Barcelone 4-0 Milan AC, l’analyse tactique

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. aziz dit :

    La titularisation de Villa à son vrai poste (9) a été l’élément tactique déterminant. ça a relâché la pression sur Messi avec le résultat que l’on connait. Malgrès tout, je pense quand même que les clés du match n’ont pas été tactiques mais sont à rechercher dans le pressing, la justesse technique et la concentration retrouvés. La chance -indispensable- a fait le reste (poteau de Niang).
    Cependant, les questions qui restent sont les suivantes : ce Barça pourra t-il jouer comme ça jusqu’au bout? Cela suffira t-il contre ses adversaires?
    Pour la première, je pense que oui car vu le calendrier (pas de coupe, championnat plié) il faudrait le faire uniquement en ligue des champions (5 matchs).
    Pour la deuxième, ça dépendra des adversaires rencontrés. A part le réal qui sait se projeter très vite, ça pourrait suffire. Par contre pour le réal faudra pas rêver: un plan anti-Ronaldo (qui est en pleine confiance au contraire des premiers classicos) sera nécessaire. Tout à fait envisageable avec des ajustements tactiques. Sans compter l’envie de revanche qui est du coté Barcelonnais maintenant!
    Pour finir, la composition du Barça d’hier et son système de jeu identiques à ceux de 2011 confirment que les modifications tactiques de la fin de l’ère Guardiola (défense à 3, jeu sans avant-centre, milieu à 4) ainsi que les derniers recrutements (Fabregas, Sanchez, Song) ont été des échecs patents. Que de temps et de trophées gaspillés!

  2. RMCF dit :

    Hier c’était un vrai Barça qu’on à vue, très très bon au pressing. La machine semble de nouveau en route…

  3. the teacha dit :

    @aziz: échec de recrutement sur fabregas alors qu’il est le meilleur passeur du club l’an dernier, je doute. Song à la capacité à devenir un yaya touré mais il lui faut du temps et il y a concurrence quand à alexis sanchez, perso je trouve qu’il est mal utilisé, c’est comme ça.

  4. jAX dit :

    Cesc Fàbregas a énormément de mal dans le jeu, il a connu une période faste à l’automne dernier car il avait sur l’aile gauche : Iniesta. Ce dernier lui permettait de faire circuler le ballon au milieu sans être obliger de prendre la responsabilité d’être vertical (Iniesta pouvant décrocher pour faire avancer le bloc). Seulement cette animation à 5 (Busquets, Xavi, Cesc, Iniesta & Messi) a montré ses limites dernièrement (défaites successives, manque criant de profondeur dans le jeu et incapacité à libérer Messi), de fait le retour au 4-3-3 avec deux vrais ailiers laisse Fàbregas dans un rôle auquel il ne parvient toujours pas à répondre. Ses statistiques sont excellentes, rien à redire mais dans le jeu ça pêche.

    Concernant Song, il n’y a aucune chance qu’il face son trou au Barça. Nouveau Yaya Touré ? Clairement pas, l’Ivoirien est un joueur de rang mondial et Song n’a pas du tout le même profil. Non, le camerounais est destiné à être un joueur de banc, il ne délogera jamais Busquets.

  5. the teacha dit :

    Qui aurait dit à Barcelone que yaya touré aurait pris cette envergure à City ? Il a du temps de jeu à City et il montre qu’il est le meilleur de l’équipe avec Silva. je pense que si Song change de club, il peut devenir le nouveau yaya touré vu son potentiel.
    A Arsenal, il était le passeur n°1 de Van Persie. Il peut tout faire, il a beaucoup progressé ces 3 dernières années, merci Arsène.
    Maintenant au barca, il aura vraiment du mal à trouver du temps de jeu tant qu’il n’y aura pas de blessés.

  6. Il ne faut pas oublier non plus que, souvent, des recrues du Barça mettent une saison pour trouver leur place, se faire aux systèmes et aux automatismes. Pour Song, on saura l’été prochain : si le Barça le garde ou s’en débarrasse. Personnellement, je pense toujours qu’il a une place à prendre dans ce collectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *