Manchester United 1-2 Real Madrid, l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. nabil dit :

    merci pour cette analyse, à signalé que c’est Ferdinand qui a joué dans l’axe au coté de Vidic, Evans était remplaçant
    avant l’éxpulsion de nani le real ne s’est quasiment pas crée d’occasions, mais ça n’empêche que le Man U s’est écroulé après le carton d’une façon inexplicable, ils n’ont réagit qu’après le deuxième but Madrilèn

  2. kiss dit :

    avant de faire une analyse il faudrait déja regarder le match !!!!

    ou avez vous vu Ferdinand remplaçant?????

  3. RMCF dit :

    Pourquoi tant scander cette insignifiante confusion ? Sûrement du fait de la constante perfection dans ces analyses ! Alors quand erreur il y a, il faut le souligner, car rarement l’occasion se présente…
    Encore une superbe analyse, très juste Bravo !

  4. TitiHenry dit :

    Super l’article, comme d’habitude, un régal. Le Réal en première mi-temps m’a fait penser au Lille de dimanche (avec bien-sûr un gouffre d’écart en terme de classe et niveau de jeu). Un contrôle du jeu dans l’ensemble, mais une incapacité à franchir un bloc Bordelais bien regroupé, qui a ensuite grâce à un Diabaté par exemple, réussir à sortir peu à peu la tête de l’eau, à l’instar du travail très intelligent que Walbeck a réalisé hier soir.

    Après la fin de la première mi-temps, j’ai tout de suite penser que le Réal devait utiliser beaucoup mieux leur défenseur centraux dans le jeu, en particulier Varane, très timide dans ce registre de jeu (il choisit trop la facilité dans ces passes). Afin de percer la première ligne Mancuniens et faire reculer tout son bloc, pour de suite les acculés dans leur retranchement. Mais les Madrilènes ont trouvé un autre moyen, comme tu l’as très bien expliqué d’ailleurs, avec des déplacements intelligents de Ozil (Ronaldo aussi), partant de son côté droit pour repiquer dans l’axe et apporter un surnombre dans cette zone. L’expulsion de Nani à entérinent encore plus cette domination. Après ce fait de jeu, Mourinho a mis en place très intelligemment cette ligne de 3 créateurs (new mode?) jouant très resserré pour mieux combiner, pesant dans l’axe et fessant reculer très bas (trop bas) le bloc Mancuinien, qui a oublié qu’il ne jouait pas le Barça en face, mais le Réal pour défendre aussi bas.

    Le réal a eu les coups du sort qu’il fallait, mais encore fallait-il en profiter. Le Réal mener par un Morinho des grands-soir, surtout dans son coaching, a réussie à très bien géré la dynamique de la partie pour mener le Réal vers la victoire.

  5. laurent dit :

    Je viens de re-regarder ces fameuses 20 mn entre le but du 1-0 et les deux buts du Real.
    Je séquence ça en deux phases et je commence par la phase 1, à savoir celle qui va de la 49eme (but du 1-0 pour MU) à la 56eme (expulsion de Nani).
    L’impression que j’avais eu en première vision est largement confirmée. La dégradation du jeu de MU ne date absolument pas de l’expulsion mais bel et bien du but marqué.
    Je m’explique.
    En 7mn, MU ne parvient pas à jouer (faire une passe) dans le camp du Real, PAS UNE FOIS!! Pas une passe dans le camp adverse en 7mn pour une équipe comme MU, à domicile, dans un match de haut niveau. Pourquoi? Cela ressemble à un début de panique générale. 9 fois en 7mn, MU récupère la balle. 7 fois sur les 9 le ballon est dégagé n’importe où….et revient dans la seconde aux espagnols. Les deux autres fois, ce sont deux passes mal ajustées qui reviennent illico dans les pieds du Real. En 7mn, la possession de balle de MU doit être de 15 secondes!
    La Phase 2 (de l’expulsion de Nani aux 2ème but du Real) est tout aussi éloquente. En 13mn, entre la 56eme et la 69eme, MU récupère 13 ballons. 9 des 13 sont une fois de plus dégagés n’importe où et récupérés immédiatement quasiment sans effort par le Real. 3 ballons sont portés par un joueur mancunien et récupérés au pressing dans les 5/10 secondes par le Real. Deux fois dans le camp mancunien et une fois suite à une touche dans le camp du Real. Sur 13 ballons (donc au total sur 22 ballons joués depuis la 49eme mn et le but de MU…en comptant les 9 ballons de la phase 1), un seul ballon conduit à une action (plutôt jolie d’ailleurs, ponctuée par un bon tir de RVP) pour l’équipe de MU. Ils sont allés en tout et pour tout deux fois en 20 mn dans le camp adverse et doivent avoir moins de 1 minute de possession de balle (si tu enlèves le temps que prend de Gea pour dégager suite à un 6 mètres).
    Le constat est monstrueux: à domicile, un grand d’Europe, réputé pour son jeu offensif, n’a passé qu’une fois le milieu de terrain en 20mn, doit être en-dessous des 10% de possession de balle et a subi sans discontinuer les assauts répétés de son adversaire. Pas un moment, il n’y a une remontée de balle tranquille qui stabiliserait l’équipe. Les mecs sont en panique et pas un des cadres (Vidic, Rio, Giggs, Evra) ne met le pied sur le ballon.
    C’est donc bel et bien sitôt après le 1er but et NON PAS après l’expulsion de Nani que MU déjoue! L’expulsion de Nani n’est qu’un facteur aggravant! Rien de plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *