Bayern Munich 0-4 Real Madrid, l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

21 réponses

  1. socerstar dit :

    guardiola son style est la possession il devrait réinventé une animation nouvelle, pour déjouer les prise a 3. une sorte de circulation de balle complètement nouvelle mais toujours et encore plus usante pour l’adversaire et pouvoir trouver le troue sur des déplacement ultra précis, si cela est possible…

  2. franz dit :

    Il y a quelque chose que je ne comprends pas :
    puisqu’il y a prise à 3 sur ribery et/ou robben au moment où ils ont la balle. On est bien d’accord que le reste de l’équipe bayern est plus libre.

    Pourquoi ou plutôt comment, le bayern n’a pas réussi à en profiter ?
    On le vois sur la première prise de vue, le bavarois en retrait est libre et semblerait pouvoir s’avancer/tirer…
    (Est-ce la différence avec le barca des années gardiola, le manque de joueur capable s’avancer dans cette zone dense en dribble et une-deux ? )

    Par ailleurs, ca me rappel un peu le france ukraine où à l’aller on utilise mal ribery et ou au retour on « réussi à profiter » des espaces qu’il provoque.

    Franz

  3. Phyx dit :

    Je pense que ce qu’il manque à Guardiola avant tout, c’est son Xavi, c’est-à-dire Thiago, pour trouver les décalages dans le bloc adverse.

    En tout cas, je me demande bien comment il est possible de déjouer la tactique défensive du Real.

    Que devrait-on faire dans ces cas-là ? Faut-il laisser le ballon à l’adversaire qui ne s’y attend pas pour le forcer à se découvrir ?

  4. Medhmoura dit :

    A mon avis, Ancelotti a fait exécuter a son équipe un 4-4-2 à l’italienne avec un pressing efficace et des contres rapides comme mis en place par le légendaire Arrigo Sacchi. Un système que les joueurs madrilènes ont exécuter à la perfection bien qu’ils ne sont pas vraiment familier avec se type de tactiques. Cette stratégie s’avère encore comme la meilleure solution contre un jeu de possession(Ceci explique peut être pourquoi l’Italie demeure toujours invaincue contre l’Allemagne en match officiel).

  5. Jack dit :

    En gros le Bayern s’est retrouvé coincé entre le 4-2-3-1 de la saison dernière et le 4-1-4-1 de Guardiola. Au match aller c’est Mandzukic qui était trop seul face à Pepe et Ramos et au match retour c’est la défense qui manquait d’un Javi Martinez reprenant le rôle de Busquets au Barça. Au fait il aurait soit fallu que Ribéry et Robben puisse faire le même pressing que Villa et Pedro faisaient pour Guardiola ( c’est à dire des courses diagonales de l’aile vers l’axe) ou que les joueurs passent intelligemment d’un 4-1-4-1 à un 4-4-2 pour pas que Mandzukic se retrouve seul. C’est le manque de cohésion qui a manqué au fait au Bayern sur ces deux matchs dans leur système défensif.

  6. ChelseaWin dit :

    Ancelotti adapte son style face à l’adversaire, Guardiola est prisonnié du sien.

    Il a voulu changer son équipe, le fond est resté le même, ajoutez à cela des problèmes de cohésions et d’organisations, les mêmes limites tactiques que ceux du Barca. Autrefois une machine qui carburait, aujourd’hui rouillée, prisonnié d’un idéologue du football incapable d’évoluer quand cela devient nécessaire. Le 4/2/3/1 c’est bien, mais l’essayer avant d’affronter une fabuleuse équipe telle que le Réal, c’est mieux !

  7. hari dit :

    Peut-être qu’un pressing diagonal des ailiers avec fermeture des couloirs par les milieux aurait pu être une solution. Mais je ne pense pas que Guardiola ( et le Barça par ailleurs ) puissent retrouver leur domination sans partage sur tous les clubs européens ( avec cette même conception du jeu ).

    Le football évolue et aujourd’hui cette équipe du Real a définitivement démontré que cette façon de jouer « de Guardiola » n’est devenu qu’un schéma de jeu parmi tant d’autres noyé dans la masse, mais incapable de refaire surface pour régner sur tous les autres.
    Par là je trouve dommage que le Bayern ne joue plus comme la saison précédente car là, ils pratiquaient un football moderne capable de régner sur son temps, pour moi ils ont fait un pas en arrière en voulant toucher au tiki taka…

  8. aziz dit :

    Salut,
    Que de fossoyeurs dans les commentateurs !!
    Critiquer le Bayern oui, Guardiola et sa rigidité tactique oui, mais oser dire que le style Barça 2009-2012 « n’est devenu qu’un schéma de jeu parmi tant d’autres noyé dans la masse » c’est être ingrat envers un football brillant qui nous a enchanté. Je vous rappelle que Guardiola et son football ont montré qu’on pouvait être champions avec des petits gabarits pourvu qu’ils courent vite, que l’alchimie entre la possession de balle, le pressing et la technique en mouvement était plus importante que la puissance, les centres et les tirs. Qu’aucune défense ne résistait à des dribbleurs quand ils savaient quand dribbler et quand passer la balle. Guardiola s’est juste trompé d’équipe: on fait pas jouer en technique et en finesse les allemands, c’est contre nature. Son football, Guardiola aurait dû le vendre aux sud-américains, là où il y a des gens capables de faire la différence technique sur des petits espaces, des DRIBLLEURS. Evidemment, ça paye moins bien au Mexique ou en Argentine…
    Sur le match, il n’ y a rien à dire. Pour moi, l’erreur est la même qu’au match aller. Encercler le réal quand tu n’as pas Xavi-Iniesta-Messi (et encore au sommet de leur forme), ni la rapidité de repli est un suicide. Ce que je retiens au delà du fait que le match a été plié sur des fautes défensives (et de repli….)est que le bayern n’a pas été capable de marquer un seul but en deux rencontres!! Le Bayern a bien mis le siège et les joueurs qu’il fallait dans la zone (Ramos et Pepe étaient parfois à deux contre deux)mais la vitesse n’y était pas, ni les solutions individuelles (dribbles). Après coup, il aurait mieux valu pour eux de jouer à l’aller et au retour comme l’Espagne: possession et patience.
    Quant au réal, il faut être admiratif devant cette volonté conservée de gagner la décima alors qu’ils sortent de 4 ans de frustrations intenses. Quelqu’un comme Ramos (défenseur moyen quoiqu’on dise) qui arrive à garder sa grinta intact alors qu’il est gavé de titres, vraiment chapeau.

  9. hari dit :

    Dire que ce schéma de jeu est noyé dans la masse ça caricature je l’avoue mais en rien je suis ingrat, le Barça a dominé football européen pendant très longtemps, il était au-dessus du lot.. Mais comme on pouvait s’y attendre ça n’a pas duré éternellement c’est comme l’évolution d’un prédateur et d’une proie quand l’un devient puissant l’autre s’adapte en devenant + rapide pour lui échapper et ainsi de suite…

    C’est pareil au football ;)

  10. khelil berbeche dit :

    Le probleme de Guardiola au bayern c’est qu’il lui manque un tito valinova sur le bon de touche pour lui donner l’analyse et les solutions tactiques pour qu’il puisse réagir rapidement. Je pense dans des matchs pareil ça pardonne pas . Tito est une grande perte pour le football mondial et évolution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *