La L1 et les autres : une analyse statistique du « déchet technique »

11 réponses

  1. sneaky dit :

    Le fait que les équipes de L1 défendent plus regroupés peut jouer sur ce genre de stats non ?

  2. lotrian dit :

    En écho au très bon article des Cahiers du Foot sur les statistiques, on peut faire dire un peu n’importe quoi aux stats, même s’ils permettent d’avoir un bon coup d’oeil à la situation. ;)
    Si le niveau technique du championnat n’est évidemment pas le meilleur d’Europe, peut-être ces stats sont-elles pondérées par une approche plus défensive (à la fois tactiquement, mais aussi en termes d’engagement physique). Ainsi, à part le fait qu’elle ne résulte pas d’un tacle, la notion de « perte de balle non-provoquée par un adversaire » reste vague. Elle peut aussi bien faire référence à un centre au troisième poteau qu’à une perte de balle provoquée indirectement par le défenseur (bon positionnement, interception).
    Il serait intéressant d’analyser ces mêmes statistiques dans le cadre de rencontres européennes (même si par la même occasion, ne resteraient théoriquement que les meilleures équipes de chaque championnat)

  3. Croiser les stats, ce n’est déjà pas la même chose que de parler à partir d’une seule même si on reste en effet dans la simple lecture de données ici. Il y a de multiples manières de lire la chose, d’où le titre : « une analyse statistique », et pas « l’analyse ».

    Ensuite, non la perte de balle non-provoquée ne renvoie pas au centre au 3e poteau (en tout cas, pas à ce que je sache). Ce genre d’exemple partirait dans la catégorie des centres manqués. Là, on est sur une situation où la balle est perdue par un joueur qui l’a reçue ou est en train de la recevoir.

    Il y a en effet tout le volet des centres et passes qui doit s’ajouter à cette stat pour avoir une vision d’ensemble du déchet technique des équipes et des différents championnats. A rapprocher aussi de l’orientation de passes : vers l’avant, latérales, en retrait…

  4. Fiscal dit :

    J’aurais calculé le ration dans l’autre sens, ces chiffres sont particulièrement éloignés d’un geste concret. Par exemple, difficile de dire à quoi correspond 41.8 en Bundesliga : un mauvais contrôle est réalisé toutes les 41.8 passes, c’est obscur. Ratio mauvais contrôle par nombre de passes, ça donne un pourcentage de passes « ratées » par le critère mauvaise réception. Surtout que l’écart est beaucoup moins flagrant: 2.42% en Bundesliga, 3.24% en Ligue 1, ça reste raisonnable comme écart entre le 1er et le 5ème.

  5. 5moufl dit :

    @Fiscal – Même différence.

  6. Fiscal dit :

    @5moufl
    Ben non… 41.8 contre 31.2 ça fait dix points d’écart. Dans l’autre sens il y a moins d’un point. Sur le terrain c’est la même chose mais selon la manière de le présenter, tu peux dire qu’en Bundesliga c’et vachement plus fort qu’en Ligue 1, ou que les deux se tiennent sensiblement dans le même ratio.

  7. Quelque soit le choix, tu peux aussi voir qu’il existe un écart significatif entre la Ligue 1 et les 4 autres championnats. Et pas uniquement la Bundesliga.

  8. Fiscal dit :

    @Florent Toniutti – Oui écart il y a, et je prends la Bundesliga en comparatif car c’est le leader de la stat. Mais l’écart n’est pour moi pas significatif, même en niveau international. En fait ce sujet est très intéressant, mais nous pousse aussi à demander du détail, d’autres chiffres! Quel est le ratio de passes ratées dans chaque championnat? Tous critères confondus dans un premier temps, puis critère par critère (mauvais contrôle, mauvaise passe, interception, même faux rebond si on veut) et de ces stats on dégagera certes une suprématie non-française, mais aussi des carences dans d’autres championnats. En fait mon premier commentaire vise à souligner que la Ligue 1 n’est pas le cancre du big five contrairement à ce que l’on s’imagine. Le championnat manque simplement d’hétérogénéité, de concurrence. Mais de ce côté, la Liga et la serie A n’ont pas grand chose à nous apprendre. Quand on voit les stats du PSG et de son poursuivant, on met le doigt sur un vrai problème. Mais je ne crois pas que les autres championnats soient plus homogènes.

  9. J’ai fait plusieurs tableaux de fin de saison, en ramenant beaucoup de données par rapport au nombre de passes effectuées. Je les mettrais en ligne après la fin du championnat de Serie A. Ca permettra d’occuper l’été, pendant et après la Copa America. Chacun pourra trouver des choses à redire sur son club favori d’ailleurs.

  10. Galla dit :

    @Fiscal

    En valeur absolue, quand tu dis « 2,42% contre 3,41% », on a l’impression que ce n’est pas beaucoup. Mais que ce soit sur ces pourcentages, ou sur la donnée « un mauvais contrôle tous les 41,85 ou 31,21 passes, dans les deux cas l’augmentation est la même : +34% de mauvais contrôles en L1 par rapport à la Bundesliga ! C’est beaucoup donc.

    C’est un peu comme si tu comparais une équipe qui réussit 90% de ses passes, et une autre qui en réussit 80%. Tu peux dire que pour toi, la différence n’est pas énorme. Sauf qu’en fait, elle l’est : il y a une équipe qui rate deux fois plus ses passes que l’autre (20% vs 10%). Et que cette différence est celle qui sépare les équipes très fortes techniquement et qui jouent un jeu de possession (Bayern, PSG, Barça, tous ont plus de 88%), et une équipe correcte sans plus (Lille, Cagliari, Celta, Rennes, qui sont à 80% à un demi-point près).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *