Chelsea 2-0 Paris SG, l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

18 réponses

  1. freddy dit :

    Comme avec Bordeaux en 2010 en CL contre Lyon, La France en 2012 à l’Euro et maintenant Paris, Blanc a toujours des difficultés quand il s’agit de fournir un plan B.Jouer avec autant de centraux devant les golgoths que sont les Blues sur coups de pieds étaient juste donner le batôn pour se faire battre.

  2. lirone93 dit :

    Conclusion : Le PSG était venu pour ne pas subir et jouer son jeu, ils ont eu tout faux, et j’avais raison dans mon dernier commentaire, où je disais que Paris allait souffrir. Je savais que même sur le premier match Chelsea était plus fort, Chelsea a manqué le coche à l’aller et a laissé filer le match en début de seconde mi-temps, je sais que le problème était mental, ni tactique ni technique, Chelsea devait s’imposer et Mourhino a raison de dire, que pour lui, y’a rien d’extraordinaire, d’un pont de vue tactique, technique, manageriale, c’est on ne peut plus logique.

  3. olivier dit :

    Super article

    Je comprend toujours pas pourquoi a abandonné la zone de David Luiz pendant tout le match, surtout avec Cavani avant centre qui doit prendre la profondeur. Sans Ibrahimovic ce 4-3-3 n’a plus raison d’être je trouve. J’aurais bien vu Pastore combler cette zone, à la pointe d’un milieu en losange derrière les 2 anciens de Naples, mais bon c’est trop tard…
    D’autant plus que Terry et Cahill ne sont pas des foudres techniques et que D. Luis n’est jamais à l’abri de faire une belle bourde si jamais on lui met la pression ; l’article montre bien cette absence de pression. Au lieu de ça, le brésilien est l’homme du match avec Schurle.

    La relation technique Cavani-Lucas était proche du néant, le premier ne faisant pas (ou peu) les appels qu’il fallait et le second faisait souvent des passes à contre-temps ou des mauvais choix. Lucas est un excellent joueur, mais c’est un joker dynamiteur et non un milieu offensif, à cause de sa vision du jeu trop limité. Lavezzi était à son niveau.

    Bref, Blanc joue ce match sans n°10 et sans personne pour jouer efficacement dans cette zone, jusqu’à la rentrée de Pastore. Le PSG perd et c’est mérité

  4. lirone93 dit :

    Un petit mot : j’ai vu fleurir des maillot du PSG en RP, je suis bien content qu’ils retournent au placard, car faut toujours respecter les adversaires, et ne jamais être hautain ou orgueilleux en football.

  5. rarar dit :

    @freddy
    Complètement d’accord, Laurent Blanc est à 80% responsable de l’élimination du PSG hier soir, c’est un entraineur scolaire mais pas un grand entraineur capable d’adapter sa tactique en fonction du match.
    On l’avait vu avec l’équipe de France, le match de hier soir confirme les limites de Blanc.

  6. lomaia dit :

    Excellente analyse, merci !
    Il est quand même difficile de rivaliser avec Mourinho question tactique et maîtrise des détails. Le portugais arrive régulièrement à retourner des situations mal embarquées.

    Le PSG de cette année semble moins à l’aise pour défendre et subir, contrairement à l’année dernière avec Ancelotti contre Barcelone, où le PSG avait très bien défendu sur les 2 matchs.

  7. Pilou dit :

    Je me demande ce qu’aurait fait Blanc en cas de sortie sur sortie de Cavani(sur blessure ou expulsion). On voit que ça manque d’attaquants de bon niveau dans cette équipe en cas de pépin, même Monaco arrive à se débrouiller quitte à bricoler un peu.
    Dans un sens, garder Cavani sur le côté droit et positionner Pastore dans l’axe dans un rôle proche de celui de Zlatan aurait été un moindre mal.

  8. olivier dit :

    @pilou

    ou un 4-4-2 avec Pastore à la pointe d’un milieu en losange derrière Cavani avant-centre et Lavezzi en 9 et demi chargé de courir partout comme un chien fou. Ce 4-3-3 sans Zlatan ne vaut pas grand chose.

    Peut-être que Blanc a trop pensé aux couloirs où Chelsea est de toute façon plus fort que Paris. En 4-4-2, Paris aurait joué plus resserré dans l’axe et le bloc aurait glissé en défense d’un côté à l’autre du terrain.

    Un peu comme le Milan de 2007 d’Ancelotti, le sapin de noël, ou seul les arrières latéraux (Jankulovski et Oddo, pourtant pas les meilleurs) s’occupait des couloirs. Ca n’avait pas empêché Milan de bien défendre les ailes (contre Manchester en plus) en faisant pression à la relance sur les arrières centraux et les milieux défensifs.

  9. lirone93 dit :

    Perso, je pense que fallait tout faire pour que Verrati soit gonflé à bloc.
    Or il a du sortir très vite.

    Pour moi, c’est le signe que le PSG n’était pas concentré sur ce match.

    La pression était trop lourde, en face, c’était Chelsea pas le Bayern Leverkusen.

    Cavani, c’était sur que si y’avait pas Ibra pour l’alimenter, il servait pas à grand chose. Compter sur lui pour un exploit, ca témoigne bien de l’imcompétences de nos entraineurs francais, qui n’ont pas compris, que c’est une équipe contre une autre, et non pas faire reposer trop de choses, sur une histoire de défi d’une personne qu’on a peine à gérer humainement.

    Bref, petite remarque, Laurent Blanc a été prolongé suite au match allé, je me trompe ??

    Ca aussi c’est une grosse erreur de mon point de vue, en tout cas.

  1. 9 avril 2014

    […] se félicite de l’élimination du PSGFoot01.comLe Monde -UEFA.com -Les Chroniques Tactiques1 046 autres […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *