Barcelone 2-1 Real Madrid, l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. jAX dit :

    « Le Barça : défendre en avançant » <- excellent, il s'agit bien là de ce qu'exprimait Martino avant le match : se replier, gagner du terrain, récupérer puis attaquer. Il a su être pragmatique, le Barça est encore très brouillon dans ce début de saison (il y a eu des moments exceptionnels comme la première période à Valence mais aussi de gros vides tactiques) et il a appliqué un plan de jeu simple qui se repose sur les points forts : Neymar offensivement, la forme physique de Xavi/Cesc, le génie d'Iniesta et un bloc-équipe retrouvé.

    Comme tout le monde j'ai été déçu par Ancelotti. Même Mourinho avait conservé son onze-type pour son premier Clasico (5-0 avec Ozil, di Maria, Benzema et CR7), là les choses sont beaucoup plus équilibrées voire à l'avantage du Real et Carlo a eu peur tout de même. Il s'est tiré une Bale dans le pied (désolé) en se privant d'Isco, Illara et même de Benzema et Morata.

    Enfin pour en revenir à Martino, ses changements ont été forts. Faire rentrer Alexis pour passer à trois vrais attaquants avant de passer en 4-2-3-1 montre qu'il n'a pas voulu arrêter de jouer (tendance qu'avait Vilanova l'année passée). D'ailleurs ce schéma au niveau des changements et du système je ne serai pas étonné de le revoir.

  2. aziz dit :

    Merci d’avoir clarifier le rôle de Fabregas. Il a bien joué tactiquement mais je persiste à croire qu’il n’est pas au niveau des autres milieux (Bousquets, Xavi et iniesta).
    Sinon, voir le Barça gagner avec la manière avec un petit Messi devrait faire réfléchir les autres équipes. Cette année risque d’être la bonne en LDC.
    Enfin, Ancelotti a voulu gagner à l’Italienne avec une équipe espagnole. ça ne marche pas. Cappello avait déjà essayé. Ce sont deux conceptions du football antinomiques. Les équipes espagnoles n’ont pas la même rigueur tactique que les Italiennes. Le Réal a joué contre nature et a perdu. Mourinho avait mis deux ans pour le comprendre.

  3. sebtheouf dit :

    Bravo pour le boulot sur le pressing du Barca. Une telle analyse c’est du jamais vu.

  4. yetaland dit :

    le pressing du Barca est bien analysé.

  1. 17 juillet 2014

    […] s’avère inefficace, alors à la manière de la Juventus de Conte et comme avait pu le faire le Barça de Tata Martino lors du premier Clasico 2013-14, il faut redescendre très bas et défendre sur demi-terrain. Comme l’expliquait Florent […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *