France U19 – Espagne U19 : le fil tactique de la finale

Bon et bien il ne va pas si mal le football français en fait ! Un peu plus d’un mois après le retour des Bleus d’Afrique du Sud, les moins de 19 ans sont allés chercher le septième titre de champion d’Europe de leur catégorie d’âge. Comme face à la Croatie, ils ont complètement manqué leur entame de match (et même la première période), laissant l’Espagne jouer à sa main et avec le ballon. Mais au retour des vestiaires, les Bleuets ont enflammé la partie en augmentant le tempo de la rencontre. Un rythme qui a fini par faire craquer la paire Oriol/Thiago, qui soutenait l’équilibre défensif de la Roja. Et la suite a suivi.

0′ : Découverte du onze français, du grand classique avec une surprise qui n’en est pas une : l’entrée de Bakambu qui avait achevé la Croatie en demi-finale à la place Tafer.
3′ : L’Espagne tient le ballon. Elle est organisée en 4-2-3-1 avec Oriol fixé au niveau de la médiane et Thiago qui travaille dans les verticalité pour proposer et offrir des solutions.
5′ : Relance espagnole. Kakuta est sur Oriol. Fofana est sur Canales. On imagine que Coquelin est sur Thiago… Et c’est donc Rodrigo, l’avant-centre, qui décroche pour offrir un point d’appui au sol entre les lignes françaises.
9′ : Touche pour la France à hauteur de sa surface. Immédiatement, les Espagnols mettent en place un pressing très dense sur l’aile que les Français auront à remonter.
12′ : Les axiaux espagnols créent beaucoup de fausses pistes pour géner le marquage individuel. Rodrigo descend, Canales va en pointe, Thiago compense, idem pour Oriol… Les permutations fonctionnent aussi sur les côtés (Canales pour Pacheco).

17′ : La France n’a fait que balancer. Elle veut relancer proprement. Fofana se projette mais le ballon est perdu. L’Espagne contre directement dans l’espace laissé par le récupérateur. Rodrigo est décalé et croise sa frappe. 1-0 pour l’Espagne.
21′ : Kakuta quitte son axe pour aller aider Sunu sur l’aile droite. A deux, ils se défont du pressing espagnol et Kakuta peut rentrer balle au pied dans les 30 mètres face à une défense qui recule… Pacheco averti pour une faute sur Sunu.
24′ : Les transmissions vers l’avant des milieux français sont catastrophiques. Les Espagnols se régalent en interceptant tous les ballons venant de leur part à 40 mètres de leurs buts… Et un ballon de plus gratté par Oriol.
27′ : Deuxième carton jaune de la partie, un nouvelle conséquence d’une récupération rapide du milieu de terrain espagnol. Pris par un dribble, Fofana attrape Pacheco et est logiquement sanctionné.
30′ : Petite phase de possession française qui permet de constater que si l’axe espagnol est béton, les côtés vont certainement offrir des opportunités aux Bleuets si les offensifs (Kakuta et Bakambu) viennent créer les surnombres.

33′ : Le jeu français essaie de nouveau de rentrer à l’intérieur au niveau du rond central. Ils sont une fois de plus pris par le milieu à trois et le repli des offensifs espagnols.
35′ : Deux grosses interventions de Sebastien Faure face à Keko décalé côté droit après un trou d’air du latéral français puis face à Pacheco qui opère de plus en plus à l’intérier avec les montées régulières de son latéral.
38′ : Les deux commentateurs remarquent le travail de Canales pour se rendre toujours disponible. Le joueur du Real fait simplement le boulot que devrait faire Kakuta, à savoir porter le surnombre pour passer dans les petits périmètres.
42′ : Les Français ont resserré quelque peu les espaces dans l’axe avec une meilleure organisation du milieu de terrain. Mais les Espagnols maîtrisent aussi les changements de jeu… Notamment vers Keko sur l’aile droite.
45′ : La mi-temps se termine par une timide frappe de Bakambu contrée par un défenseur espagnol. Tout est parti d’un travail à deux entre Sunu et Nego côté droit au milieu de terrain suivi d’une passe vers l’avant de Fofana.

Mi-temps : En espérant que Smerecki le fera comprendre à ses joueurs dans le vestiaire : Coquelin, Fofana, Kakuta (etc…) abandonnez l’idée de passer dans l’axe ! Les Espagnols sont extrêmement bien en place et les pertes de balle risquent d’être payées cash comme sur l’ouverture du score. La solution viendra donc des ailes. Sunu et Nego, Kolodziejczak et Griezmman : si les deux paires sont soutenus par les axiaux (quelqu’ils soient) pour pouvoir rentrer à l’intérieur après être entré dans les 40 mètres espagnols, l’Espagne risque de passer une deuxième période plus compliquée.

46′ : Yannis Tafer remplace un Griezmann invisible. Kakuta à gauche ? Bakambu ? Quoiqu’il se passe, l’entrée du Lyonnais augmenter les possibilités de jeu à trois pour faire la différence dans les couloirs.
48′ : L’homme de terrain de Direct8 (comment ça son nom ?) annonce Bakambu à gauche et Tafer seul en pointe. Confirmé par le positionnement de Kakuta. Pendant ce temps, les ouvertures de Canales font très mal à la défense française.
50′ : Dégagement de Diallo. Ballon gagné de la tête par Sunu, Tafer en hérite plein axe à 35 mètres des buts adverses (derrière la paire Oriol/Thiago). Il remet à Sunu qui a pris la profondeur. Egalisation française, 1-1.
54′ : Enorme dépassement de fonction de Bartra qui élimine les trois lignes défensives françaises avant d’aller buter sur Diallo qui a bien fermé son angle. Le regain d’agressivité des Français a animé le match.
57′ : Jeu à trois côté gauche pour les Français : Kolodziejczak, Bakambu et… Kakuta qui se retrouve décalé côté gauche et peut rentrer dans la surface mais est repris de justesse par Bartra… Au tour de Tafer d’aller peser sur l’aile.

62′ : Relance espagnole depuis le gardien, Alex. Tafer est sur Pulido ; Kakuta sur Bartra ; Bakambu et Sunu sur les latéraux et Fofana sur le dos d’Oriol. A noter le carton jaune de Pulido pour une faute sur Tafer… côté droit.
66′ : Fofana frôle l’expulsion à chacune de ses interventions, c’est assez stressant quand on sait que Smerecki patiente pour le faire remplacer par Réale.
69′ : Gros travail des milieux de terrain français pour accélérer et presser la préparation espagnole. Pour le moment ça paye : la Roja doit reculer. Sortie de Gilles Sunu, remplacé par Alexandre Lacazette.
71′ : Coup-franc gagné par Lacazette grâce à l’agressivité du quatuor offensif français (avec le soutien de Coquelin) sur la défense espagnole. Sortie de Rodrigo, remplacé par Rochina après que Keko ait été remplacé par Muniain.
75′ : Nouvelle remontée de balle française après un énorme tacle de Faure. Ca ressort par le côté droit pour passer le milieu de terrain avant de revenir dans l’axe pour affronter la défense centrale espagnole. Nouveau coup-franc.

80′ : Contre-attaque des Français, emmenée par Bakambu côté gauche qui trouve superbement Tafer dans l’intervalle. Très bel arrêt d’Alex.
83′ : Rochina se fait dépasser par Klodziejczak sur le côté gauche. L’arbitre sort un nouveau carton jaune de sa poche pour l’Espagnol. Coquelin égalise à ce niveau quelques secondes plus tard.
85′ : Relance de Nego côté depuis la droite de sa défense. Kakuta rate son contrôle dans le rond central mais récupère le ballon (ça en dit long sur l’état des Espagnols). Il fixe la défense mais bute sur le gardien. Lacazette suit. 2-1 !
88′ : Nouvelle relance française partant des côtés. Tafer intercepte le changement de jeu et file droit au but. Mais, il piétine et bute sur la sortie du portier espagnol.
92′ : Une dernière note pour signaler la deuxième mi-temps magnifique de Sébastien Faure et surtout de Gueïda Fofana replacé devant sa défense qui a abattu un boulot énorme pour couper les courses adverses.

Coup de sifflet final ! Delpérier l’a assez hurlé mais ça fait du bien de le rappeler : la France est championne d’Europe des moins de 19 ans. A quel prix ? Une deuxième période de très haut niveau où ils ont su couper le rythme imposé par les Espagnols jusque-là grâce à un gros travail de pressing des offensifs… Et des remontées de balle plus intelligentes, passant par les côtés pour éviter le point fort de l’adversaire (la récupération dans l’axe avec Oriol et Thiago) et faire mal à une défense qui a montré ses limites une fois découverte.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. che dit :

    KAKUTA!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *