Image par image : le but de Pastore face au Barça

Barcelone 0-0 PSG, 50ème minute de jeu. De la construction catalane à la finition parisienne, retour sur les 27 secondes de jeu qui ont fait trembler le Camp Nou. Avec, dans les rôles principaux, Pedro, Marco Verratti, Zlatan Ibrahimovic et, évidemment, Javier Pastore (lire aussi : FC Barcelone 1-1 PSG, l’analyse tactique).

Après avoir récupéré le ballon dans son camp, le Barça remonte par la droite en utilisant Daniel Alves. Le Brésilien attire logiquement Pastore et les milieux parisiens vers lui. Le décrochage de Fabregas dans sa zone entraîne le déplacement de Thiago Motta dans le couloir. Dans l'axe du terrain, Verratti reste lui au contact d'Iniesta. En retrait par rapport à la première ligne parisienne, Xavi est libre de tout marquage puisque Ibrahimovic et Lavezzi ne reviennent pas défendre. Les deux hommes restent devant afin de dissuader le trio Busquets-Piqué-Adriano de trop se livrer.

Désormais en possession du ballon, Xavi voit Thiago Motta sortir à sa rencontre dans le but d'empêcher sa progression dans le camp parisien, que ce soit balle au pied ou sur une passe. Le capitaine du Barça a toutefois tout le temps de renverser côté opposé, soit en passant par Iniesta, soit en jouant directement vers Jordi Alba qui démarre dans son couloir. Dans l'axe, Verratti anticipe en cas de transmission vers Iniesta : en serrant le marquage de cette manière, il peut empêcher ce dernier de pouvoir pénétrer à l'intérieur (soit entre Verratti et Motta, ce que fera Messi quelques minutes plus tard sur le but égalisateur). Dans la même zone, Moura est en position pour couvrir si Iniesta se retourne vers le couloir.

Le ballon arrive jusqu'à Iniesta. Verratti est au contact et oblige son adversaire à jouer vers l'extérieur. Jordi Alba poursuit sa course vers l'avant pour épauler Pedro, opposé à Jallet dans le couloir. Moura doit faire l'effort pour prêter main forte à son latéral. A noter qu'en haut de l'image, Pastore commence à revenir dans l'axe en suivant le mouvement de Fabregas.

La course de Jordi Alba a embarqué Moura dans la profondeur et libéré Pedro. Une fois servi, ce dernier s'est retrouvé libre de repiquer à l'intérieur en attendant que Jallet sorte de l'alignement défensif et que Verratti lâche Iniesta pour venir à sa rencontre. Les deux Parisiens étant loin, Pedro a un bel intervalle entre Alex et Thiago Motta pour rechercher Fabregas. Malheureusement pour lui, l'ancien milieu de l'Inter anticipe bien et coupe la trajectoire du ballon. A sa gauche, Pastore est replacé dans l'axe : il suit le déplacement de ses partenaires du milieu de terrain.

Après l'interception de Thiago Motta, c'est Verratti qui hérite du ballon. Il doit d'abord résister au pressing de Pedro qui, ayant vu sa passe ne pas arriver à destination, se précipite dans les pieds de l'Italien. Calmement, ce dernier l'efface et se retrouve face à la deuxième ligne du Barça : Xavi et Iniesta. Porter le ballon ou jouer court seraient prendre le risque de voir les deux Catalans sortir au pressing. Un choix périlleux, surtout si Fabregas et Villa reviennent mettre la pression dans le dos de ses partenaires. Le jeu mi-long ou long s'impose vers Ibrahimovic ou Lavezzi. Pastore démarre pour aller soutenir ses attaquants.

Verratti choisit la voie des airs pour trouver Ibrahimovic, décroché de sa position d'avant-centre. Premier bilan : une récupération de balle de Thiago Motta, un contrôle et une passe de Verratti ont suffit pour éliminer plus de la moitié des joueurs du Barça (Alba, Fabregas, Villa, Xavi, Iniesta, Pedro). La défense centrale du Barça est en plus privé de Busquets sur cette action. Le milieu défensif s'est décalé dans le couloir gauche pour couvrir la montée de Jordi Alba et suivre Lavezzi, volontairement excentré sur cette action. Ibrahimovic devance facilement Adriano et peut servir Pastore qui se retrouve dans le sens du jeu. En attendant les replis de Daniel Alves et Busquets, c'est un deux-contre-deux qui se joue plein axe.

Sorti dans le dos d'Ibrahimovic au départ de l'action, Adriano poursuit sa montée pour empêcher Pastore de jouer le ballon. Mais l'Argentin retrouve son partenaire qui se retrouve libre de tout marquage puisque Piqué est resté en couverture. Face au jeu, le Suédois se retrouve avec deux options : Pastore à la gauche de Piqué, ou Lavezzi à la droite, qui rentre depuis l'aile pour prendre la profondeur. Adriano battu, Busquets doit faire l'effort pour revenir défendre aux côtés de Piqué.

A partir du moment où Busquets stoppe sa course pour s'aligner avec Piqué, Lavezzi est hors-jeu et n'est plus une solution. Ne reste plus que Pastore, parti de plus loin et encore en bonne position. Adriano est en retard et Piqué est trop court dans sa tentative d'interception. Avec Busquets qui s'est arrêté, le n°3 du Barça est éliminé. Tout se joue désormais à la course entre Pastore et Lavezzi d'un côté, Adriano et Daniel Alves de l'autre.

Ayant ralenti sa course à partir du moment où il s'est retrouvé en position de hors-jeu, Lavezzi est rattrapé par Adriano qui se positionne entre les deux Parisiens. Pastore doit y aller en solitaire. Il résiste au retour de Daniel Alves -excusez du peu- et bat Victor Valdes. Le PSG mène 1-0. En 12 secondes, Pastore fait une vingtaine de mètres mètres pour atteindre la ligne médiane, jouer le une-deux avec Ibrahimovic puis partir en profondeur sur 40 mètres pour finir dans la surface de réparation adverse. Il est encore loin de CR7, mais c'est déjà pas mal pour un joueur réputé "lent"...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *