S01E18 : Avant Bayern Munich-Borussia Dortmund

En quart et en demi-finale de la Ligue des Champions, le Barça et la Juve se sont heurtés au système défensif du Bayern Munich (lire : Théorie : défendre comme le Bayern Munich ?). Extrêmement efficace au milieu de terrain, celui-ci a annihilé les points forts des attaques catalane et bianconera. Mais en proposant d’autres armes, le Borussia Dortmund aura peut-être des chances de le prendre à défaut samedi soir. Zoom sur ces circuits qui pourraient gêner la défense bavaroise.

Cette analyse vidéo complète l’analyse tactique de la rencontre, à retrouver ici : Real Madrid 2-0 Borussia Dortmund, l’analyse tactique.baybor

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. aziz dit :

    Très bonne analyse!
    Je suis convaincu par la solution 2 car comme tu le dis (vers 7′), la force du Borussia est cette capacité à manoeuvrer en bloc même en partant de son propre camp. ça donne l’impression d’un tsunami. Le bloc monte inexorablement alors qu’on a l’impression que les joueurs sont statiques. C’est le résultat d’un entrainement tactique intensif basé sur la justesse et la rapidité de passes courtes. ça c’est du fond de jeu! Par Globe Globe.

  2. maxime dit :

    Merci pour cette vidéo. Je suis moi-même fan du Bayern et je suis toujours impressionné par leur défense

  3. Mike dit :

    Au top l’analyse tactique Florent, comme d’hab…
    L’absence de Götze va forcement changer un peu les choses maintenant. Si Grosskreutz prend sa place et Reus joue dans l’axe, est-ce que les deux solutions (jeu long et combinaisons en bloc) n’en seront pas affectees ? Sans parler de son jeu dans les petits espaces et de sa vitesse, Götze etait aussi super precieux sur certains longs ballons dans l’axe, parvenant a proteger le ballon et a vite lancer le jeu dans le camp adverse. L’absence de Reus sur un cote reduira un peu le danger egalement, meme s’il se fait des permutations ds le match. Bref, comment voyez-vous le plan B ?

  4. flaco75 dit :

    Deux éqipes qui se connaissent parfaitement.
    Les entraîneurs vont-ils garder leurs schémas tactiques habituels en misant sur la forme et le moral de leurs joueurs ?
    Ou bien vont-ils réserver une surprise à leur adversaire pour un match pas comme les autres ?
    Une finale pleine de promesses.

  5. Nimbus dit :

    De mieux en mieux, ces analyses vidéos !
    Bravo !

  6. Y’a plusieurs possibilités : poste pour poste comme tu le dis avec Grosskreutz et Reus à gauche et dans l’axe. Ca diminue le potentiel technique et dans les petits espaces. Par contre, Grosskreutz est un coureur comme peut l’être Kuba côté opposé. Ca réduit la possibilité entre les lignes, mais augmente les solutions dans la profondeur sur les longs ballons (déviation de Lewandowski dans la profondeur au lieu de remettre en retrait). Plus de déchet sans doute, mais danger aussi possible. Les autres possibilités, c’est Gundogan en 10 devant Sahin et Bender, qui permet de varier les sorties de balle ; ou Gundogan en 10 devant Bender et Kehl pour privilégier la solidité défensive de l’équipe. Personnellement, l’association de Sahin et Gundogan me paraît la plus intéressante… Mais il parait que Sahin n’est pas des plus réguliers, et il est impossible d’aligner un joueur dans un mauvais jour pour une finale de C1.

  7. Mike dit :

    Comme tu le dis, il risque d’y avoir plus de dechet avec cette solution. Surtout que si ca joue au centrage devant la surface, Lewandowski il aura du boulot seul face a Dante et Boateng. C’est vrai que la soluce Gundo en 10 et Sahin en 8 a de la gueule. Je ne connais pas bien le personnage NS, mais vu son talent, c’est sur qu’il y a un truc qui ne va pas pour qu’il n’ait demarre aucun match de C1. J’espere tout de meme qu’on verra plutot ca que Kehl-Bender. La tu prends le risque d’etre accule pendant 90 minutes et on a vu ce que ca donnait simplement sur les 10 dernieres minutes a Madrid.
    En tout cas, esperons que la finale sera equilibree pour la beaute du jeu!

  8. massi dit :

    mais la deuxième solution peut provoque des dangers au borussia surtout les contre attack du bayern avec la vitesse du roben et ryberi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *