Chelsea 1-3 Manchester United : le fil tactique du Community Shield

Pour la troisième fois en quatre ans, les deux mastodontes du football anglais se retrouvent pour ouvrir la saison. Cette fois, Chelsea, auteur du doublé la saison dernière, accueille son dauphin de la saison dernière, Manchester United. A une semaine du coup d’envoi de la Premier League et à un peu plus d’un mois du début de la Ligue des Champions, ce Community Shield nous a offert un spectacle très plaisant avec, au bout du compte, la victoire de l’équipe qui comptait dans ses rangs les meilleurs joueurs de la rencontre (Scholes et Valencia).

0′ : Découverte des deux équipes de départ. A Chelsea, 4-3-3 avec Anelka en pointe (ça vous rappelle quelque chose ?) et le retour du meilleur joueur du monde au milieu (Essien). Côté United, 4-4-2 inamovible avec le duo Owen / Rooney devant, le second étant en soutien du premier.
3′ : La relance de Chelsea passe par le quinté axial (défense centrale + milieu de terrain). Les latéraux évoluent un cran plus haut le long de la ligne pour étirer le bloc mancunien.
6′ : Côté United, tout passe par Paul Scholes dans l’entrejeu. C’est lui qui oriente le jeu sur les côtés, alerte dans la profondeur (vers Rooney qui remplace Owen à la pointe de l’attaque lorsque MU joue long).
10′ : Comme chez les Bleus, Anelka joue les fausses pointes. Il décroche souvent pour prendre le ballon à 40 mètres et accélérer, profitant des fausses pistes crées par Kalou et Malouda pour progresser.
13′ : Le partage des tâches est clair entre les attaquants de United. Owen travaille dans la largeur (à droite notamment avec Valencia) et Rooney dans la profondeur.

17′ : Très gros arrêt de Van Der Sar qui sort une tête d’Ivanovic qui reprenait un coup-franc parfaitement tiré par Malouda.
21′ : Chelsea qui prend l’eau côté droit, Anelka vient compenser en ajoutant une ligne dans ce couloir. Il se charge de défendre sur Paul Scholes aussi, pas anodin puisque ça ralentit la circulation mancunienne et permet au milieu d’exercer un pressing plus important. Et de gagner des ballons…
24′ : Les Blues poursuivent leur travail de relance en 2-3, à noter les permutations possibles entre Lampard et Cole à gauche du 3. Côté United, les ailiers rentrent à l’intérieur et Scholes alerte les latéraux qui prennent le couloir.
28′ : Les offensifs de Manchester peinent à exister devant la surface d’Hilario. Park est pris par des un contre trois, Owen n’existe qu’en combinant avec les ailes et Rooney est introuvable dans cette zone de jeu. Pour eux, la solution passe par les côtés (Valencia).

33′ : Joli mouvement des trois côté droit de Chelsea : changement de jeu de Lampard, une-deux Essien / Paulo Ferreira, décrochage de Kalou qui remet dans la course d’Essien dans le couloir. Rien derrière.
35′ : A force d’ajouter des joueurs plein axe à 30 mètres (Park, Scholes), Manchester réussit à trouver Rooney dans cette zone. Résultat, un décalage vers Valencia et une frayeur dans la surface des Blues.
38′ : Très belle explosion de Chelsea en contre. Ca part de la droite avec une ballon gagné sur Park et ça finit à gauche avec une provocation de Malouda sur Vidic. Van Der Sar capte après le relais de Lampard.
41′ : Nouvelle ouverture exceptionnelle de Paul Scholes vers le côté droit de la surface de  Chelsea. Rooney prend le meilleur sur Terry et centre instantanément. Valencia rentre à l’intérieur, se défait d’Ashley Cole et ouvre le score. 1-0.
45′ : Chelsea évolue plus haut. Le 2-3 se transforme en 2-1 avec le seul Mikel à la circulation/couverture et Lampard ou Essien tentant de s’intercaler entre les deux lignes mancuniennes… Qui répondent en se resserrant naturellement.

Mi-temps ! Pas de surprise sur cette première période : les deux joueurs les plus à leur avantage sont en rouge et ont été à l’origine et à la conclusion du seul but de la partie (Scholes et Valencia). Plus globalement, Manchester a semblé mieux terminer la première période en multipliant les passes dans les pieds de Wayne Rooney dans sa zone de prédilection (30/20 mètres adverses). Côté Chelsea, les seules accélérations sont venus de contres bien négociés et de combinaisons réussies sur les ailes. Mais lorsqu’on manque de présence dans la surface…

46′ : Ferguson remplace trois offensifs sur quatre : Owen, Rooney et Park sortent et sont remplacés par Javi « Chicharito » Hernandez, Berbatov et Nani. Les deux équipes ont droit à six changements.
49′ : Travail à trois sur l’aile gauche de Chelsea. Lampard avec Malouda et surtout Ashley Cole qui est lancé dans le couloir… Il centre pour Lampard qui a fait l’effort de rentrer dans la surface mais Evans repousse.
52′ : Chelsea est beaucoup plus agressif au pressing. Ils sont désormais quatre à travailler sur la défense mancunienne pour couper la relation avec Scholes. Mais ça ne fonctionne pas toujours, et le roux continue son récital d’ouvertures.
56′ : Après Cole, c’est Malouda qui remplace Lampard dans le 2-3 de relance. Le milieu anglais est beaucoup plus haut et proche d’Anelka. De l’autre côté du Frenchie, Kalou rentre à l’intérieur pour prendre la profondeur.
60′ : Bon ben Dider Drogba n’était vraisemblablement pas à Cassis vendredi. Parce que là, il remplace John Obi Mikel et entre en jeu à une demi-heure de la fin du Community Shield. Et Sturridge remplace Anelka.

62′ : Les conséquences du double-remplacement, Malouda s’installe au poste de relayeur axial gauche, Kalou prenant le couloir lorsque le latéral (Ashley Cole) ne monte pas.
66′ : Chelsea monopolise le ballon au milieu de terrain et doit faire face à deux lignes de quatre mancuniens plutôt en place… En tout cas dans l’axe car sur les côtés, les montées des latéraux londoniens permettent les décalages.
69′ : Drogba travaille aussi en décrochage comme Anelka. Dans ce cas, comme en début de match, c’est un autre offensif qui prend l’espace à la pointe de l’attaque. Malouda est alerté en profondeur mais Van Der Sar est plus rapide.
71′ : Ferguson réagit à l’entrée de Drogba qui augmente sensiblement la présence de Chelsea dans sa surface : Smalling (un stoppeur) remplace Fabio et s’installe en défense centrale (Evans prenant le flanc gauche).
73′ : Beaucoup plus percutant depuis qu’il a pris la place de relayeur axial, Malouda sort et est remplacé par Yossi Benayoun, l’ancien match-winner de Liverpool.

75′ : Manchester se recroqueville autour de sa surface. Les quatre défenseurs couvrent toute leur surface de réparation et les ailiers redescendent ferme le couloir lorsque Chelsea tente d’y passer. Du grand classique pour garder le score.
76′ : Mais les Red Devils n’en oublient pas les contres. Très grosse sortie de balle plein axe encore une fois opéré par Scholes qui alerte Valencia sur l’aile droite. L’Equatorien déborde et offre le but du 2-0 à Javier Hernandez. Plié.
79′ : Anecdotique mais Ancelotti procède à deux changements : Zhirkov remplace un Cole complètement largué par Valencia et Bruma remplace Paulo Ferreira. Côté United, Giggs pour Carrick et Fletcher pour Scholes.
82′ : Passe exceptionnelle d’Essien dans une espace ouvert par Drogba pour Sturridge… Mais le jeune attaquant perd son face-à-face avec Van Der Sar. Dans la foulée, il retente sa chance… Toujours repoussé mais Kalou suit et marque 2-1.
87′ : On passe les quelques minutes d’euphorie de Chelsea, sans véritable occasion de but néanmoins. Manchester casse le rythme par une longue possession de balle entre les 85 et 87ème minute. La machine ne se relancera pas.

92′ : Deuxième coup de pression des Blues. MU résiste et s’en sort avec une session de possession de balle dans le camp adverse. Possession terminée par le but du 3-1, de la victoire, du Community Shield ouverte par Berbatov. Normal, les meilleurs joueurs étaient à Manchester aujourd’hui et ils ont su faire la différence.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *