Brésil 1-7 Allemagne, l’analyse tactique du Mineirazo

Vous aimerez aussi...

25 réponses

  1. Samos dit :

    Je suis atterré par l’analyse primaire de ce match. Ce n’est pas les allemands qui ont battu le Brésil, ce sont leur public et les politiques brésiliens.

    je joue au foot depuis 40 ans . j’ai joué en coupe de France en amateur comme beaucoup.

    Concernant ce match :
    Cette équipe du Brésil n’est certes pas la meilleure des équipes mais au lieu de se concentrer sur les aspects tactiques qui l’aurait fait perdre, prenons de la hauteur et du bon sens.

    Avant ce match, l’équipe est sous tension depuis le début de ce mondial. Les joueurs ont une pression comme jamais une équipe l’a eue. En quart de final déjà, la tension est tellement forte qu’un joueur aussi prestigieux que Thiago silva est en pleurs lors des tirs au buts alors qu’il ne participe pas au tirs. Lors des hymnes, les joueurs sont quasi en transe lors des hymnes. Plusieurs signes de cette nature indiquent que les joueurs ne sont pas biens.

    Sur cette demi finale, ils sont électrisées, ils ont tellement peur de perdre qu’ils en oublient les bases du foot.
    Les buts qui ont fait basculer le match ne sont que des erreurs. Une équipe de DH aurait également profités des offrandes.

    Complétement choqués, les joueurs à partir du 3ieme but ne sont plus là. Ils ont déjà dans l’après match avec le poids d’une défaite qui a trahi le pays.
    Durant le match aucune agressivité, quasiment pas de tacles, d’accrochage de maillots… un match de débutant.

    Si vous ne prenez pas en compte la culture locale et les aspects psychologiques, alors,il n’est pas nécessaire de discuter  » les allemands sont infaillibles, les maitres du jeux avec 7 buts! Foutaise et ceux qui jouent au foot le savent. Quand vous mettez 7 but à une équipe c’est que ce n’est pas un problème de foot ball, c’est un problème beaucoup plus grave qui n’a rien avoir avec le foot ou alors vous jouez contre un division nettement plus basse que la vôtre. Ce qui n’est pas le cas du Brésil.

    Quant aux allemands, que j’avais donné vainqueur, ils ont fait un match normal avec de la réussite ce qui ne se reproduira pas avec l’Argentine qui sera en finale

    Alors SVP arrêter de nous répéter que ce sont les allemands qui ont battu le Brésil… c’est son propre public, les médias locales et la politique.

    Au plaisir

  2. Nyantho dit :

    C’est incroyable cette infériorité numérique brésilienne à la relance en plein axe au début du match, ils n’ont jamais solutionné ce problème du pressing allemand!

  3. aziz dit :

    @samos:
    La pression a joué uniquement parce que les joueurs savaient au fond d’eux qu’ils n’avaient pas les qualités pour se comparer aux autres. D’où la peur de l’échec.
    Sinon, moi je suis content! Les brésiliens ne font que récolter le prix de leurs bêtises. Ils vont peut-être se réveiller et se rendre compte qu’avoir dénaturé leur football à ce point là, il faut repartir sur des bases saines. Il ne s’agit pas de jouer comme dans les années 60 mais de mettre la technique au centre des préoccupations.
    L’Argentine va t-elle subir la même désillusion ?

  4. Spike dit :

    Es-il possible de faire une analyse tactique du match Allemagne Algérie ? il a été choisi comme le meilleur match de coupe du monde jusqu’ici
    Merci de votre réponse.

  5. @Samos – La pression du public, des médias etc… a entraîné ce qu’il s’est passé entre la 20e et la 29e minute. Mais avant, il y a une histoire à ce match. A 0-0, le Brésil démarre bien et la pression semble les pousser vers l’avant. A 0-1, ça commence à flotter mais ils parviennent à rester dans le match. C’est à 0-2 que l’équipe s’effondre mentalement et que l’Allemagne déroule en profitant de la multitude d’erreurs individuelles de ses adversaires.

    Vous écrivez : « les allemands sont infaillibles, les maitres du jeux avec 7 buts! Foutaise et ceux qui jouent au foot le savent. » Je n’ai jamais écrit ça. Je dis même que l’équipe reste très fébrile en défense et que c’est le travail de son milieu de terrain qui a fait la différence, en plus de la faillite totale côté brésilien (et des choix de jeu qui ont volé en éclats au premier vent contraire).

  6. hari dit :

    @samos, complètement d’accord avec toi

  7. passant dit :

    @aziz
    Incroyable comment le football peut montrer la vanité, l’intolérance, l’arrogance et l’ignorance des gens. Aucune sportivité et analyse fine.

    Comme l’a très bien expliqué l’intervenant « samos », les joueurs n’ont pas joué, sous pression et choqués. De plus le retrait de Thiago Silva qui tenait à lui seul l’alignement de toute la defense depuis le début de ce mondial (sans compter tous ses sauvetages… Pelé le signalait dès le premier tour..) correspond quasiment à la perte de deux joeurs en 1.
    Sans compter l’absence de l’unique meneur de jeu (Neymar). Pas de meneur à l’avant.. pas de gestion de la defense. Face à une équipe juste bien organisée .. et dans ces circonstances psychologiques.. ca explose..

    Pour ce qui est de critiquer les joeurs bresiliens sur leur beau jeu..
    Il suffit de connaitre l’histoire de la coupe du monde pour se souvenir que l’une des plus belles équipes du brésil de 82 et 86 (semblable à la Hollande de 74 et 78) a perdu justement parce qu’elle n’avait pas un jeu defensif rugueux avec un marquage rigoureux et dur à l’image des équipes européenne. Les buts marqués par l’équipe du brésil à cette époque sont spectaculaires. Les buts encaissés, pour la majorité des erreurs de defense, ou placement (l’opportuniste Paolo Rossi)..
    Depuis les années 90, le brésil s’appuie donc sur un jeu défensif (toujours maladroit) et quelques individualités extraordinaires pour gagner ses matchs et non sur un jeu collectif à une touche de balles avec des passes en profondeurs comme seuls ils en avaient le secret il y a 30 ans. La faute… aux brésiliens ou à la necessité de s’adapter au « football moderne », jeu européen musclé et statique dans lequel le déplacement se fait par bloc de 4 à 5 joeurs sans exploits personnels. Le jeu collectif est solide avec des solutions de rechange en cas de méforme de joeurs.. ça marche.
    Ne demandons pas au brésil de représenter l’exotisme attractif du football. Les équipes européennes n’ont qu’à proposer un jeu séduisant.

  8. passage dit :

    Incroyable comment le football peut montrer la vanité, l’intolérance, l’arrogance et l’ignorance des gens. Aucune sportivité et analyse fine.

    Comme l’a très bien expliqué l’intervenant « samos », les joueurs n’ont pas joué, sous pression et choqués. De plus le retrait de Thiago Silva qui tenait à lui seul l’alignement de toute la defense depuis le début de ce mondial (sans compter tous ses sauvetages… Pelé le signalait dès le premier tour..) correspond quasiment à la perte de deux joeurs en 1.
    Sans compter l’absence de l’unique meneur de jeu (Neymar). Pas de meneur à l’avant.. pas de gestion de la defense. Face à une équipe juste bien organisée .. et dans ces circonstances psychologiques.. ca explose..

    Pour ce qui est de critiquer les joeurs bresiliens sur leur beau jeu..
    Il suffit de connaitre l’histoire de la coupe du monde pour se souvenir que l’une des plus belles équipes du brésil de 82 et 86 (semblable à la Hollande de 74 et 78) a perdu justement parce qu’elle n’avait pas un jeu defensif rugueux avec un marquage rigoureux et dur à l’image des équipes européenne. Les buts marqués par l’équipe du brésil à cette époque sont spectaculaires. Les buts encaissés, pour la majorité des erreurs de defense, ou placement (l’opportuniste Paolo Rossi)..
    Depuis les années 90, le brésil s’appuie donc sur un jeu défensif (toujours maladroit) et quelques individualités extraordinaires pour gagner ses matchs et non sur un jeu collectif à une touche de balles avec des passes en profondeurs comme seuls ils en avaient le secret il y a 30 ans. La faute… aux brésiliens ou à la necessité de s’adapter au « football moderne », jeu européen musclé et statique dans lequel le déplacement se fait par bloc de 4 à 5 joeurs sans exploits personnels. Le jeu collectif est solide avec des solutions de rechange en cas de méforme de joeurs.. ça marche.
    Ne demandons pas au brésil de représenter l’exotisme attractif du football. Les équipes européennes n’ont qu’à proposer un jeu séduisant.

  9. thibaut dit :

    @Florent Toniutti
    Scolari a quand même vendu le match, il pouvait densifier son milieu de terrain mais il a gardé la même formation contre les Allemands et il l’a payé cher alors qu’ils étaient déjà plus que limites sur les matchs précédents.

    Honnêtement je m’attendais à ce que le Brésil joue en contre comme l’année dernière quand ils avaient dominé l’Espagne. Au lieu de ça ils ont mis en place un énorme pressing dès le début de la partie.

    C’était aussi un bon choix mais alors il fallait le faire avec efficacité et ils n’ont pas su concrétiser. Les Allemands ont donc laissé le ballon aux Brésiliens car ils savaient que leur animation était inexistante, pour ensuite le récupérer suite à des erreurs et les mettre en danger.

    Le problème du Brésil pendant cette coupe du monde c’est qu’ils n’ont pas eu de fond de jeu. Scolari comparait son équipe à l’Atletico mais que ce soit en contre ou avec une énorme pression ils ont failli car ils ne jouaient pas avec la tête mais avec les sentiments, en balançant devant pour forcer le match.

    Les Allemands ont su faire circuler le ballon tranquillement quand ils l’avaient et ont su exploser en contre quand ils le laissaient au Brésil, ces derniers n’ont pas su créé quelque chose au milieu de terrain et n’ont fait que jouer long sans que cela ne change grand chose.

    P-S: Je vois que vous n’allez pas sur TF1 pour analyser vos matchs, pourriez-vous me donner le site sur lequel vous les trouvez svp ?

  10. deo dit :

    @samos tu es un fan du brésil ça se voit. mais tu es malhonnête dans ton commentaire. il faut reconnaître quel l’Allemangne a été plus forte au lieu de dire que c’est la faute du public et tout le reste des bobards que tu racontes. pour faire face à ce problème de pression du public, ils sont partis jusque recruter un psychologue pour ces bébés très émotifs que LFS a emmené à ce rdv mondial du foot. on est pas venu ici pour s’amuser. Que les bébés restent à la maison.

    Tu parles de si l’Allemagne peut faire la même chose contre l’Argentine? je crois que tu ne dis pas la vérité quand tu dis que tu as joué en France je ne sais où. en plus tu ne suis même pas bien les compétitions. tu as sans doute oublié que cette quasi même Allemagne a distribué 4 buts aux grandes nations de foot la saison passée et parmi ces nations figurait une certaine Argentine emmenée par un certains Messi. Tu a peut être oublié aussi la gifle qu’a reçue le Portugal au début de ce BRÉSIL 2014. Ne viens pas nous distraire ici avec tes commentaires de je ne sais comment les qualifiés…. merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *