Bayern, Barça : le pressing et leurs moteurs

Après avoir vécu des fortunes diverses lors de leurs matchs aller respectifs, le Bayern Munich et le FC Barcelone ont réalisé de très grandes performances mardi soir. Leurs objectifs au coup d’envoi avaient beau ne pas être les mêmes, les deux formations les ont atteint avec brio en s’appliquant à asphyxier leurs adversaires pour ne pas leur laisser le moindre espoir.

densite

Que ce soit dès la perte du ballon ou face à la relance adverse, Bavarois et Blaugranas ont toujours voulu défendre en avançant. Et les chiffres sont sans appel : les deux formations ont récupéré quasiment autant de ballons dans le camp adverse en une mi-temps que lors des 90 minutes disputées la semaine dernière face aux mêmes adversaires.

Une réussite qui a privé leurs adversaires des ballons de contre-attaque (utile pour le Barça) tout en leur permettant de multiplier les temps de jeu dans la moitié de terrain adverse (utile pour le Bayern). Ci-dessous, comparatif des « maps » de ballons récupérés par le Bayern, à l’aller et au retour : 51 à Porto dont 18 dans le camp adverse sur 90 minutes de jeu, 36 à Munich dont 17 dans le camp adverse sur 45 minutes.

IMG_2018 IMG_2019

Thiago et Busquets, n°1 dans le camp adverse : 

Sans grande surprise, ce sont deux joueurs sortis de la Masia qui affichent les meilleures chiffres à ce niveau. Loin d’être un simple « sentinelle » devant la défense, Sergi Busquets est allé chasser les Parisiens très loin dans leur moitié de terrain pour le résultat que l’on sait. Après sa sortie, les Catalans ont d’ailleurs joué bien plus bas.

 

Mais ces statistiques ne sont rien à côté de celles de Thiago Alcantara, qui a complètement verrouillé l’axe gauche de son milieu de terrain. Dès la mi-temps, le milieu – champion d’Europe espoirs sous les ordres de Julen Lopetegui – affichait 10 récupérations de balle, dont 6 dans le camp adverse.

Evidemment, Busquets et Thiago n’auraient pas récupéré autant de ballons – ou en tout cas, pas aussi haut – sans la contribution de leurs attaquants en première ligne pour gêner les relances adverses. Mais par leur excellent placement, ils ont converti les efforts de ses derniers en ballons récupérés.

IMG_2020 IMG_2021

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *