… Mais mathématiquement, un trio Zanetti-Cambiasso-Sneijder était potentiellement capable d’étouffer le duo Raul Garcia-Assunçao ; tandis qu’avec l’aide, encore une fois, de Zanetti et Cambiasso, les latéraux pouvaient parfaitement bloquer le jeu des ailiers adverses.

    Bref, je pense qu’un système un peu plus rigide concernant les positions des joueurs aurait tout aussi bien permis un pressing efficace aux nerazzuri, tandis que ce schéma-là demandait une débauche d’énergie et une concentration pas forcément encore au point en ce début de saison.

  2. Guess dit :

    Une question: Si l’on cache la tête des joueurs et que l’on n’a aucun signes distinctifs de l’équipe, du stade, mais juste le jeu en soi même,

    comment évaluer le niveau d’un joueur ? car souvent on est influencé; mais genre comment évaluer si le niveau est digne de Ligue 2, Ligue 1 ou plus,

    si on regarde un match ou l’on connait pas les équipes, ni aucuns joueurs ?

    genre un match du brésil ou du portugal, je vois un mec mettre une pleine lucarne parfaite digne de Gerrard.

    Pourquoi alors n’est-il pas plus reconnu ? que ne fait-il pas ?

  3. @Erwann, merci pour la comparaison avec Zonal Marking. C’est la référence :) En même temps, on n’est pas beaucoup dans ce créneau je crois. Concernant le match, difficile d’expliquer ce choix de Benitez pour ce schéma sans doute trop ambitieux en effet pour un début de saison. L’Inter a d’ailleurs du mal et l’a confirmé en championnat. M’est avis que ça va se mettre doucement en place. Espérons pour Benitez en tout cas.

    @Guess, tu touches là l’un des points qui fait, à mon avis, qu’une carrière de footballeur ne tient à rien ou presque. A mon avis, le joueur est vu comme « au-dessus du lot » lorsqu’il tire ses partenaires vers le haut et bonifie l’équipe. Ca, ça se voit dans le jeu (où l’on sent l’importance d’un joueur par exemple et notamment l’impact quand il est absent).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *