Bayern Munich 4-0 Barcelone, l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

11 réponses

  1. Jeremy dit :

    Magnifique article, limpide et éclairant.
    Bravo pour l’avoir publié si tôt après le match :)

  2. Julius dit :

    Très bon article, je pense que peu de gens ont insisté sur le travail monstrueux de Martinez en défense, surtout pendant la première mi-temps.
    L’article confirme mes impressions sur ce très bon match et permet d’approfondir, merci beaucoup :)

  3. .k. dit :

    Très intéressant, comme d’hab !

  4. aziz dit :

    Bob, bon… c’est bien la fin d’un cycle…
    Je suis déçu mais c’est le foot à haut niveau: qui n’avance pas recule. Et puis le Bayern est un beau successeur (s’il gagne et confirme après).
    J’étais assez impressionné par le rythme que les allemands ont mis. La ligne des 4 « avants » dont tu parles n’a jamais faibli et a littéralement bouffé les barcelonnais. A noter la prestation catastrophique de …Villanova ! Ahurissant aucun changement jusqu’au 4-0!!! Il aurait pu faire entrer Fabregas à la place de Sanchez ou Pedro pour animer un peu mieux le milieu, rien!
    Bon, il est temps aux spécialistes de se pencher sur un bilan de l’époque Barça: Qu’a apporté le Barça au jeu ?
    Dans 20 ans ( si je suis en vie) quand je repenserai à cette période, ce qui me viendra çà l’esprit c’est cette technique en mouvement, ce ballon qui décolle pas des pieds de Xavi, Iniesta et Messi et enfin cette image de la circulation incessante du ballon jusqu’à ce qu’une percée fulgurante de Messi transperce l’adversaire.
    Et avant que j’oublie : Excellent travail Florent.

  5. Jérémie Boilan dit :

    Très bon article. Je pense tout de même que le Bayern était surtout plus fort physiquement et mentalement. Le Barça n’a pas pu déployé son jeu en partie à cause du travail collectif allemand mais également parce qu’il est cuit physiquement cette saison. Et effectivement, Messi, lorsqu’il n’est pas en forme, est un gros problème pour cette équipe. Si le pressing est une force du Barça, hier, il y avait un homme en moins pour presser. Messi n’a couru que 7,4 km ! 2,5 de plus que Valdes et d’hab, il en est entre 8,5 et 9 km.

  6. MELLET dit :

    Très bel article. Juste une petite remarque : tu oublies dans les limites la faiblesse du barça dans les duels aériens. D’ailleurs, en vue de nombreuses autres équipes comme ce bayern justement, chelsea, manchester united,…ce point faible du barça apparait comme vraiment très frappant. Tu dis par exemple toi-même avant ce paragraphe sur les limites barcelonaises qu’un aspect de la tactique bavaroise a été de forcer les défenseurs catalans à allonger leurs passes vers leurs coéquipiers attaquants.

  7. Souhail dit :

    Très bonne analyse comme d’habitude. je me permets de rajouter que non seulement physiquement et mentalement le barca était cuit mais aussi tachtiquement ils étaient surpassés, Tito a très mal joué le coup.
    il faudrait qu’enfin ils se rendent à ‘évidence et qu’ils comprennent que leur supprématie, c’est révolu.
    il faudrait aussi qu’ils comprennent que dans un match A/R il faut se protéger les arrières à l’extérieur, se prendre 1 but ou 4 c’est pas la même chose, et franchement ils ne sont plus capables d’aller gagner un match à Muncih contre une équipe comme le Bayern.
    Arbitre impossible!

  8. Rzack dit :

    J’ai lu quelques critiques intéressantes sur le Barça. C’est fatiguant à la longue d’entendre critiquer ce qui se rapproche encore de la perfection en comparaison du jeu du Bayern. C’en est presque honteux des voir des tactitiens, payés à coup de millions, n’offrir que du physique pour battre une équipe de foot. Il est devenu normal pour une équipe de refuser le jeu face à Barcelone. Et ce sont des mecs qui ont des couilles et qui rentre retrouver leur épouses.
    Il est vrai que le Bayern n’est pas pas le Réal de Mou, ou Chelsea… Cependant, aucun d’entre-vous ne niera que Roeben Ribéry ont déjoué hier pour que leur équipe passe.
    Et puis, le rapport est simple: le jeu du Bayern ne transcende pas. Je veux dire par là qu’il est efficace. Mais pas magique.
    Oui, le Barça est très mal en point: ils sont physiquement et mentalement cuits et n’arrive plus à avoir faim de victoire ( carence notre TITO )
    C’est déjà une prouesse pour des compétiteurs d »avoir conservé cette rage pendant 3,4 ans.
    Ils devraient à mon sens préparer la saison prochaine avec les les promus du centre de formation. Ce qui n’avance aucunement la retraite de notre XAVI.
    Ils gagnent en effet quand ils fournissent au moins 130% de la prestation de l’adversaire dans tous les domaines du jeu.
    Enfin, les supporters du Baça m’excuseront, je ne critique pas ici leur position, je dis dis que TITO a fait le match qu’il a cru bon de faire, je pense que dans leur philosophie, s’adapter de trop à l’adversaire est déjà une marque faiblesses, ils l’ont déjà fait en isolant Messi.
    Et puis, le banc n’est prêt… Song est encore trop gros: 2,3 kilos… 2 saisons pour le rentabiliser c’est long…

  9. djamel dit :

    ou est les vidéos de les chroniques tactique ?

  10. Cracked dit :

    J’ai eu l’impression que le Bayern a aussi beaucoup compté sur les coup de pied arrêtés, avec pas mal d’expérience et de réussite pour Muller qui en reprend un de la tête et qui fait un espèce de tampon à l’américaine (nouveau geste technique ?) sur un défenseur pour le but de Robben.
    Même au niveau de l’expérience et de la réussite, le Bayern a dominé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *