Real Madrid 3-4 Barcelone : du coup d’envoi au but d’Iniesta (7e)

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. aziz dit :

    Enfin l’analyse mon cher Florent! Je m’impatientais ! J’attendrai la fin pour commenter.

  2. aziz dit :

    Bon, finalement je ne peux pas attendre la fin pour commenter.
    Comparons avec l’époque de Mourinho: le pressing de début de match était beaucoup plus intense avec l’implication des attaquants (Ronaldo et Benzema) sur les centraux (les passeurs). On connait le résultat: ça marche 20 minutes et après tout le monde (au réal) est épuisé, le Barça refait surface et domine tout le reste de la partie. Conclusion: pour contrer les Barça faut attendre bas (comme Chelsea et l’Inter) et mettre un cordon sanitaire sur Messi. Sauf que le réal n’a pas cette culture… Je suis donc très pessimiste sur les chances du réal pour la finale de la Copa del Rey, à moins d’une défaillance du Barça (ce qui n’est pas impossible, ils en ont pris trois quand même!).

  3. Dieu - Bosque dit :

    Ton analyse du match aziz, est assez loin de la vérité.

    On a vu un Madrid avec des attentions que ce soit la hauteur du positionnement du bloc équipe ou le pressing effectué par les joueurs (qui n’est pas le pressing de l’époque Mourinho vu que l’analyse montre bien que seule Benzema presse les défenseurs alors que sous Mourinho c’était Ozil ¨+ Karim et qui allait même chercher le gardien).

    Comme je viens de le dire, le pressing n’était pas aussi excessif que celui des clasicos de Mou, plus contrôlé et moins épuisant – sauf pour Di Maria – par contre beaucoup moins de rigueur dans le replis comme le montre le premier but.

    Le Real au niveau des occasions net ou des tirs était sensiblement au même nombre que celui du Barca.
    Rappelons qu’avant l’expulsion de Sergio Ramos ( expulsion logique) le Real est devant au score et c’était loin d’être illogique ou contre le cours du jeu.
    Même si bien sur on pourrait revenir sur la façon dont arrive le but de CR mais ça ferait pas vraiment avancer grand chose.

  4. antoine dit :

    bonjour, merci de ces analyses votre boulot est vraiment intéressant

    j’aimerais bien avoir une analyse du travail de busquets car tout le monde dit qu’il vaut 40 millions d’euro mais perso comparé à des milieu defensif comme matic, yaya touré, ,xabi alonso , motta, gundogan ou même des légende qu’ont était des viera, makélélé je le trouve vraiment pas terrible défensivement en plus il tombe à chaque coup d’épaule…

    alors peut être son impact est t-il ailleurs mais j’aimerais vraiment une analyse la dessus car quand je vois song sur le banc qui était exxellent avec arsenal je comprend pas

    merci pour ces analyses en tout cas

  5. Jack dit :

    @antoine
    Salut, je comprends ta perplexité au sujet de Busquets mais c’est normal car c’est le joueur de l’ombre par excellence. Son rôle comme milieu défensif est assez inédit puisqu’il doit être le seul qui défend sans un deuxième milieu défensif (comme dans le 4-2-3-1 par exemple). Le principe c’est que Busquets au lieu de contenir les attaques adverses et protéger ses défenseurs, avance et tente de casser les contre-attaques dans l’œuf. Exemple: le Barça est dans la zone adverse et perd le ballon, les défenseurs et Busquets montent au pressing afin de couper la contre-attaque, Busquets gêne le porteur de balle et doit soit lui prendre le ballon, soit le gêner suffisamment pour que la passe qu’il fera arrivera dans les pieds d’un défenseur. Quand ce pressing est bien exécuté, le ballon revient vite dans les pieds du Barça et le jeu reprend comme il l’était. Si ça ne fonctionne pas, tous les joueurs recule et on défend normalement. Busquets est aussi important pour le jeu offensif car il est très doué techniquement, conserve très bien le ballon et forme un entre-jeu excellent avec Xavi, Iniesta et Fabregas. Après c’est vrai que quand il s’agit de défendre en reculant il n’est pas aussi bon qu’un Matic ou un Xabi Alonso et comme le Barça n’est plus aussi efficace au pressing qu’auparavant il en souffre car il défend plus bas. Un exemple de défenseur type Busquets c’est ce qu’a fait Cabaye avec l’EDF contre l’Ukraine. Ci-joint une vidéo pour que tu comprennes mieux que mes longues et ennuyeuses explications: http://www.youtube.com/watch?v=h00GkvAqxB4
    P-S: Tu comprendras mieux aussi pourquoi Song a du mal avec le système du Barça et pourquoi Yaya Touré qui aime trop aller de l’avant a du partir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *