France-Allemagne : quand Löw s’ajuste « aux caractéristiques » des Bleus

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. aziz dit :

    Salut Florent,
    Tout à fait d’accord avec cette analyse. ça confirme bien l’impression d’impuissance que l’on ressentait à la télé. les Allemands ont gagné tactiquement. Ils arrivaient à se défaire du pressing très facilement et on avait l’impression que les nôtres étaient englués dans une toile d’araignée invisible. Deschamps a montré un peu ses limites de stratège sur ce coup là.
    Cependant, il ne faut pas oublier que jouer à 13 h a eu une influence importante dans le manque de réaction des Français. A aucun moment, ils n’ont été capables de « marcher » sur les Allemands (si tant est que ça soit possible, c’est pas des Suisses quand même!).

    Dernière chose: on espère bien un bilan tactique de la CDM la semaine prochaine!

  2. Shinji dit :

    Superbe analyse encore une fois.

    Sur toutes les phases, on voit que Benzema est en retard ou absent du pressing, pire encore, il est mal placé.

    Pourquoi reste-t-il collé à Hummels dans la séquence 1? Le jeu voudrait qu’il aille sur Boateng plutôt!

    Pourquoi Deschamps n’a pas utilisé le 4-4-2 madrilène en phase défensive? C’est un schéma que Benzema connait et qui a fait ses preuves contre les équipes qui relancent à partir de la défense. En plus Valbuena est habitué à se positionner à hauteur de l’attaquant lorsqu’il presse avec l’OM.

    Il a été trop conservateur à laisser Cabaye en sentinelle pour gérer les décrochages de Klose. C’est pas un vrai 6, il est très bon lorsque le bloc est haut et qu’il doit couper les trajectoires de passe (comme Gerrard à Liverpool cette saison), moins quand il est acculé et qu’il doit faire face à du jeu court. Il aurait fallu faire sortir un central au duel.

  3. @Shinji – En effet pour Benzema et pour le 4-4-2 « madrilène » qui renvoie aussi au 4-2-3-1 du Bayern la saison précédente. Il n’y a pas de secret à ce niveau, l’Allemagne d’aujourd’hui joue clairement « à l’Espagnole ». Pour la contrer, ça passe par un système qui peut lui mettre constamment la pression. Et ça, ça passe par des attaquants capables d’aller au pressing et de sortir n’importe quand sur le porteur de balle. D’où resserrer les lignes entre attaque et milieu de terrain. Au-delà de Cabaye en 6, les Bleus auraient peut-être gagné à être plus compact, en jouant plus bas mais en changeant de système. Sur ce match, il manquait clairement quelqu’un pour épauler Benzema quand l’équipe n’avait pas la balle.

  4. hanni dit :

    Un tres tres grand merci pour cette belle analyse. Contrairement aux journaux français qui disent pour la plupart que la france a rivalisé avec l’Allemagne, on voit bien que tactiquement la france s’est faite manger.

    Par contre j’ai une question, a quoi sert Howedes dans ce systeme ? Parce que je trouve qu’il n’apporte rien offensivement. Et meme defensivement je le trouve pas bon.

  5. Spike dit :

    Euh oui enfin si la France s’est faite « manger » et que l’Allemagne a « contrôlé », comment expliquer les occasions françaises, relativement nombreuses ? M’est avis que quand on concède des occasions, c’est qu’on contrôle pas tant que ça (sauf si la tactique consiste à laisser les attaquants perdre leurs duels avec le gardien expres pour les demoraliser).

    Analyse interessante, mais completement à sens unique (en jargon journalistique on dirait « à charge »), car sans doute lourdement teintée par le score.

  6. Sindo dit :

    Bonjour,

    Pourriez-vous svp, expliquer le positionnement allemand d’avant ce match, pour mieux comprendre les changements effectués (Klose, Lahm…) ?

    Comment jouait l’Allemagne avant ce match ?

  7. @Spike – Relativement nombreuses les occasions françaises ? Avant l’ouverture du score, il y a la situation Griezmann-Benzema lancés par dessus la défense + l’arrêt de Neuer sur Valbuena et l’action de Benzema en fin de partie. Tout ça parce que l’Allemagne est faible derrière et sur les ballons qui passent au-dessus de sa défense, oui. Mais la vraie question, c’est pourquoi – avec une défense adverse aussi fébrile – la France ne s’est pas créée plus d’occasions ? Parce que l’Allemagne a contrôlé la rencontre du début jusqu’à la fin, pour les raisons évoquées dans l’article. Même menée au score, la France n’a pas su mettre le pied sur le ballon (moins de possession = moins d’occasions, surtout face à un adversaire qui ne fait pas d’erreurs lorsqu’il est en possession, comme c’est expliqué dans l’article).

    Cet article n’est pas là pour dire que l’Allemagne est injouable. Il se focalise sur les changements de Löw, qui lui ont permis d’avoir le contrôle du milieu de terrain face aux Bleus. Mais cela ne veut pas dire que la Mannschaft a été imprenable sur toutes les lignes. C’est d’ailleurs ce qui pourrait la pousser à sa perte d’ici la finale (peut-être même dès ce soir).

    @Sindo – Tout est là. http://www.chroniquestactiques.fr/coupe-monde-analyse-tactique-allemagne-avant-quart-finale-france-97773/

  8. Quistinic dit :

    Merci pour cet article qui éclaire le «ressenti» du match. Peut-on poser comme hypothèse que DD a manque «d’audace» tactique et/ou que le 4 3 3 de l’EDF était trop prévisible ?

  9. franz dit :

    Super ! J’ai passé mon match a me demandé pourquoi Lahm était tout seul !

    J’arrivais pas à comprendre pourquoi le pauvre griezman n’était pas au marquage sur lui… ca m’a rendu fou!

    Merci !

  10. hanni dit :

    Bon ben tu vas etre tranquille ce soir Florent, l’analyse va pas etre longue a faire. Quel domination incroyable des allemands, ils sont vraiment impressionnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *